En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

03.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

04.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

05.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

06.

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

07.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 4 heures 33 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 5 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 8 heures 10 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 8 heures 22 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 9 heures 22 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 10 heures 28 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 11 heures 49 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 12 heures 14 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 12 heures 14 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 5 heures 5 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 8 heures 13 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 8 heures 50 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 10 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 11 heures 18 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 12 heures 14 min
© Capture d'écran
Mokhtar Belmokhtar, leader d'al-Qaïda en Afrique de l'Ouest.
© Capture d'écran
Mokhtar Belmokhtar, leader d'al-Qaïda en Afrique de l'Ouest.
Terroristes contre terroristes

Quand l’Etat Islamique veut la peau de Mokhtar Belmokhtar (mais surtout d’Aqmi)

Publié le 26 août 2015
La branche libyenne de l'EI a diffusé ce week-end du 22 et 23 août un avis de recherche contre Mokhtar Belmokhtar, le chef auto proclamé d'al-Qaïda en Afrique de l'Ouest. L'Etat islamique visait ouvertement ces dernières semaines des individus affiliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique.
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La branche libyenne de l'EI a diffusé ce week-end du 22 et 23 août un avis de recherche contre Mokhtar Belmokhtar, le chef auto proclamé d'al-Qaïda en Afrique de l'Ouest. L'Etat islamique visait ouvertement ces dernières semaines des individus affiliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Atlantico : Comment comprendre ce combat entre ces deux groupes terroristes que sont Al-Qaïda – et ses différentes franchises – et l’EI ?

Alain Rodier : Ce qui se passe actuellement au Sahel est à replacer dans le cadre plus large de la lutte d’influence que se livrent Daesh (l’Etat Islamique) et Al-Qaida "canal historique". Cette guerre interne entre deux mouvements qui partagent la même idéologie, le salafisme-djihadisme, est une question de personnes. Al-Baghdadi refuse de reconnaître l’autorité du docteur al-Zawahiri et tente de rameuter sous sa bannière l’ensemble des groupes djihadistes actifs sur la planète, la plupart dépendant précédemment d’Al-Qaida "canal historique".

C’est ce qui s’est passé au Sahel, Mokhtar Belmokhtar (MBM) a vu son autorité contestée par certains de ses hommes ces derniers mois. Ces derniers ont choisi de rejoindre l’EI alors que lui a revendiqué son attachement à Al-Zawahiri tout en récusant l’autorité "intermédiaire" d’Abdelmalek Droukdel, l’émir d’Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI).

La présence de MBM en Libye est signalée depuis le début de la révolution libyenne -ce qui ne l’empêche pas de sillonner les pistes du Sahel qu’il connaît comme sa poche-, les Américains ayant même tenté de mettre fin à son aventure par un raid aérien lancé en juin dans la région d’Ajdabiya située à 160 kilomètres au sud-ouest de Benghazi. Si l’on parle beaucoup de groupes djihadistes en lutte contre Daesh en Libye (récemment à Syrte), la présence d’Al-Qaida "canal historique" est moins mise en exergue bien que bien réelle. Historiquement, de nombreux djihadistes libyens ont rejoint la nébuleuse islamique échappant ainsi aux foudres du colonel Kadhafi qui les pourchassait car ils avaient voulu attenter à sa vie. Ce fait est intolérable pour l’EI qui cherche à se faire une place au soleil en Libye considéré comme son théâtre d’opérations extérieur principal -en dehors de son noyau syro-irakien- si l’on excepte l’Egypte où Daesh est également très présent. MBM est donc désormais considéré comme un concurrent à abattre de manière à récupérer les hommes qui l’accompagnent. L’enjeu est important car la zone d’action couverte par MBM comprend la Libye mais aussi l’ensemble du Sahel.

Le groupe formé par l’ancien major de l’armée égyptienne Hisham Ali Ashmawi a un ennemi commun avec Mokhtar Belmokhtar, l'Etat islamique. Y a-t-il des liens entre certains groupes terroristes ? Sur quoi reposeraient ces alliances ?

L’ex-major Hisham Ali Ashmawi alias Abou Omar al Muhajir al Masri, un ancien des forces spéciales égyptiennes, a rejoint le "réseau Mohammed Jamal" en 2011 après la libération de ce proche du docteur al-Zawahiri. Ce réseau, héritier du Jihad Islamique égyptien (dont al-Zawahiri fut un des leaders), entretenait des liens avec Al-Qaida "canal historique" et ses branches AQMI au Sahel et AQPA (Al-Qaida dans la Péninsule Arabique) au Yémen. A ce titre, il aurait séjourné en zone Afpak (Afghanistan-Pakistan) avant d’être envoyé en Syrie pour se former à des techniques terroristes auprès du Front al-Nosra. Il serait ensuite rentré au pays où il aurait rejoint Ansar Bayt al Maqdis (ou Ansar Jerusalem) pour créer une cellule de cette formation dans la région du Caire. Après avoir tenté en septembre 2013 d’assassiner le ministre de l’Intérieur de l’époque, Mohammad Ibrahim, il aurait dirigé en juin 2014 l’attentat qui a coûté la vie à Hisham Barakat, le procureur général d’Egypte responsable de la condamnation à mort de nombreux responsables des Frères musulmans. La même année, c’est encore lui qui aurait supervisé l’attaque d’un poste de contrôle sur la route d’Al Farafra situé à proximité des frontières libyenne et soudanaise. Cette action de type commando a causé la mort de 21 militaires et de trois assaillants. Depuis, il s’est fait reconnaître comme émir du groupe al Mourabitoun qui, curieusement, est le nom de l’ancienne unité de MBM rebaptisée depuis "Al-Qaida en Afrique de l’Ouest". En novembre 2014, Ashmawi a refusé de suivre Ansar Bayt al Maqdis dans son allégeance à Daesh préférant rester fidèle à Al-Qaida "canal historique". Son ennemi désigné est le maréchal-président Abdel Fattah el Sisi qu’il surnomme le "nouveau Pharaon". C’est à se demander si MBM n’a pas noué des contacts avec Ashmawi dans le but d’étendre son influence sur le continent africain. La guerre sur le terrain s’étend également sur les ondes puisque "Al-Qaida en Afrique de l’Ouest" s’oppose au "Califat d’Afrique de l’Ouest" créé à partir de Boko Haram qui a prêté allégeance à Daesh.

De quand date cette violente rivalité pour le leadership du djihadisme mondial ?

Cette rivalité date de l’établissement du "califat islamique" à l’été 2014. Al-Baghdadi demande à tous les musulmans de lui faire allégeance ce qui n’est évidemment pas du goût de tout le monde, en particulier des émirs d’Al-Qaida "canal historique". C’est par contre l’occasion pour des dissidents de ces mouvements de se faire connaître en remettant en cause l’autorité de leurs chefs désignés précédemment. Les "califes qui veulent prendre la place des califes" en quelque sorte…

Des listes de responsables à abattre sont dressées par bon nombre de groupes terroristes. Pourtant, à la mort d’un cadre djihadiste, celui-ci est vite remplacé. Ces exécutions déstabilisent-elles vraiment les mouvements djihadistes ? Quels avantages y trouvent les adversaires à l’origine de ces "avis de recherche" ?

Ce qui importe à l’EI, c’est de récupérer des troupes en liquidant leurs chefs. A savoir qu’Al-Qaida "canal historique" a du mal à empêcher cette fuite des hommes de base vers l’EI qui propose des objectifs à court terme alors que la nébuleuse initiée par Ben Laden étend son combat sur des générations. Les katibas d’Al-Qaida "canal historique" ne doivent souvent leur unité que du fait du charisme de leurs émirs. S’ils disparaissent, leur basculement vers l’EI est possible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires