En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 44 min 44 sec
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 3 heures 57 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 4 heures 31 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 4 heures 53 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 21 heures 39 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 1 heure 30 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 4 heures 5 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 4 heures 49 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 6 heures 52 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 21 heures 52 min
© Freepik
© Freepik
Dora, Petit Ours Brun et les autres

Et si finalement, il était moins dommageable qu’on le croit de laisser (un peu) les enfants devant la télé et les écrans

Publié le 17 juillet 2015
"Pas plus de deux heures par jour pour les enfants, et abstinence absolue pour les enfants de moins de deux ans". Les recommandations des pédopsychiatres sont claires: les écrans sont mauvais pour le développement des enfants. Mais ces préconisations sont biaisées et il est temps de repenser l'écran comme un élément de sociabilisation et d'ouverture sur le monde.
Marion Haza
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Psychologue clinicienne, Docteur en psychologie.Diplômée de l'Université Bordeaux II D.E.S.S. de Psychologie de l'Enfance et de l'Adolescence. Diplômée de l'Université de Poitiers (laboratoire ERPC) Doctorat de Psychopathologie Clinique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Pas plus de deux heures par jour pour les enfants, et abstinence absolue pour les enfants de moins de deux ans". Les recommandations des pédopsychiatres sont claires: les écrans sont mauvais pour le développement des enfants. Mais ces préconisations sont biaisées et il est temps de repenser l'écran comme un élément de sociabilisation et d'ouverture sur le monde.

Atlantico : Peut-on clairement identifier un lien entre mauvais résultats scolaires, obésité, violence et le temps passé devant un écran télévisé ?

Marion Haza : Il y a des activités différentes devant les écrans. Ce n'est pas la même chose de passer 3 h devant la TV, à "gober" tous les programmes qui y défilent, ou être devant un écran d'ordinateur, de console et être davantage actif, aller chercher de l'information, être en lien avec les autres etc. Aujourd'hui, la TV "en réseau" se développe de plus en plus. Il s'agit par exemple de commenter l'émission qu'on est en train de regarder comme on le voit avec les hastags de Twitter. Effectivement, l'enfant qui reste devant sa TV toute la journée, sans même choisir le programme, peut désinvestir d'autre centres d’intérêt, surtout s'il regarde seul l'écran et ne peut pas en reparler avec d'autres. L'usage excessif des écrans peut aussi entraîner des troubles du sommeil si la règle n'est pas posée par les parents. Et la fatigue peut altérer les résultats scolaires.
Ce qui ne pose donc pas de problème est donc un choix actif dans le visionnage de programme TV et le dialogue qui peut s’instaurer. 
 

La télévision présente-t-elle des bénéfices possibles pour les enfants ?

Les programmes adaptés pour les enfants peuvent leur amener des éléments nouveaux dans certains domaines. Pour cela, il est important de veiller (et il en va de la responsabilité des adultes, du CAS aux parents) à ce qu'ils peuvent regarder. Bien évidemment, les documentaires, reportages etc. offrent un nouveau regard sur les connaissances : la science, le monde, l'Histoire ... Les enfants peuvent aussi être éduqués aux images de façon à pouvoir être vigilants par rapport à ce qu'ils regardent. A ce moment-là, l'usage d'Internet et la manipulation d'images peuvent être un moyen de compréhension. Il s'agira par exemple de comprendre que le journal télévisé est un montage qui cherche à nous donner une vision particulière des événements. Si la TV est un moment d'échange avec des adultes ou autres groupes d'enfants, cela peut aussi amener à débattre d'opinions ou d'émotions. 
 

Les psychologues conseillent de limiter le temps d'accès à un écran aux enfants: comment les enfants des époques précédentes occupaient ce temps?

L'important : jouer, quel que soit le support, le lieu. Jouer. Cela est vital pour le développement de l'enfant comme le disait le psychiatre Donald Winnicott. C'est le jeu qui permet en "faisant semblant" d'expérimenter les scenarii de vie. Quant aux préconisations, on peut se référer à Serge Tisseron et ses préconisation 3 6 9 12 sur le rapport aux écrans.

Comment les parents peuvent évaluer si le temps passé par leur enfant devant la télé est excessif ou non ?

Les parents doivent repérer au regard de l'âge de l’enfant s'il continue à avoir d'autres activités que la TV. Avant 2 ans, pas d'écran seul (cf. Serge Tisseron) c'est-à-dire pas d'écran "nounou". L'enfant a besoin d'être stimulé sensoriellement par le regard de l'autre notamment. Ensuite, l’enfant peut regarder la TV mais il a besoin d'exercer différentes fonctions de son corps (courir, sauter, manipuler des objets...) Plus grand (ado / collège) le jeune va surtout avoir besoin de cadre pour pouvoir faire avec cet écran qui est souvent dans sa chambre. Il faut l'aider à se limiter avec des règles précises. L'enfant doit avoir des activités socialisées (loisirs, sport, sorties avec des copains). La TV ne peut devenir la seule source d'apport pour l'enfant ou l'adolescent. C'est là que le parent peut repérer un problème.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 13/07/2015 - 20:02
Télé pour les enfants
Ce serait peut-être bon si le discours des télés n'était pas si orienté et normalisateur. Mais dans l'état actuel des programmes, à moins de vouloir des enfants décérébrés et qui ne savent que débiter le discours dominant il vaut mieux leur éviter la télé sauf si c'est pour voir des films qui peuvent leur ouvrir l'esprit (pas des trucs pour enfants bien entendu).
Phlt1
- 13/07/2015 - 01:12
???
Titre racoleur mais qui ne colle pas tout à fait aux réponses de la psy, elle même dans les "si","mais", "à condition que", etc..
Cette psy ferait bien de lire toutes les enquêtes parues aux USA sur la relation entre enfants et télévision...parfaitement dévastatrice (!).... tandis que le lobby de l'industrie des contenus fait tout pour faire dire le contraire dans les médias. Enfin, pour parler de ce qui est la référence la plus importante dans le cerveau de l'être humain, c'est-à-dire l'image, il est aussi utile d'aller faire un tour du côté du MIT et de son programme de reconstruction mathématique du cerveau et de la pensée. Alors soyons clair: tout être humain qui regarde la télévision plus de 2 heures par jour ne devient plus lui-même et n'a plus aucun pouvoir sur sa propre vie.!. Alors... des enfants..........