En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 39 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 8 heures 24 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 47 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 10 heures 9 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 11 heures 3 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 39 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 5 heures 46 sec
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 6 heures 23 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 8 heures 28 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 9 heures 3 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 11 heures 10 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 49 min
© Reuters
Le grec permet aux jeunes de retrouver l'origine de leur civilisation.
© Reuters
Le grec permet aux jeunes de retrouver l'origine de leur civilisation.
Série réforme des programmes

Retrouver les racines grecques de la civilisation dans laquelle nous vivons permettrait d’éviter à des jeunes inquiets de leur identité de se tourner vers des idéologies mortifères

Publié le 02 juin 2015
Après la publication du décret de réforme du collège et alors que la circulaire d’application est encore en débat, quelques-uns des meilleurs spécialistes reviennent sur ce qu'apporte l’étude du grec, du latin, du Moyen-Âge et des Lumières. Deuxième épisode de notre série.
Maurice Sartre est professeur d’histoire ancienne à l’université de Tours. Auteur de nombreux livres sur le monde grec et latin oriental, dont Histoires Grecques (Seuil), Palmyre (Gallimard) et Zénobie (Perrin), il a dirigé le Dictionnaire du monde grec...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pauline de Préval est journaliste et réalisatrice. Auteure en janvier 2012 de Jeanne d’Arc, la sainteté casquée, aux éditions du Seuil, elle a publié en septembre 2015 Une saison au Thoronet, carnets spirituels.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maurice Sartre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maurice Sartre est professeur d’histoire ancienne à l’université de Tours. Auteur de nombreux livres sur le monde grec et latin oriental, dont Histoires Grecques (Seuil), Palmyre (Gallimard) et Zénobie (Perrin), il a dirigé le Dictionnaire du monde grec...
Voir la bio
Pauline de Préval
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pauline de Préval est journaliste et réalisatrice. Auteure en janvier 2012 de Jeanne d’Arc, la sainteté casquée, aux éditions du Seuil, elle a publié en septembre 2015 Une saison au Thoronet, carnets spirituels.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la publication du décret de réforme du collège et alors que la circulaire d’application est encore en débat, quelques-uns des meilleurs spécialistes reviennent sur ce qu'apporte l’étude du grec, du latin, du Moyen-Âge et des Lumières. Deuxième épisode de notre série.

Pauline de Préval : Pourquoi apprendre encore le Grec ancien à l’heure des nouvelles technologies ?

Maurice Sartre : Parce que le grec, comme n’importe langue, est une technologie toujours nouvelle pour ceux qui l’étudient. Poser la question en ces termes revient à estimer que l'on n’a plus grand chose à apprendre. C'est une vision utilitariste de l’instruction. Toutes les enquêtes le montrent : au rythme que la science actuelle impose au changement, seuls ceux qui ont de solides bases culturelles générales ont des chances de s’adapter. Toute formation trop spécialisée voue celui qui la reçoit à l’exclusion. 

Alors pourquoi le grec ? Je pourrais aussi bien dire n’importe quelle langue ancienne ou moderne. Mais le grec a un avantage supplémentaire : il ouvre l’esprit sur ce qui est au cœur de notre système de pensée.

>> A lire également : "En voulant supprimer le latin, on cherche à faire de nous des penseurs dociles, peut-être parce qu’on gouverne mieux des imbéciles."

Pour certains, l’apprentissage du Grec serait élitiste, inégalitaire…

Pendant longtemps le latin et le grec ont été des enseignements phares de filières prestigieuses. Mais c’était au temps où l’enseignement secondaire long était réservé à une élite sociale, qui s’accommodait d’une minorité d’enfants doués issus de milieux modestes. Le collège unique, le bac pour tous ont balayé cela depuis bien longtemps, et donc parler d’élitisme est avoir 30 ans de retard. De plus, le but de l’enseignement est de tirer vers le haut, vers le savoir, vers l’excellence, le plus d’élèves possible, pas d’aligner tout le monde sur les plus faibles. Alors oui, il faut donner à chaque enfant la chance de devenir excellent. Malheureusement, tous ne la saisirons pas. Est-ce une raison pour interdire aux meilleurs, aux plus motivés d’y parvenir ? Si l’école de la République n’offre pas cette chance à tous, la sélection sociale fonctionnera à plein et les plus aisés seuls sauront parfaitement s’en sortir.

Apprendre une langue, c’est aussi adopter des structures de pensée, intégrer l’héritage d’une civilisation. Que devons-nous principalement aux Grecs ?

Nous devons aux Grecs l’essentiel de nos structures de pensée dans le domaine de la science politique, de la philosophie, et d’une manière générale de la conception de l’homme comme individu unique et libre de ses choix. Je ne veux pas dire par là que nous pensons en 2015 comme Platon ou Aristote, mais sans eux il n’y aurait ni Érasme, ni Descartes, ni toute la philosophie contemporaine. On leur doit aussi un art qui a fécondé plus de deux millénaires d’art occidental : quel visiteur d’un musée européen ou nord américain peut comprendre ce qu’il voit sans les Grecs ? Or l’art constitue l’un des éléments qui expliquent notre rapport au corps, par exemple, ce qui n’est pas sans importance dans la formation des jeunes. C’est le reflet de la diversité des sensibilités et des sentiments et de leur variabilité dans le temps et l’espace. 

Que peuvent-ils encore nous apporter ? 

Les Grecs sont à la fois l’une de nos racines et, avec le passage du temps, autant des papas que des papous, comme l’a dit l’un de mes collègues et amis. Autre façon de dire qu’ils sont aussi l’une des manières d’apprendre l’altérité. Oui, les Grecs nous appris beaucoup en politique (on leur doit l’essentiel de notre vocabulaire politique), et pourtant on se sépare d’eux sur des points essentiels, l’égalité entre hommes et femmes, l’esclavage, la torture, les droits de la guerre, etc. On en déduit non pas un relativisme culturel - qui serait désastreux -, mais le rôle du temps dans la formation des sociétés. En une époque où nous avons à combattre un groupe (voire des groupes) qui nient l’histoire - car Daech comme, plus subtilement, les extrêmes droites européennes fondent leur discours sur un retour à un passé fantasmé - se découvrir dans la durée est indispensable.

Mais la question même que je viens de vous poser est d’un utilitarisme qui leur était étranger. N’est-ce pas là aussi une leçon que nous devrions retenir d’eux, à savoir que le savoir est justement ce qui nous permettra d’échapper à tout calcul utilitariste et donc ce qui nous rendra libres ? 

La question ne leur était pas tout à fait étrangère, car le savoir n’est pas pour eux une occupation esthétique mais civique : l’apprentissage de la vertu permet d’être un bon citoyen, donc quelqu’un d’utile à tous. De plus l’une des grandes leçons des Grecs (notamment des sophistes) est que le savoir rend libre, libre d’abord de penser par soi-même. On est aux antipodes des totalitarismes. 

Mais je crois surtout que retrouver les racines de la civilisation dans laquelle nous vivons tous, d’où que nous venions, c’est trouver sa place dans la chaîne de l’Histoire, se donner l’enracinement qui peut éviter à des jeunes inquiets de leur identité de se tourner vers des idéologies rétrogrades et mortifères. Un signe qui ne trompe pas : contrairement aux affirmations de ceux qui justifient l’abandon du latin et du grec par leur caractère "élitiste", de nombreux jeunes issus de l’ex-immigration choisissent le latin (voire le grec) au collège.

Quels héros grecs proposeriez-vous en exemple à notre temps ?

Je ne crois ni aux héros, ni aux hommes providentiels. Si l’on veut trouver des modèles, ce seraient plutôt les hoplites qui se battent côte à côte en protégeant leur voisin de gauche de leur bouclier. La solidarité reste une valeur indispensable dont les Grecs surent donner l’exemple.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
VV1792
- 02/06/2015 - 22:01
C'est malheureusement trop
C'est malheureusement trop ambitieux d' aller chercher aussi loin avec la grecs.. Si deja, on arrivait a remonter jusqu' a l' emergence de la Civilisation Francaise, ce ne serait pas mal....Dans tous les cas de figure, il faudra IMPOSER un minimum d' efforts, et donc de disciplines et de regles.. vu le substrat socialisant bobo du corps enseignant, c'est voue a l' echec.. il faut donc patienter un peu, que les agressions se multiplient, que les niveaux degringolent et peut etre qu' on degraissera ensuite vraiment le mamouth, pour enfin payer des vrais salaires de professeurs pour attirer des barbus avec un bon attirail disciplinaire.. Nos arrieres grand peres savaient parfaitement pourquoi il fallait des maisons de correction.. Vu le ramolissement generalise des mentalites, sauf dans les banlieues, evidemment tout a ete oublie, et surtout par les pov petites prof pleurant quand elles ont leurs twingo caillassees...La faiblesse n' attire que des pleurs et souffrances...
myc11
- 02/06/2015 - 11:36
Longtemps j'ai cru que les racines grecques étaient l'essentiel,
Mais on oublie l'apport du christianisme, je ne parle pas de l'église catholique et de ses dogmes, mais de la dynamique chrétienne que les romains ont contribué à faire rayonner en Europe, après avoir contribué à la mort du Christ. Or on est en train de renier l'apport du christianisme, qui fait de l'occident ce qu'il est.
Texas
- 02/06/2015 - 10:15
C' est là..
... que l' on prend la mesure du décalage entre les intellectuels et la réalité . A moins de transcrire sur CD , sur fond de R'nB , avec une couverture prise dans le Bronx , Francois Villon , Erasme , Platon et Descartes ont peu de chances d' être envisagés pour remedier à une perte d' identité . Nous aimerions connaître le pourcentage des candidats de l' ex-immigration , qui seront plutôt des candidates , passionnés par le SIècle de Periclès . Ces enseignements deviendront le domaine exclusif de l' enseignement privé . Fin du rêve .