En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

05.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

06.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 32 min 10 sec
décryptage > Société
L’enfer, c’est les autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 4 heures 12 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 4 heures 56 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 6 heures 31 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 16 heures 10 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 17 heures 10 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 18 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 1 heure 46 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 2 heures 44 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 4 heures 15 sec
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 6 heures 9 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 15 heures 17 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 16 heures 43 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 17 heures 43 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 19 heures 8 min
Le député PS Julien Dray.
Le député PS Julien Dray.
Interview

Julien Dray : "La gauche doit mener la bataille du culturel, parce que la droite est à l'offensive"

Publié le 15 mai 2015
Pour l'ancien député PS et actuel conseiller régional d'Île-de-France, après 3 années à l'Elysée François Hollande n'a pas failli dans sa volonté de réconcilier les Français. Il reconnaît cependant que plus que des grands mots, les Français attendent des résultats.
Julien Dray est ancien député PS de l'Essonne. Il est actuellement conseiller régional d'Île-de-France.Il est l'auteur de L'épreuve (Cherche Midi, 2009), livre dans lequel il revient sur l'affaire judiciaire à laquelle il a été mêlé,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julien Dray
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julien Dray est ancien député PS de l'Essonne. Il est actuellement conseiller régional d'Île-de-France.Il est l'auteur de L'épreuve (Cherche Midi, 2009), livre dans lequel il revient sur l'affaire judiciaire à laquelle il a été mêlé,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour l'ancien député PS et actuel conseiller régional d'Île-de-France, après 3 années à l'Elysée François Hollande n'a pas failli dans sa volonté de réconcilier les Français. Il reconnaît cependant que plus que des grands mots, les Français attendent des résultats.

Atlantico : François Hollande vient de fêter ses 3 ans passés à l’Élysée. Qu'avez-vous retenu de ce début de quinquennat ?

Julien Dray : Il faut attendre la fin du quinquennat, c'est à ce moment là qu'on saura à quoi il a servi. En ce moment, nous sommes dans une phase transitoire. Le début du quinquennat a été marqué par un certains nombre d'hésitations, des choses n'ont pas été faites comme il fallait notamment sur le plan fiscal. Depuis le discours du 14 janvier 2014, sur le plan économique, et depuis les événements du 7 janvier 2015, les choses changent. On voit bien que l'on est sur une nouvelle trajectoire politique et économique. Cet anniversaire est donc un peu factice car il faut voir, dans les mois qui viennent, si cette nouvelle trajectoire porte ses fruits, que ce soit en termes de cohésion sociale, de lutte contre le chômage ou de progrès en matière de compétitivité. On ne pourra pas avoir de débat sur la justice sociale si notre économie n'a pas retrouvé de marges de compétitivité, si on n'a pas réindustrialisé le pays, et dans ce sens-là nous nous trouvons sur une trajectoire nouvelle.

François Hollande a beaucoup répété, durant sa campagne, qu'il souhaitait réconcilier les français, opposés entre eux par Nicolas Sarkozy. A-t-il réussi ?

Je pense qu'on est dans un climat plus apaisé que sous Nicolas Sarkozy, qui a hystérisé les rapports. Cela étant dit, il faut reconnaître que la situation mondiale est plus compliquée que sous Nicolas Sarkozy. Il y a des conflits partout et ces conflits portent en eux la montée de l'islamisme radical et génèrent les événements que l'on a connu en France. Je trouve malgré tout que François Hollande a géré les événements dans une optique de réconciliation et qu'il a évité l'hystérisation qui aurait pu découler du drame vécu.

Quand on entend aujourd’hui les échanges entre Emmanuel Todd et Manuel Valls, on se dit que la France reste profondément fracturée, que François Hollande n'a pas réussi la grande réconciliation dont il rêvait...

Moi je trouve qu'il y a une vitalité démocratique dans le débat. Heureusement qu'il y a des débats en France, le pire c'est quand il n'y en a aucun. C'était le rôle de Manuel Valls, comme c'est le rôle de tout responsable politique, de répondre car Emmanuel Todd a pris une position politique sur la situation du pays, la situation de la gauche. Il a quand même eu des mots qui nous mettaient en cause et c'est normal que l'on réponde. Je pense que l'on ne s'abaisse jamais à répondre à un intellectuel et à défendre ses convictions d'autant que Todd pose des questions essentielles auxquelles il faut que l'on réponde car elles traversent la société française : La montée de l'antisémitisme, la xénophobie qui s’est installée, la radicalisation de la société.

Une xénophobie, un antisémistisme que François Hollande n'a pas su juguler depuis qu’il est arrivé à l’Élysée...

Ça ne se fait pas en 4h, d’autant que tout ça est adossé à un contexte économique qui évolue lentement.

Mais ne trouvez-vous pas que les problèmes des banlieues ont été un peu oubliés par François Hollande ?

Certes, ça n'était pas sa priorité. La priorité c'était le retour à l'emploi, or le retour à l'emploi, ça concerne aussi les quartiers en difficultés puisque c'est eux qui sont les premières victimes du chômage.

Notre sondage révèle que les Français ont été peu touchés par les discours républicains de janvier (35% seulement contre 65 % d'indifférents). Qu’en tirez vous comme enseignement ?

Pour les Français, pour nous tous, la République c’est bien mais l'important c'est le fond, pas les mots. Or tout le monde peut avoir tendance à penser que, ces derniers temps, on a un peu mis la République à toutes les sauces en se disant que quand on avait prononcé le mot République on avait résolu le problème. Or la République ce sont des valeurs, des valeurs simples : l'égalité et la fraternité, et les Français se demandent : est-ce que tout cela avance ? Ils ne voient pas l’incarnation de la République. Les inégalités sociales progressent et l'on n'arrive pas à juguler les discriminations, donc il y a un doute non pas sur la République et sur ses valeurs, mais un scepticisme. Il ne faut pas que la République soit une formule creuse. Ce ne doit pas être seulement une formule qui est gravée sur des édifices, ça doit être une formule vivante.

Lire à ce sujet : La douche : 65 % des Français ne sont plus sensibles aux termes "République" et "valeurs républicaines"

Notre sondage montre que les Français sont plus nombreux a être attachés à l'identité nationale et aux valeurs de la République... Les idées que Nicolas Sarkozy a défendues durant son quinquennat auraient-elles plus imprégné le pays que celles de François Hollande qui durant sa campagne souhaitait réconcilier les français avec la République ?

C''est lié à ce que j'appelle moi la bataille culturelle que la gauche a perdue ces derniers temps, et à l'offensive idéologique de la droite. Ce sondage reflète l'état intellectuel de la société française. Ça fait plusieurs mois que je dis que la gauche doit mener la bataille du culturel, parce que la droite est à l'offensive et ce sondage corrobore cela.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

05.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

06.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 11/05/2015 - 00:29
Faut-il encore commenté la langue de bois de Dray ?
On sait qu'attribuer ses propres erreurs aux autres est une tactique de gauche. Ce subterfuge a toujours du succès. Le plus triste est que la population est prise comme un ramassis de crétins qu'on tient continûment sous le mensonge, sans déroger un instant pour ne pas laisser entrevoir une seule vérité qui lui serait fatale.
jmpbea
- 10/05/2015 - 20:55
C'était pas la peine de nous bassiner avec les mêmes rengaines
idéologiques que nous entendons à longueur de journée sur les radios et télés nationales...l'ancien trotskyste amateur de contrôle du temps est la parfaite image de ce gouvernement de m....menteurs.....
von straffenberg
- 10/05/2015 - 18:13
Non monsieur Julien Dray
Je ne peux être d'accord avec l'analyse de Julien Dray pour qui j'ai de la sympathie . Je reproche à notre président de proposer" au forceps" un projet société (visant une conquête électorale jeunes, français de confession musulmane, français des dom ton) qui j'en suis convaincu n'est pas celui de la majorité des Français .Quant aux positions prises par notre premier ministre , par mesdames Taubira et Naja B ne font qu'attiser et accentuer les clivages sociétaux . Pour faire bref nos gouvernants n'écoutent pas les Français ils sont débordés par leur idéologie .