En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

07.

Ces passeports maltais devenus le Graal des super-riches de la planète

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

05.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Jugement
Agression des policiers à Viry-Châtillon : 10 à 20 ans de réclusion pour 8 accusés, 5 personnes acquittées
il y a 4 heures 35 min
pépites > Justice
Fichée S
Ultra-gauche : une militante a été écrouée pour avoir espionné des policiers
il y a 7 heures 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 4 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 30 min
pépites > Justice
Riposte judiciaire
Alexandre Benalla a décidé de porter plainte contre X dans l'affaire de l'enregistrement clandestin diffusé par Mediapart
il y a 10 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le délicieux malheur français" de Denis Olivennes : la mélodie du malheur, notre berceuse préférée

il y a 11 heures 43 min
pépite vidéo > Défense
Futures missions à mener
Opération Barkhane : Emmanuel Macron va réunir le G5 Sahel à Pau
il y a 13 heures 6 min
pépites > Social
"Le mur du 5 décembre"
806.000 manifestants pour la première journée de mobilisation à travers le pays contre la réforme des retraites
il y a 14 heures 1 min
décryptage > Santé
Alimentation

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

il y a 15 heures 20 min
décryptage > International
Sommet sous tension

Otan : Emmanuel Macron et Donald Trump, convergences dans l'incohérence

il y a 16 heures 13 min
décryptage > International
Daphne Caruana Galizia

Ces passeports maltais devenus le Graal des super-riches de la planète

il y a 16 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
5 décembre
Jean-Luc Mélenchon salue le "grand progrès" et "l’humanisme" de Marine Le Pen pour sa position sur la grève
il y a 5 heures 37 min
pépites > International
Chambre des représentants
Procédure de destitution contre Donald Trump : Nancy Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation
il y a 7 heures 52 min
light > Sport
Répercussions
Le joueur légendaire Marco Van Basten a été retiré du jeu FIFA 20 "jusqu'à nouvel ordre" après son dérapage nazi
il y a 9 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Prince Igor"d'Alexandre Borodine : Le Prince Igor rentre au répertoire de l'Opéra National de Paris

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Léonard de Vinci" au Louvre : ode à Léonard

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Politique
Ça va faire des vagues...

La tempête sociale du 5 décembre : Macron nous invite "à prendre la mer"

il y a 13 heures 26 min
décryptage > Economie
Campagne mouvementée ?

Pourquoi la présidentielle complique la guerre commerciale sino-américaine (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour l’Europe)

il y a 15 heures 3 min
décryptage > France
Economie française

La solution à la récession ? L’optimisme

il y a 15 heures 37 min
décryptage > Environnement
Pas grand chose à voir avec l'environnement

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

il y a 16 heures 30 min
décryptage > France
Décision

Un office national de lutte contre la haine ou le dernier exemple en date du renoncement politique face à la montée de la violence

il y a 17 heures 1 min
© Reuters
Les hommes recherchent des femmes belles et gentilles, alors qu'ils souhaitent que leurs filles soient intelligentes et indépendantes.
© Reuters
Les hommes recherchent des femmes belles et gentilles, alors qu'ils souhaitent que leurs filles soient intelligentes et indépendantes.
Evolution de la société

Cet étrange décalage entre ce que les hommes souhaitent pour leur épouse et pour leur fille (tout ça, 70 ans après le droit de vote des femmes)

Publié le 04 mai 2016
Une étude réalisée auprès de 881 américains montre une différence pour le moins étonnante : si la grande majorité souhaitent que leur fille soit indépendante, 74% ne recherchent pas cette caractéristique chez leurs femmes.
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude réalisée auprès de 881 américains montre une différence pour le moins étonnante : si la grande majorité souhaitent que leur fille soit indépendante, 74% ne recherchent pas cette caractéristique chez leurs femmes.

Atlantico : Selon le Shriver Report (lire ici), les hommes rechercheraient des femmes belles et gentilles, alors qu'ils souhaiteraient que leurs filles soient intelligentes et indépendantes. Comment l'expliquer ?

Gérard Neyrand. Cela dénote une grande stabilité de démarche sélective. il est clair que les qualités demandées à une partenaire ou une épouse mettent beaucoup plus en avant les qualités physiques qu'une autre. Pour la fille, l'homme ne se place pas du même point de vue. Sa représentation est plus moderne par rapport à ce que doit être sa femme qui est plus traditionnelle avec des standards plus anciens. On peut être étonné par exemple du fait que l'indépendance de sa femme est à un faible niveau. Lorsqu'il souhaite que sa fille soit intelligence, le père projette aussi une réussite sociale pour sa fille et suppose des chances les plus élevées possibles et il a pas besoin de le projeter pour sa femme.

Lorsqu'il souhaite que sa femme soit jolie et ne le demande pas forcément pour sa fille, qu'est-ce que cela dénote chez l'homme ?

La beauté est évidemment l'un des grands critères de sélection du rapport amoureux chez les hommes, ce n'est pas un scoop. En revanche, il ne le demande pas pour sa fille. On voit que l'on a changé de modèle de promotion du féminin puisque le père ne cherche plus à caser sa fille par le mariage, mais, il estime qu'elle va trouver une place sociale grâce à ses études et son intelligence. Il y a cinquante ans, les scores n'auraient pas été les mêmes. Les qualités demandées alors étaient plus la douceur et la séduction pour les futures épouses.

Dans cette étude, il ressort aussi que les hommes souhaitent des femmes peu indépendantes (34%) et des filles plus indépendantes, que faut-il en conclure ?

Là, on est dans le domaine traditionnel de la femme où il ne faut pas qu'elle soit indépendante sinon elle devient moins contrôlable. Il est intéressant de voir l'indépendance qui est attendue pour la femme : il faut qu'elle le soit un peu pour qu'elle soit capable de faire des choses toute seule, mais deux fois mois que pour sa fille. Une manière de projeter pour leur fille une insertion qui passera par la profession et plus par le couple comme autrefois. Alors que pour leur propre couple, les critères ne sont pas les mêmes, il se positionne par rapport à ce qui leur semble important dans la relation de couple. Il y a des conflits de modèle entre celui, antérieur, de la femme soumise et qui ne travaille pas et un modèle plus contemporain d'égalité des sexes et qui promeut donc un certain désir de l'intelligence des femmes.

Ces hommes expliquent aussi qu'il est aujourd'hui plus difficile d'être dans son rôle d'hommes que du temps de leur père, notamment parce que les femmes travaillent plus (60 %), comment l'expliquez-vous ?

Dans la période antérieure, il y a cinquante ans, il n'y avait qu'un modèle promu par la société avec l'homme dominant, il était donc facile pour lui de se positionner. On demande à l'homme à la fois d'être viril, d'être dans un rôle plus traditionnel masculin, et en même temps d'être ouvert, à l'écoute, sentimental, dans une position plus égalitaire. Les hommes peuvent donc avoir plus de mal à se positionner.

Aujourd'hui, les femmes gagnent plus que leurs mères et leurs grands-mères et l'écart se réduit avec les hommes. Cela pourrait-il aussi intervenir dans ce sentiment ?

Bien sûr. Si on prend l'exemple de la France, à partir de la loi Jules Ferry 1882, l'enseignement secondaire est ouvert aux jeunes filles et donc progressivement l'enseignement devient le même pour les filles et les garçons. Aujourd'hui elles réussissent même un peu mieux que les garçons. Donc forcément avec une instruction équivalente et un investissement professionnel aussi important aujourd'hui chez les femmes, ce qui modifie le rapport de forces. Dans une société où de fait les positions sont plus égalitaires et cela ne peut qu'avoir des effets sur les rapports entre les sexes. On est dans cette lutte contre les modèles d'une représentation traditionnelle des sexes qui renvoie à des stéréotypes très ancrés et qui continuent à être transmis par notre culture et une nouvelle représentation des choses qui posent l'égalité des sexes comme une réalité. Il peut ne pas être vécu par tous comme un conflit mais plus sûrement comme une tension entre des logiques divergentes.

En quoi les rôles au sein de la famille auraient-ils pu changer ?

Le rôle du père augmente et notamment à l'égard de la petite enfance qui était autrefois la spécialité de la femme. Un très bon indicateur est le portage de l'enfant dans l'espace public. On voit de plus en plus de pères qui portent leur bébé contre eux, ce qui était impensable autrefois. Et de nombreux pères se promènent avec des poussettes, seuls. Avant ils étaient accompagnés par les mères qui vérifiaient que tout allait bien. C'est révélateur du nouveau positionnement des hommes y compris dans les milieux populaires à l'égard des jeunes enfants. Les hommes ont plus investi les tâches parentales que les tâches domestiques. On est dans un investissement masculin du rapport à l'enfant qui est lié à cette augmentation du travail féminin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

07.

Ces passeports maltais devenus le Graal des super-riches de la planète

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

05.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires