En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"

07.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 12 heures 26 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 14 heures 2 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 17 heures 11 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 21 heures 28 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 1 jour 6 heures
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 1 jour 8 heures
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 13 heures 12 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 15 heures 28 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 18 heures 55 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 19 heures 21 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 20 heures 26 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 21 heures 53 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 1 jour 7 heures
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 12 heures
© Reuters
Nicolas Sarkozy a évoqué le sujet du "Droit du sol ou droit du sang".
© Reuters
Nicolas Sarkozy a évoqué le sujet du "Droit du sol ou droit du sang".
Attention danger !

Droit du sol ou droit du sang ? Un débat explosif mais légitime

Publié le 16 juin 2015
Nicolas Sarkozy a évoqué le sujet. Prudemment, il est vrai.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Sarkozy a évoqué le sujet. Prudemment, il est vrai.

La France vit depuis 1889 sous le régime du droit du sol s'agissant de la citoyenneté. Ce droit est généreux. Il prévoit l'acquisition automatique de la qualité de Français pour tout enfant né sur le sol français de parents étrangers. De ce droit je ne peux parler à la légère : j'en ai été moi-même bénéficiaire comme des centaines de milliers de petits Juifs, petits Espagnols, petits Portugais, petits Italiens, petits Polonais…

Heureusement, il n'est pas dans mes attributions politiques de trancher entre le droit du sol et celui, bien plus restrictif, du sang. C'est bon pour des candidats à la présidence de la République, des chefs de partis, des élus, des journalistes flairant la bonne polémique. Et si, par hypothèse, il y avait un référendum sur la question, je ne sais encore de quel côté pencherait mon cœur. Difficile en effet de refuser à d'autres un privilège dont on a soi-même profité.

Mais la raison, et ce n'est pas sûr qu'elle triomphe, me dit aussi autre chose. Est-ce que ce qui a été vrai et bon pour les centaines de milliers enfants dont j'ai parlé l'est toujours aujourd'hui ? Si la géographie telle qu'elle définit les frontières de la France est intangible, la démographie, elle, est sujette à d'importantes variations. Supposons que la France compte, par je ne sais quel sortilège ou miracle (au choix selon vos passions), 6 millions de Juifs! Tous parlant yiddish (mes excuses aux sépharades), tous vivant dans des cités juives, tous pratiquant les mêmes codes langagiers et vestimentaires, tous réclamant de plus en plus de synagogues.

La France alors, ne serait plus tout à fait la même. Et des questions qui ne se posaient pas naguère deviendraient légitimes. Le droit du sol est certes inscrit dans la loi. Mais la loi n'est pas les Tables de la Loi. Des évolutions, des ajustements, des modifications peuvent être envisagées sans que pour autant on crie au retour de Vichy.

Mais pourquoi le ferait-on? Parce que nous approchons de ce que, dans la terminologie nucléaire, on appelle "la masse critique". L'addition de matières fissiles en quantité suffisante pour déclencher une déflagration atomique. Quand Zemmour annonce une possible guerre civile, il exagère évidemment : le propre du pamphlétaire est toujours de forcer le trait. Mais il y a du vraisemblable dans ce qu'il dit.

Le rejet, et parfois la haine des "sales céfrans", des "faces de craies" et des "sales Juifs" (pour eux le taux de haine est plus élevé que pour les autres car on les tue) nourrit en retour des sentiments de craintes et de colère. Si la revendication du droit du sang n'a pour seul but que de faire changer la peur de camp elle n'est peut être pas inutile.

Si un jour – mais je n'y crois guère – on devait passer d'un droit à l'autre, du sol au sang, alors nous devrions tous revendiquer une exception. Que les chrétiens d'Orient bénéficient automatiquement de la citoyenneté française s'ils le désirent : ils meurent pour nous. Que les Kurdes d'Irak et de Syrie aient le même privilège : ils se battent pour nous. Pour être clair, il faut dire que tous, chrétiens d'Orient et Kurdes qui se font trouer la peau pour nous, sont bien plus français que ceux nés français qui partent faire le djihad.

Et n'oubliez pas : le A-book de Benoît Rayski, Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme, est toujours disponible à la vente sur Atlantico éditions : 

Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"

07.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 17/06/2015 - 01:46
Le droit du sol s'exerçait pour ceux qui venaient en France
pour y travailler et s'y assimiler...ce travail et cette assimilation ayant êtes abrogés par la gauche, dès le premier socialiste Giscard et son très bête regroupement familial, alors, le droit du sang devra s'exercer exclusivement! Mais cela ne sera possible qu'a partir du moment où le Front National aura rendu son pouvoir au peuple...
lafronde
- 16/06/2015 - 23:39
Empêcher le politicien de nous faire les poches.
La République accorde les même droits aux migrants qu'aux natifs. Le problème c'est que les "droits sociaux" ont été constitué par les générations précédentes pour le bénéfice des nouvelles générations... françaises ? Et non, pas forcément ! Donc allocations familiales, logement social, sécurité sociale, école de la République. Tous ces services que les français croyaient avoir rationnellement organisé au niveau national, celui de l'Etat, tous ces services sont détournés par la République et ses politiciens vers de nouveaux publics, de futurs nouveaux français. Le grand remplacement c'est maintenant ! Aucun texte de la République ne donne de droit préférentiel aux natifs. Sauf... dans les Territoires d'Outre-mer, et certain DOM ou encore la Corse. Décidément ces insulaires sont moins naïfs que les métropolitains. Il est vrai qu'ils ont gardé un précieux sens communautaire, oublié sur le Continent.
Le lecteur d'Atlantico aura remarqué combien le communautarisme est stigmatisé sur les ondes. C'est logique car une communauté soudée peut vous permettre de vous passer de l'Etat, et de ne plus lui payer l'impôt ! Le pouvoir pratique bien pire : le clientélisme électoral ! A vos frais.
lafronde
- 16/06/2015 - 23:18
Qui est le complice du pillage ?
La fraude aux allocations sociales et connue. Quand il y a table ouverte... n'est-il pas ordinaire que chacun se serve ? Mais au fait qui vous oblige à payer pour cela ?
Vous le savez ce ne sont pas les immigrés qui vous font les poches. C'est l'Etat, la puissance publique, le fisc, la Sécu, parfois les collectivités locales. Bref les politiciens.
Savez-vous que les collectivités locales sont subventionnées par l'Etat ? A proportion de leur population. Donc pour un politicien collectiviste, faire venir des pauvres, lui donne droit à des dotations, pour son logement social, et l'assistanat. Le pauvre lui apporte du budget donc du pouvoir.
Voilà pourquoi les communistes et les socialistes couvrent le pays de logement social, leur poule aux oeufs d'or.

Une fois logé, le pauvre reste un argument pour la redistribution sociale. Encore des flux d'argent dans lesquels les politiciens peuvent se servir.
Bref l'immigration non qualifiée est un business pour le politicien français peu scrupuleux. Nous n'avons pas vraiment de leçon de morale à donner à l'Afrique !