En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 5 heures 38 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 6 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 9 heures 30 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 10 heures 36 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 11 heures 47 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 12 heures 38 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 14 heures 47 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 16 heures 34 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 9 heures 11 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 10 heures 4 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 11 heures 4 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 12 heures 15 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 13 heures 37 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 15 heures 46 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 16 heures 22 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 16 heures 59 min
Bon mais pas encore excellent

Ce qui manque encore à la France pour devenir un champion absolu de la R&D

Publié le 04 juin 2015
Avec Eric Heyer
A l'image de Facebook qui ouvre un laboratoire d'intelligence artificielle à Paris, la France attire les investisseurs du monde entier. Si elle dispose de sérieux atouts en matière de recherche et développement, la réglementation particulièrement contraignante peut porter préjudice au pays.
Éric Heyer est directeur du Département analyse et prévision depuis 2015 à l'OFCE.Le département compte 17 économistes. Ils réalisent deux fois par an une prévision à court terme (6 trimestres) de l'économie mondiale ainsi que des prévisions à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Heyer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Heyer est directeur du Département analyse et prévision depuis 2015 à l'OFCE.Le département compte 17 économistes. Ils réalisent deux fois par an une prévision à court terme (6 trimestres) de l'économie mondiale ainsi que des prévisions à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'image de Facebook qui ouvre un laboratoire d'intelligence artificielle à Paris, la France attire les investisseurs du monde entier. Si elle dispose de sérieux atouts en matière de recherche et développement, la réglementation particulièrement contraignante peut porter préjudice au pays.
Avec Eric Heyer

Entre atouts économiques et avantages liés à l'environnement, qu'est-ce qui attirent les investisseurs qu'ils soient français ou étrangers de manière générale ?

Eric Eyer : De manière générale, je dirai qu'il y a trois mécanismes qui attirent les investisseurs français et étrangers. Le premier est le niveau de qualification et la grande qualité de nos écoles, très attractifs. Nous avons mis l'accent sur l'excellence. Quand on regarde les moyens développés, nous cultivons de très nombreux talents, notamment chez les ingénieurs. Les jeunes qui sortent sont recherchés, facilement exportables et assez bon marché. Ils deviennent rapidement chers, mais les salaires élevés ne sont néanmoins pas un frein dans la mesure où la productivité est extrêmement élevée.

Le deuxième attrait est lié à la fiscalité. Nous avons plusieurs mécanismes originaux et exceptionnels que je développerai plus tard. Ce qui attire essentiellement les étrangers sont les investissements dans les secteurs à forte valeur ajoutée, notamment dans le numérique et la technologie. La France est très compétitive dans ces secteurs à forte valeur ajoutée. Une entreprise qui cherche à investir dans ce secteur sera intéressée par la France.

D'autres mécanismes sont structurels, de très long termes et ne bougeront pas, comme la taille du marché intérieur et la position géographique de la France. Le marché intérieur français est de taille critique, et permet d'écouler un bon nombre de produits. Par ailleurs, étant au cœur de l'Europe, l'accès à tous les marchés périphériques est très facile, et les coûts de transports faibles, pour inonder les marchés alentours. Ce sont de véritables atouts qui nécessitent néanmoins des investissements, dans les infrastructures de transports notamment.

Je dirai enfin que la "cerise sur la gâteau" est l'art de vivre à la française : la gastronomie, l'accès à une histoire, une culture. Nous sommes adeptes du "french-bashing", mais il fait bon vivre en France.

En quoi le modèle de recherche et développement à la française est-il différent de certains pays concurrents ?

La France est l'un des pays les plus subventionnés au monde. Quand on regarde globalement les dépenses en recherche et développement, la France est à un niveau moyen, mais l'Etat investit énormément dans la recherche et le développement -plus que les entreprises. L'exemple de Facebook qui ouvre cette antenne française de recherche en intelligence artificielle est une illustration. 40% des dépenses de la firme californienne sont effectuées en recherche et développement. Facebook connaît l'importance des aides françaises, et privilégie ces dépenses sur le territoire français. Parmi ces subventions, le Crédit Impôt Recherche (CIR) est un exemple. Le CIR français est original et exceptionnel, fait la spécificité de notre modèle français, nous différencie des autres pays, et attire de nombreuses entreprises étrangères.

Globalement, la France fait énormément de défiscalisation pour les secteurs à très forte valeur ajoutée. Le paradoxe tient au fait que les prélèvements obligatoires sont élevés pour les entreprises, mais qu'il existe, dans certains secteurs, des niches fiscales permettant, de façon très significatives, de réduire ces prélèvements, jusqu'à des taux beaucoup plus compétitif qu'ailleurs.

Pourquoi Xavier Niel explique-t-il que "la France est un paradis fiscal" ?

Quel que soit le marché, vous pouvez bénéficier de ce crédit d'impôt (CIR), et plus vos dépenses en recherche et développement seront élevées, plus la France pourra être considérée comme un paradis fiscal. Les niches et les crédits d'impôts participent activement au constat établi par Xavier Niel. Néanmoins, cette phrase mérite d'être re-contextualisé : la France est un paradis fiscal dans le domaine de la recherche et du développement. Pas ailleurs. Ce modèle est unique car l'optimisation fiscale par les niches réduit la pression fiscale.

Il y a une difficulté en Europe sur le modèle de développement qu'il faut bien comprendre. Notre modèle est notamment basé sur une concurrence pure et parfaite. Nous avons des commissaires européens qui existent exclusivement pour vérifier que la concurrence est libre et non faussée. Ce mode de développement nécessite de nombreux marchés, et de nombreux acteurs actifs, pour avoir les prix les plus faibles. Les fameux GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) sont, aux Etats-Unis, un peu en situation de monopole. Il est impossible que ces situations de monopole se développent en Europe. En revanche, les associations fiscales permettent de diminuer les coûts et d'augmenter les marges.  

Quels inconvénients les investisseurs et entrepreneurs trouvent-ils au modèle français ? Quelles pistes peut-on explorer pour développer davantage et faciliter les investissements en R&D ?

La lourdeur administrative et les prélèvements obligatoires sont les deux gros inconvénients. Il y a des façons de les limiter sans que cela nuise à nos atouts, et que les recettes restent constantes. Une des pistes est un choc de simplification et de déréglementation. En revanche, si les prélèvements obligatoires diminuent, les recettes de l'Etat diminuent, et certaines économies pourraient être effectuées sur les infrastructures de transports, les réseaux numériques, l'éducation et l'excellence de la main d'œuvre, qui sont de véritables atouts pour la France. Une dernière idée serait de rendre plus apparente certaines niches, qui sont des baisses d'impôts très importantes pour les entreprises, mais comptabilisés comme des dépenses fiscales et non comme des baisses d'impôts. Pour un résultat proche, on pourrait, en inversant certains mécanismes, rendre les taux plus apparents et les prélèvements obligatoires plus faibles.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 05/06/2015 - 11:04
Trés drôle !!
Rien sur la fiscalité pour les entreprises qui ont osé demander une R& D ou CIR...


Contrôles FISCAUX en perspective........
Encore un la Voix de son Maître.....
El Flander
- 04/06/2015 - 15:32
Eric Heyer, un mec marrant.
Ce personnage n'est ni plus ni moins que la voix de son maître! C'est l'admirateur du polygame. Il nous fait croire depuis trois ans que tout va bien. Comment faire confiance à un tel personnage qui n'a certainement pas trouvé d'emploi dans le privé.