En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine

06.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

07.

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

01.

La Belgique au bord de l'implosion

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Culture
Polémique
"Bravo la pédophilie !" Adèle Haenel quitte cérémonie des César lors du sacre de Polanski
il y a 21 min 5 sec
décryptage > Santé
Solution PAS miracle

Coronavirus : ces très sérieux effets secondaires des quarantaines

il y a 1 heure 21 min
décryptage > International
Epée de Damoclès

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la crise des Gilets jaunes a conduit Emmanuel Macron à s’appuyer sur le soutien des maires de France et à renouer le dialogue avec les citoyens et les élus à travers le Grand débat national

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le discours de François Fillon au Trocadéro : un des tournants majeurs de la campagne présidentielle de 2017

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Europe
Stratégie de communication

Voiture bélier au carnaval de Volkmarsen : le silence risqué des autorités allemandes

il y a 3 heures 24 min
décryptage > International
Bon côté des choses

Politique, économie, progrès scientifique : la crise du coronavirus va peut être nous rendre intelligents et chasser les sorciers et autres porteurs de fake news

il y a 3 heures 24 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine
il y a 3 heures 25 min
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 18 heures 42 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 20 heures 59 min
light > Culture
Fête du cinéma
César 2020 : "Les Misérables" grand gagnant, Roman Polanski sacré meilleur réalisateur
il y a 55 min 21 sec
décryptage > France
La Gare de Lyon, c'est aussi de leur faute…

On sait que 79% des Français éprouvent de la méfiance ou du dégoût à l’égard des politiques. Les principaux - mais pas les seuls - responsables de ce chiffre angoissant : les macronistes !

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Premier "flic" de France : le jour où Christophe Castaner est devenu ministre de l’Intérieur

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

"Le Bouquet de tulipes" : la provocation de Jeff Koons face à un marché démesuré de l’art contemporain et un pied de nez à la mairie de Paris

il y a 3 heures 24 min
décryptage > International
Victimes

Syrie : qui peut sauver les populations civiles d’Idlib ?

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Société
Nuances

Tempête sur les César : ces fondamentaux de la nature humaine que ne comprennent pas les guérilleros de la justice morale

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Science
Un jour de plus

29 février : si vous pensez savoir à quoi nous devons les années bissextiles, voilà pourquoi l’explication réelle est plus complexe

il y a 3 heures 25 min
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 17 heures 56 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 19 heures 32 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 22 heures 41 min
© Reuters
Pablo Iglesias (au centre), leader du parti Podemos.
© Reuters
Pablo Iglesias (au centre), leader du parti Podemos.
Victoire à la Pyrrhus

Elections locales en Espagne : (très) courte victoire de la droite et atomisation du pouvoir

Publié le 29 mai 2015
Les Espagnols votaient ce dimanche lors des régionales et des municipales. Le Parti populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy reste le premier parti d'Espagne, mais ce scrutin marque la fin du bipartisme qui articule les institutions espagnoles depuis la Transition démocratique (1975-1982). Selon les résultats portant sur 90% des voix, les deux partis qui dominent la vie politique, PP et Parti socialiste (PSOE), ne réuniraient que 52% des voix, contre 65% en 2011.
Juan Pedro Quiñonero est journaliste. Il est correspondant en France du journal conservateur espagnol ABC.Auteur d'une vingtaine de livres.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Juan Pedro Quiñonero
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Juan Pedro Quiñonero est journaliste. Il est correspondant en France du journal conservateur espagnol ABC.Auteur d'une vingtaine de livres.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Espagnols votaient ce dimanche lors des régionales et des municipales. Le Parti populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy reste le premier parti d'Espagne, mais ce scrutin marque la fin du bipartisme qui articule les institutions espagnoles depuis la Transition démocratique (1975-1982). Selon les résultats portant sur 90% des voix, les deux partis qui dominent la vie politique, PP et Parti socialiste (PSOE), ne réuniraient que 52% des voix, contre 65% en 2011.

Atlantico : Ce dimanche soir, après les premiers résultats partiels des élections régionales et municipales en Espagne, quel portrait dresser de la situation du pays ?

Juan-Pedro Quinonero : En quantité de voix, à presque minuit, la droite (le Parti Populaire, PP) est en train de gagner, d’environ 200.000 à 300.000 voix, par rapport à la gauche socialiste (le PSOE). Le vieux modèle d’opposition droite/gauche est toujours valable. Parallèlement, à Barcelone, il est quasiment sûr que la victoire sera remportée par la gauche de la gauche, les anciens du mouvement des Indignés menée par une femme, Ada Colau, qui a elle-même crée un parti qui n’a qu’une implantation dans la ville. C’est une belle victoire pour elle, mais réduite localement. A Madrid, à l’heure actuelle, la droite et Podemos (gauche de la gauche) sont presque à égalité, la situation est incertaine. Il y a là une très belle percée de Podemos et un coup de semonce très dur contre la droite, qui peut être détiendra toujours Madrid.

D’un point de vue global, on s’aperçoit que l’Espagne devient très difficile à gouverner. Il y a un Etat, la droite y est au pouvoir. Puis, il y a ces 17 autonomies régionales. Au Pays Basque et en Catalogne, les partis nationalistes gouvernent. En Andalousie, la gauche socialiste est en train de gagner. Apparemment, la droite gagnera aujourd’hui 11 ou 12 régions sur 13. Ce sera extrêmement compliqué à gérer, car si même la droite gagne, c’est de façon très juste. Elle devra donc gouverner avec le parti Ciudadanos, "Les citoyens", la droite modérée.

Au niveau européen, ce qui est important, au-delà de la percée de la gauche de la gauche, c’est que l’Espagne sera très difficile à gouverner. A Barcelone, par exemple, la deuxième ville, 7 partis sont présents avec une majorité de la gauche radicale.

Il y aura des élections législatives en fin d’année, et on verra bien ce que cela donnera. Pour l’instant la seule évidence, c’est ce caractère difficilement gouvernable du pays. Il y a une fragmentation globale de tous les partis politiques. Ce système peut sembler dur à comprendre pour les Français.

Les optimistes tablent sur des alliances. Elles sont inévitables dans les régions et les grandes villes, elles donneront lieu à un grand marchandage. Comment négocier ? Cela prendra des jours et des semaines, surtout à Madrid et à Barcelone. C’est une situation qu’on a déjà observé en Andalousie.

Dans les médias français il a beaucoup été question du parti Podemos. Celui-ci était souvent comparé à Syriza en Grèce, que pensez-vous de l'analogie ?

C’est du pipeau cela car les deux n’ont rien à voir. Au niveau global espagnol, Podemos est différent, il n’a pas de tradition communiste comme en Grèce, il est moins à gauche et n’a pas d’importance capitale. Au niveau municipal, le parti fait une belle percée à Madrid, mais c’est tout. Il n’y a pas une grande implantation de Podemos au niveau municipal. Ils sont très loin du pouvoir. En Andalousie ils ont essayé de négocier avec les socialistes, et ces derniers n’ont rien voulu savoir.

L’importance de Podemos dans la gouvernance de l’Espagne est quelque chose à voir dans les prochains mois. Pour l’instant, ils sont surtout dans les médias, mais n’ont pas une assise politique définitive.

Ce scrutin profitera-t-il aux nombreux indépendantistes catalans qui ne cessent de réclamer un référendum d'auto-détermination ?

Pendant les 5 derniers années, les sondages disaient qu’une majorité, courte mais réelle, des Catalans voulaient l’indépendance. Depuis quelques mois, la tendance s’est inversée. Le résultat des élections municipales pourrait avoir une importance dans le processus mais c’est difficile à savoir. Il y aura des élections régionales en Catalogne à la fin du mois de septembre, mais les élections actuelles ne donnent pas un message clair.

A Barcelone même, il y a trois partis nationalistes catalans présents, et ils sont minoritaires par rapport à l’équivalent barcelonais de Podemos. Il y a ensuite un parti de droite traditionnel, un parti de centre-droit, des socialistes, et ceux-ci sont contre l’indépendance. Il y a ensuite trois ou quatre d’extrême-gauche, dont les spectre peut aller de Syriza jusqu’à des thèses d’autonomie ouvrière. Bonjour les dégâts. La seule évidence c’est que les Catalans sont extrêmement divisés et la Catalogne est aussi divisée que l’Espagne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine

06.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

07.

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

01.

La Belgique au bord de l'implosion

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires