En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 7 heures 59 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 9 heures 15 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 10 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 13 heures 39 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 15 heures 49 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 18 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 19 heures 48 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 22 heures 26 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 8 heures 33 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 10 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 13 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 15 heures 8 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 17 heures 55 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 22 heures 43 min
Le match marchés/politique

La crise économique est bien trop grave pour être confiée aux économistes...

Publié le 23 novembre 2011
Après Georges Papandréou en Grèce et Silvio Berlusconi en Italie, l'Espagnol José Luis Zapatero a également cédé sa place. Une série de départs qui pointe du doigt le poids grandissant pris par les marchés financiers dans le jeu démocratique de certains pays européens. Et si les premiers responsables étaient les hommes politiques eux-mêmes ?
Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, et responsable de l’enseignement de l'économie aux élèves-ingénieurs du Corps des mines. Il est également directeur de la revue Sociétal, la revue de l’Institut de l’entreprise, et auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, et responsable de l’enseignement de l'économie aux élèves-ingénieurs du Corps des mines. Il est également directeur de la revue Sociétal, la revue de l’Institut de l’entreprise, et auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après Georges Papandréou en Grèce et Silvio Berlusconi en Italie, l'Espagnol José Luis Zapatero a également cédé sa place. Une série de départs qui pointe du doigt le poids grandissant pris par les marchés financiers dans le jeu démocratique de certains pays européens. Et si les premiers responsables étaient les hommes politiques eux-mêmes ?

La défaite des socialistes espagnols a confirmé par son ampleur le discrédit que la crise de la dette fait porter sur les appareils politiques européens en place. Tous les gouvernements des pays, que les Anglo-saxons qualifient avec délicatesse de « pigs », ont été emportés. Et en Italie et en Grèce, les nouvelles équipes sont dirigées par des « experts », supposés mieux maîtriser les dossiers que les hommes politiques.

On peut évidemment et à juste titre s’interroger sur le sens de la démocratie, quand les hommes politiques traditionnels cèdent leur place à des technocrates. Cette interrogation a néanmoins un côté artificiel : d’abord les technocrates en question sont investis par les parlements élus ; ensuite, en France, où l’énarchie a de beaux restes, nous sommes définitivement mal placés pour dénoncer le danger d’une prise du pouvoir par de purs experts.

De Georges Pompidou à Dominique de Villepin, la Ve République a confié le pouvoir à des personnes à la légitimité démocratique bien courte ; enfin, et cela est probablement le plus important, la prise du pouvoir par les technocrates, comme les coups de boutoir des agences de notation, traduisent moins les difficultés de la démocratie en tant que telle, que l’incapacité des dirigeants politiques - supposés professionnels - à définir des programmes et des politiques solides et reconnus.

Ce qui a transformé la gestion de l’Espagne par José Luis Rodríguez Zapatero et le PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol) en un fiasco, c’est moins les agences de notation que l’absence de consistance idéologique d’un gouvernement se réclamant du socialisme, mais se trouvant incapable de donner un sens à ce terme. De même, quand Mme Merkel et M. Sarkozy passent des heures à discuter de l’ampleur du haircut grec (défaut de paiement à 50% de la Grèce), ils semblent se réfugier dans une vision purement technicienne de la construction européenne, qui élude les questions fondamentales sur le projet européen lui-même. Le problème de la dette grecque peut se lire en deux dimensions : une dimension technique sur les sacrifices à demander aux banques et sur les modalités de financement à long terme du budget grec, dimension que les responsables du Trésor des pays membres peuvent parfaitement traiter ; une dimension politique, qui est de savoir pourquoi les peuples européens ont décidé d’être ensemble, et c’est là-dessus que nos hommes politiques devraient s’investir.

Les dirigeants européens sont en train de perdre la partie parce que, refusant de traiter les problèmes sur un plan politique, ils bricolent des accords qui mobilisent des heures de sommets, faits de pinaillage et de mesquinerie, mais que les aléas de la conjoncture démontent très rapidement.

Si l’Europe d’aujourd’hui livre son destin aux experts, c’est par manque d’hommes politiques, c'est-à-dire de dirigeants capables de définir un avenir. Nos hommes politiques devraient pourtant se souvenir que Clemenceau affirmait que la guerre était chose trop grave pour être confiée à des militaires. Il en va de même de l’économie et des économistes…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 24/11/2011 - 08:51
Maréchal nous voila.
En france nous avons eu exactement le même processus: a la suite d'une défaite (militaire et non économique, petite différence) un personnage non élu est mis a la tête de l'état par un parlement élu mais en état de décomposition morale. Ce personnage c'est Pétain.
lorrain
- 23/11/2011 - 17:49
politiques ?
les politiques étant tous sortis de l' ena ou de science po, comme la plupart de nos experts,il est quand même assez marrant que ceux qui nous ont mené là nous expliquent ce qu'il aurait fallu faire pour ne pas y arriver, experts escrocs
oicaros
- 23/11/2011 - 14:33
On pourrait dire la même
On pourrait dire la même chose des journalistes. L'information est trop sérieuse pour être laissée aux journalistes qui sont en permanence dans le commentaire et non dans l'annonce des faits. On n'a pas besoin de vos commentaires. Nous pouvons nous aussi analyser les choses. Le général de Gaulle a dit lors d'une conférence de presse: grâce à vos journaux, Messieurs, j'apprends ce que je pense.