En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

06.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

07.

Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 9 min 11 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 5 heures 33 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 5 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 6 heures 26 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 7 heures 31 min
light > Santé
Santé
Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris
il y a 8 heures 7 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 33 min 23 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 2 heures 45 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 5 heures 7 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 5 heures 30 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 5 heures 40 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 6 heures 15 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 6 heures 59 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 7 heures 9 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

il y a 8 heures 8 min
© DR
L'âge biologique n'est pas le même que l'âge réel.
© DR
L'âge biologique n'est pas le même que l'âge réel.
Sauts de générations

L’étude choc : quand votre âge biologique se révèle être le double de votre âge réel

Publié le 10 juillet 2015
Nées le même jour, certaines personnes ont un âge biologique inférieur, d'autres largement supérieur à leur âge réel. Quantifier l’âge biologique sur une personne encore jeune permettrait de savoir comment ralentir le processus de vieillissement.
Christophe de Jaeger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Christophe de Jaeger est chargé d’enseignement à la faculté de médecine de Paris, directeur de l’Institut de médecine et physiologie de la longévité (Paris), directeur de la Chaire de la longévité (John Naisbitt University – Belgrade), et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nées le même jour, certaines personnes ont un âge biologique inférieur, d'autres largement supérieur à leur âge réel. Quantifier l’âge biologique sur une personne encore jeune permettrait de savoir comment ralentir le processus de vieillissement.

Atlantico : Dans une étude publiée lundi dans les Annales de l'Académie nationale des sciences américaines, les scientifiques ont suivi 1000 personnes âgées de 38 ans. Les mesures comprennent: l’étude de l’état des reins, le foie, les poumons, les systèmes métaboliques et immunitaires, le taux de cholestérol, la capacité cardiorespiratoire, la fonction pulmonaire, la longueur des télomères, la santé dentaire comme l’état ​​des gencives etc.  Alors que certains d’entre eux ont vieilli à un rythme normal, d’autres ont vieilli étonnamment plus vite. Comment l’expliquer ?

Christophe de Jaeger : Enfin, une étude importante reprise par la grande presse sur de la notion d’âge biologique ou physiologique. Cette notion d’évaluation du Capital Santé est fondamentale et pourtant très peu connue, voire ignorée, en France. Elle mérite que l’on s’y attarde. Cette étude montre bien la dissociation qui existe entre âge physiologique ou biologique et âge chronologique (déterminée par notre date de naissance). L’âge biologique correspond à une évaluation scientifique de nos systèmes physiologiques permettant ainsi de mettre en évidence leur dégradation au cours du vieillissement.

Normalement, à 20 ans, tout fonctionne bien dans notre organisme. Nos artères sont souples, nous avons une bonne capacité respiratoire, nos reins fonctionnent bien, nos muscles sont forts, nos os sont solides, etc… Mais c’est également à partir de 20 ans, que nos différents systèmes physiologiques commencent à s’altérer. D’abord lentement, puis de plus en plus rapidement, faisant ensuite le lit de la maladie. A 50 ans, vous pouvez avoir des artères d’une personne de 40 ans, ou au contraire, d’une personne de 60 ans, voire plus. Dans ce dernier cas, vous êtes un vrai candidat aux maladies cardio-vasculaires.
 
L’âge physiologique ou biologique peut se calculer pour l’ensemble des systèmes qui nous compose (cardio-respiratoire, pulmonaire, osseux, immunitaire…). On peut donc déterminer pour une personne d’un âge donné, son âge physiologique réel. On delà du simple constat de votre état réel, cette mesure est très instructive à plus d’un titre, car elle va également permettre, si vous la renouvelez par exemple tous les ans, de voir comment vous évoluez physiologiquement. Vous pouvez vieillir comme tout le monde, ou plus vite, ou plus lentement. De nombreux paramètres peuvent influencer la qualité de notre vieillissement : nos gènes, notre nutrition et notre métabolisme, notre activité physique, le stress, notre statut hormonal, l’exposition à des toxiques dans notre vie courante, etc…  Mais nous avons chacun une sensibilité différente par rapport à ces différents paramètres. La mesure de l’âge biologique ou physiologique permet d’identifier vos paramètres critiques.

Dans cette étude sur 1000 sujets de 38 ans, leur “âge biologique” variait de 30 à 60 ans. Qu’est-ce que l’âge biologique ? Est-ce la même chose que le métabolisme ?

L’âge biologique ou âge physiologique ou âge fonctionnel correspond à l’âge réel de notre corps. Il peut être égal à notre âge chronologique, ou plus jeune, ou plus vieux. Nous avons tous remarqué que certaines personnes ne font pas leurs âges : certaines paraissent plus jeunes que leurs dates de naissance le laissent présager et d’autres plus âgées. L’adage populaire "on a l’âge de ses artères" en est l’illustration.

Le métabolisme de l’organisme est une autre notion qui correspond à son fonctionnement. La qualité du métabolisme va, par exemple, avoir un impact sur l’âge biologique.

L’âge biologique ne dépend-t-il que de notre hygiène de vie, ou d’autres facteurs (biologiques, environnementaux…) ?

L’âge biologique est le reflet de nos gènes, de la qualité de notre métabolisme, de notre environnement (stress, pollutions…), de nos comportements (tabac, alcool, drogues…), de ce que nous mangeons, de l’exercice physique que nous faisons, de notre statut oxydatif, de la longueur de nos télomères, de notre stress, etc… C’est donc une notion complexe dont les éléments importants vont varier d’une personne à l’autre traduisant également le fait que nous avons des sensibilités différentes.

Les sujets de l’étude qui ont vieilli plus rapidement ont aussi montré des signes de déclin cognitif. Leurs scores de QI, (qui, selon des études antérieures, est sensé rester relativement constant tout au long de la vie), étaient inférieures au QI moyen des personnes de 38 ans. L’âge biologique aurait donc un effet sur notre cerveau ?

Le cerveau a aussi son âge physiologique ! Certains vieillissent plus tôt que d’autres et également plus vite. Il existe une multitude de facteurs pouvant influencer le vieillissement cérébral qui fait le lit du déclin cognitif menant aux maladies neuro-dégénératives. D’où l’importance de connaitre son âge biologique cérébral et de chercher à l’améliorer

Quantifier l’âge biologique sur une personne encore jeune permettrait de savoir comment ralentir le processus de vieillissement et de mieux soigner la personne à terme. Qu’en pensez-vous ?

A terme, la mesure de l’âge biologique d’une personne dans un centre spécialisé fera partie intégrante de son bilan de santé annuel, car cette mesure n’est pas que le reflet ponctuel ou le constat du capital santé à un moment précis de la vie, c’est également un marqueur de risque majeur de maladie à venir et il a donc un effet prédictif. Objectiver le risque permet d’agir et de mettre en place des stratégies de prévention active, adaptée et évaluable. Car, encore une fois, l’âge biologique, reflet majeur du capital santé peut également s’améliorer. En d’autres termes, travailler efficacement sur son état de santé va permettre d’améliorer son âge biologique ou physiologique. Et c’est là l’autre grand intérêt de cette mesure. L’âge chronologique ne peut que se détériorer, alors que l’âge biologique peut évoluer dans les deux sens et objectiver l’amélioration de notre santé. Qu’y a-t-il de plus efficace pour renforcer sa détermination à avoir une meilleure santé, un meilleur capital santé, que voir son âge biologique s’améliorer grâce à ses efforts ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 11/07/2015 - 11:58
La même chose en plus cher
Je ne vois pas ce que ça change en pratique, de connaître l'âge biologique. On sait très bien ce qu'il faut faire et ne pas faire pour conserver la meilleure santé possible : alimentation équilibrée, activités physiques régulières, pas de drogue, environnement social et affectif. Que l'on ait 20, 40, 60 ou 80 ans, ces principes sont les mêmes, adaptés aux capacités de la personne. Alors, pourquoi un bilan dont découleront des conseils que l'on pourrait donner sans lui ? Serait-ce parce que les conseils connus sont gratuits, alors que ceux qui sortiraient du bilan consisteraient en traitements médicaux payants ?