En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 2 heures 58 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 5 heures 28 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 7 heures 31 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 9 heures 37 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 9 heures 54 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 10 heures 2 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 3 heures 25 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 7 heures 15 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 8 heures 50 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 9 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 9 heures 22 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 9 heures 55 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 10 heures 2 min
© Pixabay
Faire seulement du sport pour maigrir n'est pas la bonne solution.
© Pixabay
Faire seulement du sport pour maigrir n'est pas la bonne solution.
Cours Forest cours

Pourquoi compter ses calories dépensées pendant un exercice physique, peut parfois conduire à une prise de poids

Publié le 12 mai 2015
Lorsqu'il s'agit de perdre du poids, on s'oriente souvent vers le sport. Pourtant, faire du sport sans suivre un régime approprié et sans faire attention aux calories digérées n'est pas la bonne solution.
Charles-Antoine Winter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Diététicien nutritionniste, consultant médias & entreprises, dirigeant fondateur de "Devenir un Ambassadeur de Santé", les premières formations françaises independantes de responsabilisation à la santé de l'Homme et de sa planète."
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lorsqu'il s'agit de perdre du poids, on s'oriente souvent vers le sport. Pourtant, faire du sport sans suivre un régime approprié et sans faire attention aux calories digérées n'est pas la bonne solution.

Atlantico : Lorsque l'on cherche à perdre quelques kilos, faire de l'exercice peut-il suffire? Tous les types d'exercices sont-ils bons? 

Charles Antoine-Winter : La prise de poids est la conséquence de plusieurs facteurs. Mais les plus importants et sur lesquels nous pouvons facilement agir sont la sédentarité et le manque d’équilibre alimentaire. Ce duo de choc est responsable de la majorité des maladies non transmissibles qui, selon l’OMS, représentent pratiquement 60% des 56 millions de décès annuels mondiaux... Donc faire de l’exercice aide effectivement à perdre quelques kilos et préserver votre capital santé. De plus cela agit sur les sphères mentale et émotionnelle, deux sphères qui « pêchent » sérieusement chez la plupart de nos contemporains et mettent en échec bons nombres de suivis diététiques. Enfin, pour certains, se mettre au sport est plus simple que de se mettre à maitriser son alimentation. La perte de poids, même légère, de la reprise sportive, suffit à motiver la prise en main de leurs réflexes alimentaires. Y associer la nutrition optimise et stabilise la perte de poids.

L’effort physique le plus efficace et souvent le plus adapté aux personnes en surpoids est l’interval training. Travaillant seulement avec le poids du corps et mobilisant toutes les filières énergétiques de l’organisme par un travail de coordination et de conscience corporelle, l’interval training se réalise sur 30 à 45 minutes. Il tonifie l’organisme sur des fibres musculaires fonctionnelles et profondes. Rien de mieux pour redonner de la tonicité à l’organisme. Je vous invite donc à découvrir, entre autre, le TRX.

Une motivation supplémentaire : là où il y a muscle, il y a de la chaleur, de l’oxygénation et une bonne circulation sanguine. Un trio anticellulite !

Après un effort physique la sensation de faim est-elle augmentée? N'a-t-on pas tendance à s'orienter vers des aliments qui nous font plaisir, à faire un excès en se disant "qu'après l'effort vient le réconfort"? 

La sensation de faim qui suit dépend de l’intensité de votre effort. C’est donc à vous de côtoyer vos limites et de ne jamais rester dans votre zone de confort. Cependant, la faim après l’effort n’est pas le problème. C’est plutôt la confusion entre les sensations de soif et de faim et/ou le type d’aliments que l’on consomme. Un corps qui reçoit des aliments au moment où il réclame de l’eau citronnée va en pâtir. Et si il reçoit des aliments inadéquats, il en pâtira également. Retenez qu’il n’y a aucune raison de manger la première demi-heure qui suit la fin de votre séance. Cette demi-heure devrait être consacrée aux étirements, à la réhydratation et à la respiration. Tout le reste est nuisible car l’organisme n’est pas disposé au travail digestif.

L’aspect affectif est effectivement l’une des premières causes de corruption de notre relation à l’alimentation. Il serait temps de comprendre qu’un aliment plaisir n’est pas le plaisir de transgresser une règle, le plaisir d’aller à l’encontre. Car la seule personne à en récolter la nuisance c’est vous !! Troquez donc le plaisir d’un « écart » au bonheur d’une santé constante.

Ici, l’activité physique doit devenir réconfort. Les sportifs réguliers trouvent la récompense dans l’effort...

Comment continuer à manger sainement et faire du sport tout en évitant ces petits excès? En d'autres termes, comment cesser de voir la nourriture comme une récompense? 

Les excès ou écarts ne sont pas un drame en soi. C’est surtout l’intention que l’on y met qui nous rend esclave ou non. Quitte à faire des « bêtises », faites les avec enthousiasme.

Le plus important est de ne pas les cumuler puis d’éviter de les consommer à cause d’une émotion.  Ensuite, apprenez à associer à vos écarts et excès des aliments de qualité, peu ou pas transformés. Cela limitera les effets collatéraux et le cercle infernal de : je me fouette, me fais mal, me réconforte, m’amuse, me culpabilise, me fouette, me fais mal...

Comprenez que tout aliment et substance qui entre en vous embellit, entretient ou enlaidit votre corps. Une mauvaise qualité d’aliment est plus néfaste qu’un gros volume d’aliments sains, bio, riches en nutriments.

Pour la seconde question, je crains que nous n’ayons pas encore la réponse universelle à ces questions. Cependant, la nourriture est belle et bien une récompense ! Le souci aujourd’hui est que l’Homme voit la récompense non plus comme le moyen d’entretenir sa vie, son corps, cultivant un sentiment de gratitude. Mais comme le moyen de combler de façon très superficielle ses sens et son émotionnel qui son affamés par une vie sociale, professionnelle et amoureuse superficielle, excessive et conditionnelle. Ces conditions guident vos attirances alimentaires. Et vos choix alimentaires impactent vos émotions. Il n’y a que vous pour sortir de ce cercle douloureux et couteux !

Compter les calories est-elle la bonne solution lorsque l'on souhaite perdre du poids? 

Non !

  • Car ce que vous mangez n’est pas forcément assimilé. Les calories ne peuvent donc pas profiter à l’organisme au risque de la faire grossir.
  • Car ce qui est assimilé et calorique peut, par la nature de ses composants, stimuler la fonte adipeuse, le métabolisme de base. C’est ainsi que des aliments gras stimulent la perte de poids ! Mieux encore avec des régimes alimentaires hypercaloriques d’origine lipidique et protidique (régime cétogène) qui font maigrir les patients qui le suivent (attention régime spécifique à but thérapeutique). Autre exemple, le poisson gras qui contient l’équivalent d’1 cuillère à soupe d’huile pour 100g contre 1g de graisses pour du jambon blanc. Et bien ce poisson 10 fois plus calorique lutte contre l’inflammation qui est la cause de l’obésité.
  • Vous restreindre en calories est l’une des causes (pour pas dire LA cause principale) de la résistance à la perte de poids, la leptinorésistance ! Et puis combien se limitent en calories mais ces dernières sont dépourvues de micronutriments (vitamines, minéraux, enzymes...). Le corps grossit également par carence et dénutrition. Beaucoup de mes patients sont obèses car ils ne mangent pas assez et des aliments carencés.

Les calories n’ont donc jamais été une bonne solution. Hormis pour les industriels et leurs produits light.  Ou mes confrères et consoeurs visant une perte de poids sans considération du capital santé et de la notion de longévité. Les meilleurs repères sont votre mastication appliquée et consciente sur des aliments sains peu transformés et bio en respectant la sensation de satiété.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires