En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

06.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 58 min 11 sec
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 4 heures 14 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 4 heures 50 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 15 heures 36 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 18 heures 50 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 20 heures 3 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 21 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 22 heures 43 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 5 heures 3 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 16 heures 31 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 19 heures 31 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 20 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 22 heures 34 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 23 heures 59 sec
Vie de famille

Naissance d'une petite sœur pour le prince George : royale ou pas, pourquoi la vie d'un cadet ne ressemble pas à celle de son aîné

Publié le 02 mai 2015
Kate Middleton a accouché samedi 2 mai d'une fille petite fille. Rebelles et déterminés, les cadets bénéficient aussi d'une éducation plus souple que les aînés. Car la place dans la famille n'est pas sans conséquences sur le caractère et l'éducation de l'enfant.
Stéphane Clerget est médecin pédopsychiatre. Il partage son activité entre les consultations et la recherche clinique. Ses champs d’étude concernent notamment l’adolescence, les troubles émotionnels et les questions d’identité. Il a mis en place à l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Clerget
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Clerget est médecin pédopsychiatre. Il partage son activité entre les consultations et la recherche clinique. Ses champs d’étude concernent notamment l’adolescence, les troubles émotionnels et les questions d’identité. Il a mis en place à l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Kate Middleton a accouché samedi 2 mai d'une fille petite fille. Rebelles et déterminés, les cadets bénéficient aussi d'une éducation plus souple que les aînés. Car la place dans la famille n'est pas sans conséquences sur le caractère et l'éducation de l'enfant.

Atlantico : Le cadet se définit notamment par rapport à son aîné et doit trouver une place dans la famille. Dans quelle mesure cela influence-t-il son caractère ?

Stéphane Clerget : La difficulté pour le cadet, c'est que d'une certaine manière, tous les possibles ne sont plus ouverts. On va forcément le comparer à l'aîné : soit il cherche à être comme lui et doit, dans ce cas, être meilleur, soit se différencie. Les attentes parentales, en général différentes de celles de l'aîné, influencent le caractère du cadet. Il faut aussi compter avec la volonté qu'un enfant à de se différencier du reste de la famille.

>> Lire également le A-Book aux éditions Atlantico : Psychogénéalogie Partie 1 : L'impact sur ma vie de ma place dans la famille

Les choses ont changé par rapport aux familles traditionnelles. Autrefois les cadets n'avaient pas les mêmes droits que leurs aînés, qui étaient beaucoup plus investis : ce sont eux c'est eux qui héritaient du travail du père, a fortiori quand il s'agissait d'un garçon.

Le cadet profite aussi du fait que les parents ont plus d'expérience. Il y a moins d'angoisse à la naissance d'un cadet, la mère vit mieux sa grossesse. De manière générale, la pression familiale n'est plus aussi importante que lors de la naissance du premier enfant. La mère en profite donc plus, et par ricochet, le père également. Au total, le climat d'accueil est souvent plus serein.

Les cadets ne sont-ils pas plus rebelles que les aînés ?

C'est assez vrai. Le cadet doit aussi imposer sa place par rapport à l'aîné pour pouvoir grandir. L'aîné ne l'accueille pas toujours bien. S'il est jaloux, l'aîné essayera soit de rabaisser le cadet, soit de prendre le pouvoir sur lui en s'occupant beaucoup – c'est plus le cas des aînées filles, qui maternent le cadet. Le deuxième enfant, en conséquence, doit se laisser moins faire.

On considère que le cadet est aussi plus rebelle parce qu'avec son frère ou sa soeur, ils peuvent faire front tous les deux à leurs parents. Il se sent alors plus fort par rapport aux parents.

En quoi cela influence-t-il leur développement futur ?

Les cadets sont moins coincés dans un rôle, il y a moins de projection sur eux, sauf si le sexe est différent de l'aîné. Par conséquent, ils ont plus de liberté et font des choix plus personnels. En général, les parents ont beaucoup d'attentes et projettent en quelque sorte leurs désirs frustrés sur les enfants. Avec l'aîné, les désirs sont assez conformistes.

Avec le deuxième en revanche, les parents s'accordent plus de liberté. Les cadets ont donc plus de liberté à être ce qu'ils souhaitent être. Comme ils font davantage leur choix, ils sont forcément plus déterminés. Si on veut être comédien ou artiste, c'est plus facile d'être cadet ! Les parents acceptent plus facilement que leur cadet exerce un métier artistique lorsque l'aîné est sur les rails en matière de scolarité et va embrasser une carrière plus bourgeoise.

Mais on ne peut vraiment parler du syndrome du cadet qu'au moment où les deux enfants sont du même sexe.

Quelle est l'éducation des cadets ?

L'éducation est souvent plus souple, moins rigide, moins exigeante. Evidemment, cela varie selon les familles et selon le sexe. La situation est différente si l'aîné est une fille et le second un garçon, ou l'inverse, ou si les deux enfants sont du même sexe.

Dans une famille traditionnelle quand le garçon occupe une place considérée comme plus importante. Si l'aînée est une fille, le garçon, le second, aura plus de pression. Evidemment c'est de moins en moins vrai aujourd'hui. Mais lorsque les deux enfants sont du même sexe, la pression est moins nette.

Quel rapport aux autres le cadet entretient-il ? N'est-il pas souvent d'une nature plus sociable que les aînés ?

Oui c'est le cas, puisque le cadet a eu d'emblée l'obligation de partager. L'aîné a eu les parents pour lui seul, tandis que les cadets doivent les partager. Le partage avec la fratrie est un premier pas pour s'éloigner des parents et ensuite calquer sur les amis le lien de fraternité. Les cadets ont donc un peu plus d'habitus social.

Que devient la place du cadet quand le troisième enfant arrive ?

Lorsque le troisième arrive tôt, la tendance est à l'isolement du cadet parce que les alliances créées dans une fratrie sont souvent deux contre un. Or, quand l'aîné est jaloux du cadet, il va adorer le troisième. Le cadet se trouve du coup un peu isolé, et c'est cela que l'on appelle la souffrance de l'enfant du milieu qui se sent exclu, mis à l'écart, surtout que les parents qui avant soutenaient le cadet, n'en ont plus que pour le petit dernier.

Cette situation peut alors favoriser des positions marginales par rapport au reste de la famille. C'est vrai qu'éventuellement aller dans l'armée peut apparaître aujourd'hui comme une démarche plus marginale, ou le reflet du besoin de se trouver une nouvelle famille.

Quand le troisième arrive très tard, le problème se pose moins. Mais lorsque la différence d'âge est importante entre aîné et cadet, il arrive que les deux derniers soient très liés.

Lorsque les cadets deviennent à leur tour parents, quelle conception de la famille projettent-ils sur leur foyer ?

En général, il est assez rare qu'ils s'arrêtent à un enfant ! Mais à la fois, ils sont souvent effectivement sensibles au ressenti de leurs propres enfants, des questions de place, dans la mesure où ils ont vécu des choses singulières. C'est cependant bien sûr c'est le cas de l'ensemble des parents, indépendamment de la place dans leur famille. Reste que les cadets sont particulièrement sensibles aux relations fraternelles de leurs parents.

Au total, les cadets sont souvent ceux qui font les choix les plus personnels et sont moins dans la reprise des attentes familiales. Ils ouvrent du coup parfois la famille à des univers différents.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

04.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

05.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

06.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

07.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 02/05/2015 - 16:15
peut on dire que tout en souhaitant
une vie heureuse à Mr&Mrs Windsor et leurs enfants, que fondamentalement on s'en fout!
Anguerrand
- 02/05/2015 - 16:05
La France, un pays bizarre
Elle se veut républicaine mais admire les royautés étrangères. Elle a un fond gauchiste dont l'EN a modelé à souhait notre logiciel personnel mais adore le capitalisme qui permet le rêve d'une vie meilleurs tout en refusant de le reconnaître. je ne connaît aucun pays dans le monde ou l'on se refuse autant à accepter nos profondes aspirations.