En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

04.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

05.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

ça vient d'être publié
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 1 heure 12 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 2 heures 26 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 4 heures 16 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 15 heures 19 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 16 heures 15 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 1 jour 4 heures
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 1 heure 49 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 3 heures 23 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 16 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 18 heures 38 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 19 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
Le mariage annoncé entre Auchan et Système U va créer le numéro 2 de la distribution en France.
© Reuters
Le mariage annoncé entre Auchan et Système U va créer le numéro 2 de la distribution en France.
L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Le mariage Auchan-Système U : un pas de plus vers le déclin de l’industrie française

Publié le 18 mai 2015
Le mariage annoncé entre Auchan et Système U va créer le numéro 2 de la distribution en France. Avec Leclerc, Carrefour et Casino, le secteur sera désormais capable de contrôler l’essentiel des conditions de la consommation. Pour l’industrie française et pour tous les producteurs, c’est une très mauvaise nouvelle.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mariage annoncé entre Auchan et Système U va créer le numéro 2 de la distribution en France. Avec Leclerc, Carrefour et Casino, le secteur sera désormais capable de contrôler l’essentiel des conditions de la consommation. Pour l’industrie française et pour tous les producteurs, c’est une très mauvaise nouvelle.

L’alliance entre Auchan et Système U va redessiner le paysage commercial français en constituant un nouveau géant capable de contrôler 48 milliards d'euros de chiffre d’affaires. Le parc de magasins des deux enseignes sera recomposé. Auchan gèrera plutôt les hypermarchés et Système U sera plutôt en charge des supermarchés. Mais l'essentiel, c'est que les politiques marketings seront fondues, les politiques de prix seront harmonisées et surtout tous les achats de produits et de fournitures seront centralisés. Le mot qui tue.

Le nouveau groupe va donc avoir une puissance considérable. En France, il restera 4 grands acteurs de la distribution : Carrefour qui détient 22% du marché, Auchan-Système U avec 21,5%, Leclerc et ses 19,9% et puis Casino avec 11,4%. Autant dire que ces quatre-là peuvent faire ce qu'ils veulent avec les prix, les références, les promotions...

Cette surpuissance, c'est la capacité de négociation avec les fournisseurs. Les industriels de l’agroalimentaire sont vent debout . Les petits comme les gros se battent déjà pour survivre .

Aujourd’hui, les fournisseurs ont le choix entre la mort lente et la mort subite. Les petits peuvent être obligés de mettre la clé sous la porte immédiatement. Les plus gros vont pouvoir se rattraper à l’étranger s’ils sont équipés, mais ça ne sera pas évident.

Pour beaucoup d’analystes et d’économistes de l’entreprise, la grande distribution a une responsabilité énorme dans l’affaiblissement de l’appareil de production français.

Au banc des accusés, les dirigeants de la grande distribution. Gérard Mulliez, le chef de la famille Auchan, Serge Papin, le sorcier de la secte système U , Michel-Edouard Leclerc, le patron centres Leclerc, Georges Plassat, le PDG de Carrefour et Jean-Charles Naouri, celui de Casino sont avant tout des entrepreneurs géniaux .

Ils ont tous, à leur façon, construit des empires de la distribution. Les uns, dans le Nord ont travaillé avec leur famille, les autres dans l’ouest avec des adhérents indépendants et d’autres pour des actionnaires. Tous sont à la tête de groupes qui sont parmi les entreprises françaises les plus puissantes. Ils ne sont coupables que d’une chose : avoir fait leur métier remarquablement bien en développant leurs affaires.

Ils ont tous travaillé pour leurs actionnaires, leurs adhérents, leurs salariés et la plupart sont honnêtement convaincus d'avoir travaillé pour le bonheur du consommateur. Oui, ils ne sont pas tous cyniques... pas tous.

Cela dit, ils ont monté des appareils commerciaux qui, aujourd'hui, sont tellement puissants qu'ils en arrivent à asphyxier l’appareil de production industriel. Un hypermarché ne fait rien d’autre que de vendre ce qui a été inventé et fabriqué par d’autres. La chaine de valeur ne leur appartient pas en totalité.

Ces génies de la grande distribution ne sont évidemment pas coupables de ce qui va arriver. Ils ont tout simplement profité d’un écosystème qui s’est mis en place depuis 30 ans et dont les caractéristiques se sont accélérées depuis dix ans. Ces patrons ont profité des politiques économiques mises en place par les gouvernements. On pourrait même dire qu'ils ont trouvé à gauche plus d’alliés qu'à droite.

Ils ont profité de façon très intelligente de trois choses :

D’abord, d’une politique systématique de relance conjoncturelle par la demande. A chaque trou d’air, le gouvernement relisait le lexique keynésien et donnait un coup de relance par une augmentation des bas salaires, par des facilités de crédit et par une politique généreuse de dépenses publiques. Tous les moyens de cette politique de relance par la demande allaient directement dans les caisses des hypermarchés.  Il y a une corrélation entre le déficit public et le chiffre d’affaires de la grande distribution !

Ensuite, ils ont su faire croire aux gouvernements et aux consommateurs qu'ils étaient capables de générer du pouvoir d’achat par la baisse des prix. Quelle aubaine pour un politique d’avoir des acteurs qui délivrent des promesses qu'eux, sont incapables de tenir. Ils ont effectivement tiré les prix mais ils n’ont jamais expliqué comment ils faisaient. Et qui payait la facture.  

Enfin, ils ont profité d’une politique d’implantation assez laxiste un peu partout en France au point d’avoir aujourd'hui un suréquipement commercial, donc une concurrence exacerbée dont le seul critère est à nouveau le prix d’appel. Les hypermarchés ont indiscutablement contribuer à lutter contre l’inflation. D’une certaine façon, ils ont détruit des rentes. Mais paradoxalement ils en ont créé de nouvelles à leur profit.

Cette évolution qui est assez spectaculaire a généré aussi des effets pervers qui vont devenir, à plus ou moins brève échéance, catastrophiques.

Le premier effet pervers, c'est la destruction progressive de l’appareil de production. Face à de telles puissances d’achats, les producteurs de bien alimentaires et de biens industriels n'ont pas d'autres choix que de passer par les conditions des centrales d’achats. Ils doivent donc accepter les prix, les conditionnements, les modalités de livraison, les conditions de paiement et les marges arrières. Une sorte de retro-commission aux acheteurs. Les producteurs, les gros comme les petits, n’ont pas le choix sauf à mourir les uns après les autres.

Le deuxième effet pervers, c'est le dopage des importations. Puisqu'il s’agit de vendre le moins cher possible, les acheteurs de la grande distribution vont ratisser la campagne chinoise ou indienne à la recherche du petit producteur qui, pour une poignée de riz, lui fabriquera les textiles à la commande ou des produits industriels dont les Occidentaux ont besoin pour équiper leur maison.
 

Troisième effet pervers, le suréquipement commercial a complètement déséquilibré l’urbanisme des villes de province. Jusqu’alors on avait réussi à préserver un équilibre entre les grandes surfaces à la périphérie des villes moyennes et l’animation des centres-villes. Aujourd’hui, c’est fini , les centres des villes moyennes se vident, les commerces ferment et le prix de l’immobilier s'effondre.

Quatrième effet pervers, l’appareil de distribution a peu contribué à protéger les emplois et l’activité industrielle. Le transport, la logistique, l’informatique oui. Mais la création de richesses industrielles et des emplois, très peu. Sans caricaturer la situation, nous sommes à la veille d’avoir des centres commerciaux superbes, remplis de consommateurs-chômeurs, qui viennent là, se distraire et dépenser leur indemnité chômage.

La grande distribution n’est pas faite pour les riches, elle a fait sa fortune sur les millions de pauvres et de chômeurs. Le nombre de clients s’est accru mais le montant du caddy moyen a maigri de 30% en dix ans. La baisse des prix n’explique pas tout.  

Les grands de la distribution savent bien qu’ils ont construit une machine infernale qui participe à terme à la ruine de l’appareil industriel et par conséquent à l’emploi.

Ils le savent tellement, que leur discours est très souvent empreint de préoccupation sociale et macroéconomique. Michel-Edouard Leclerc se pose en défenseur du consommateur. C’est gonflé, mais cela n’est pas faux. Serge Papin met l’accent sur la qualité et la nécessité de passer des contrats à long terme avec des producteur pour sécuriser les filières. Mais depuis que l’on en parle, les résultats ne sont pas probants. Georges Passat de Carrefour et Jean Charles Naouri chez Casino, travaillent avec courage sur la valeur ajoutée des produits. Quand à Gérard Mulliez, il ne dit jamais rien. Il a raison.

Cela dit, les grands de la distribution ne peuvent pas inventer tout seul ce que le gouvernement a détruit, à savoir l’esprit d’entreprise. Il ne s’agit pas de pleurer sur une situation qui s’effondre, il s’agit de reconstruire l’appareil industriel, d’innover et de présenter aux distributeurs une offre de produits et de services qui tienne la route. Mais le gouvernement lui, n’a toujours pas choisi de faire une politique de l’emploi. Il a fait le choix de subvenir au chômage pour continuer à remplir les centres commerciaux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

04.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

05.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 18/05/2015 - 19:23
Concentration de la grande distribution
Tristement vrai! Et Michel Edouard Leclerc de se vanter bruyamment dès qu'un micro est à sa portée, avec la complicité active de tous nos gouvernements depuis au moins 30 ans... Et il revendique maintenant la pharmacie avec les mêmes méthodes. Gare aux effets secondaires!
von straffenberg
- 18/05/2015 - 16:58
Conseil a pas cher
La politique du prix bas appliquée au maximum a fait perdre le sens commun à nombre de mes concitoyens .Fréquentez les marchés , les ventes directes du producteur!!!!!!!!!!! Et pensez que derrière chaque produit il y a une entreprise ou une personne qui doit vivre décemment , ne pensez pas systématiquement bio, pensez qualité , agriculture raisonnée (pour les produits agro alimentaires)
Faites cela le dimanche matin avant de faire du vélo made in china dans votre tenue de sport fabriquée en extrême orient .
Deneziere
- 18/05/2015 - 08:43
Pas du tout d'accord sur un point
JMS dit ceci : "...d’une politique d’implantation assez laxiste un peu partout en France au point d’avoir aujourd'hui un suréquipement commercial, donc une concurrence exacerbée ..."
Bin... non justement ! C'est tout le contraire ! Le problème est qu'ils ne sont pas suffisamment en concurrence les uns avec les autres. Il y a une répartition géographique des hyper, qui, de fait, ont des monopoles locaux. Si vous voulez changer d'hyper, vous devez vous déplacer assez loin, pour trouver des prix comparables puisque ce magasin est lui aussi en situation de monopole local.