En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

05.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

06.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

07.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

ça vient d'être publié
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 27 min 48 sec
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 58 min 42 sec
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 10 heures 6 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 11 heures 32 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 12 heures 32 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 13 heures 58 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 16 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 20 heures 32 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 42 min 2 sec
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 1 heure 20 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 10 heures 59 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 11 heures 59 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 13 heures 15 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 14 heures 36 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 19 heures 49 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 20 heures 13 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 21 heures 12 min
© Reuters
Un soldat de l'armée irakienne.
© Reuters
Un soldat de l'armée irakienne.
Un peu de fair-play

Les multiples enjeux de l’utilisation d’armes chimiques par l’Etat islamique en Irak

Publié le 21 août 2015
L'Etat islamique a récemment fait l'acquisition de tout un panel d'armes, comprenant notamment des armes chimiques. Essentiellement à base de chlore, permettant notamment la fabrication de gaz moutarde et autres gaz "primitifs", ces armes sont utilisées contre les troupes kurdes.
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Chouet est un ancien officier de renseignement français.Il a été chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE de 2000 à 2002.Alain Chouet est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le terrorisme. Son dernier livre, "Au coeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Etat islamique a récemment fait l'acquisition de tout un panel d'armes, comprenant notamment des armes chimiques. Essentiellement à base de chlore, permettant notamment la fabrication de gaz moutarde et autres gaz "primitifs", ces armes sont utilisées contre les troupes kurdes.

Atlantico : Dans son édition du 21 août 2015, le quotidien Le Monde fait état de l'utilisation d'armes chimiques par l'Etat islamique, dans le cadre du conflit contre les forces kurdes. D'après le quotidien, les charges explosives de certaines roquettes ont été remplacées par du gaz moutarde. Comment l'EI a-t-il mis la main sur ce genre d'équipement ? D'où provient un tel arsenal ?

Alain Chouet : Dès l’été 2013 il est apparu à la suite d’opérations de la police turque que des militants de l’Etat islamique disposaient de gaz sarin qu’ils transportaient sans grandes précautions dans des véhicules banalisés. Il s’agit là d’un toxique très élaboré que les djihadistes avaient probablement pillé en petites quantités dans des entrepôts conquis de l’armée syrienne. A l’heure actuelle, on constate plutôt l’utilisation de chlore et de gaz moutarde (mélange d’éthylène et de chlorure de soufre) dont certaines quantités étaient également stockées avant 2013 dans des infrastructures de l’armée régulière mais qui peuvent également être fabriquées à partir de produits industriels par des chimistes de niveau quelconque. Il ne s’agit donc pas d’un « arsenal » élaboré fourni par des puissances étrangères mais plutôt de bricolages locaux souvent aux risques et périls de ceux qui les utilisent.

Dans la publication du Monde, les officiers Kurdes se plaignent lourdement de l'utilisation d'armes chimiques qu'ils disent vouées à déstabiliser l'armée kurde. Selon eux, elles serviraient à utiliser la peur pour combler les difficultés de l'EI à avancer. Dans quelle mesure l'utilisation de telles armes peut-elle effectivement faire bouger les lignes de fronts ?

Les Kurdes sont dans leur ensemble très sensibilisés à l’utilisation des armes chimiques et des gaz dont ils avaient été les premières et plus nombreuses victimes du temps de Saddam Hussein en Irak. Pour autant, compte tenu de la mise en œuvre relativement artisanale des gaz par l’Etat Islamique, leur utilisation limitée a effectivement une vocation plus psychologique qu’opérationnelle et ne paraît – à terme et après une phase initiale de surprise et de sidération - pas plus susceptible de faire bouger les lignes que l’utilisation des matériels plus conventionnels.

A défaut de pouvoir faire évoluer la situation militaire à proprement parler, quel peut être le rôle de ces armes chimiques dans la communication autour de ce conflit ? Permettent-elles aux Kurdes une tentative pour sensibiliser l'Occident ? De qui les Kurdes pourraient-ils vouloir se prémunir ?

Le problème actuel des Kurdes de Syrie est de supprimer ou au moins d’alléger la menace que fait peser sur eux la pression militaire du gouvernement islamiste turc d’Erdogan sous prétexte de lutter « équitablement » contre toutes les formes de terrorisme qu’ils soit le fait des djihadistes ou celui des irrédentistes kurdes. Pour l’instant les Kurdes de Syrie sont les principales victimes de la soi-disant offensive turque contre l’EI. Les Kurdes ont donc tout intérêt à mobiliser les opinions publiques occidentales qu’ils savent très sensibles à l’utilisation des armes chimiques pour que celles-ci fassent pression sur Ankara en vue de dissuader le gouvernement turc d’utiliser la menace islamiste comme paravent à une vaste offensive anti-kurde.

L'Occident, et notamment la France, a livré à plusieurs occasions des armes aux rebelles des pays des environ, comme à la Syrie ou à la Libye. Dans quelle mesure l'Occident a-t-il contribué à armer les djihadistes contre qui il veut mener le combat ?

L’assistance militaire de l’Occident (essentiellement américaine et française) à l’inconsistante Armée Syrienne Libre (ASL) s’est surtout concrétisée en activités de formation opérationnelle d’ailleurs très limitées, ainsi qu’en assistance technique pour les télécommunications et l’imagerie aérienne ou satellitaire. Les fournitures d’armes (essentiellement fusils de précision et armes anti-chars) ont été également très limitées car il est très rapidement apparu qu’elles étaient soit revendues au Front al-Nosra rallié à Al-Qaïda soit confisquées par l’Etat Islamique. En tout état de cause, ces deux organisations n’avaient pas vraiment besoin de fournitures extérieures, l’une et l’autre s’étant plus que largement dotées en armes de tous calibres – du pistolet au char d’assaut – dans les casernes et entrepôts conquis des armées régulières de Syrie et d’Irak.

Cela étant, et même si ces opérations d’assistance ont été limitées, elle n’ont pas contribué à la lisibilité de la stratégie des Occidentaux qui ont armé ici ceux contre lesquels ils combattent ailleurs, qui prétendent lutter contre le djihadisme en s’alliant militairement à ses principaux instigateurs idéologiques et financiers depuis trente ans, qui prônent la démocratie en faisant cause commune avec des théocraties rétrogrades, qui tolèrent au sein de leur principale alliance militaire qu’est l’OTAN un gouvernement qui ne cache même pas ses larges connivences avec les djihadistes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

05.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

06.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

07.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires