En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 5 min 43 sec
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 54 min 25 sec
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 2 heures 24 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 3 heures 41 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 6 heures 2 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 8 heures 11 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 29 min 52 sec
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 1 heure 40 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 3 heures 31 sec
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 5 heures 25 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 7 heures 37 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 8 heures 42 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 9 heures 42 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 10 heures 22 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 12 heures 15 min
© Reuters
La Grèce ne paiera sans doute pas le FMI (1,6 milliard d’euros) le 30 juin prochain.
© Reuters
La Grèce ne paiera sans doute pas le FMI (1,6 milliard d’euros) le 30 juin prochain.
L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Qui risque quoi dans la faillite de la Grèce, voici les vrais chiffres

Publié le 18 juin 2015
Les gouvernements européens, les banques et l’ensemble des marchés envisagent sans beaucoup d’inquiétudes le non-remboursement des prochaines échéances par la Grèce, et la sortie du pays de la zone Euro.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les gouvernements européens, les banques et l’ensemble des marchés envisagent sans beaucoup d’inquiétudes le non-remboursement des prochaines échéances par la Grèce, et la sortie du pays de la zone Euro.

Le calendrier des évènements à venir est très simple. Sauf accord de dernière minute qui solderait trois mois de négociations, d’humiliation, de mensonges et de menaces, la Grèce ne paiera sans doute pas le FMI (1,6 milliards d’Euros), le 30 juin prochain. 

Théoriquement, comme le pays sera privé de ressources financières, Athènes décidera aussi de ne plus payer ses créanciers privés en juillet. Ça c’est plus embêtant. Dans ce cas, la Grèce sera dégradée par les agences de notation et ramenée au niveau d’un pays à risques et placée en défaut de paiement. II est vraisemblable à ce moment-là qu'elle sera sortie, de fait, de la zone euro. On peut considérer qu’elle aura en gros un statut de surendettée, interdit bancaire et notamment empêchée de recourir à la BCE. 

Maintenant, l’Europe fera ses comptes. Selon le président de la Commission européenne, la Grèce doit 284 milliards d’euros dont 130 milliards au FESF, c’est-à-dire 42 milliards aux Allemands, 31 milliards aux Français et 14 milliards à l’Italie. A côté des dettes FESF, la Grèce a contracté pour 50 milliards de prêts bilatéraux, dont 15 à l’Allemagne et 11 à la France. Sur fonds publics la France est donc engagée à concurrence de 50 milliards remboursables dans un espace-temps qui peut courir encore 50 ans. C’est dire si ces dettes sont supportables. 

A côté de cet argent public, il y a encore des acteurs financiers privés qui sont engagés sur la Grèce. Il s’agit surtout des banques britanniques et allemandes. Selon la BRI, la Banque des règlements internationaux, les banques européennes possèdent encore 33 milliards de dollars de créances sur la Grèce et 11 milliards d’engagement hors bilan. Les banques britanniques et les banques allemandes sont chargées de 16 milliards de créances chacune. Les banques françaises sont les mieux protégées puisqu’elles n’ont plus que 2 milliards de créances aujourd’hui alors qu'en 2011, elles avaient encore pour plus de 66 milliards. 

Il y a eu un travail considérable de fait pour préserver les banques française à l’initiative de l’Elysée et de Bercy et des banquiers eux-mêmes dès les années 2010-2011.

En conclusion, il n’existe pas de gros risques techniques au défaut grec. Tout le monde est équipé pour résister au choc, ce qui n’était pas le cas en 2011.

Les risques seront surtout politiques. D’abord le peuple grec va souffrir terriblement, il va susciter de la compassion dans les autres pays européens et notamment en Espagne ou en Italie (encore que l’Italie va y laisser des plumes, le contribuable italien comme tous les contribuables n’ont aucune raison de jouer les héros. Cela dit, il va y avoir une vague de fond alimentée par la démagogie d’autant plus forte que rien n’a été expliqué. Les chiffres détaillés de la dette sont très mal connus.

Les Occidentaux sont mal à l’aise. Ils n’ont déjà pas dit à leur opinion publique les sommes colossales qu'ils ont investi à fond perdu en Grèce. Comment expliquer qu'on les abandonne ou plus grave, qu'il faudra doubler la mise ?

Economiquement tout est gérable, tout est soluble. Politiquement le gouvernent Tsipras a magnifiquement joué. Il a rendu la situation insupportable en culpabilisant les pays de l’Europe du Nord. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 18/06/2015 - 23:51
Si, si...les dirigeants européens ont pris une décision!
ils ont pris la décision de reporter tout le risque des banques sur le con-tribuable européen! Et ça,c'est aussi hypocrite que la social-démagogie des dirigeants grecs...et cela ne leur portera pas chance, ni aux uns ni aux autres!
J'accuse
- 18/06/2015 - 17:35
En avoir ou pas
La raison pour laquelle ce qui devait se passer il y a plusieurs mois a mis tant de temps à se produire, est l'incapacité des dirigeants européens à prendre des décisions : c'est tellement plus facile de céder, de dire oui, de ne pas déplaire; c'est tellement dur de prendre ses responsabilités, d'affronter les réalités, de prendre le taureau par les cornes et de réformer. Tous ont fait du Hollande : ce sont les événements qui devront décider, mais eux ont trop peur d'assumer, même à plusieurs. Les Grecs n'ont pas d'argent, l'UE en a mais manque d'autre chose.