En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Start-ups filantes

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 1 heure 57 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 2 heures 32 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 3 heures 1 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 6 heures 11 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 10 heures 35 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 11 heures 1 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 2 heures 15 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 2 heures 43 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 4 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 6 heures 1 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 7 heures 51 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 10 heures 52 sec
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 11 heures 22 min
© Reuters
La gouvernance par sms du président court-circuiterait le prérogatives du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.
© Reuters
La gouvernance par sms du président court-circuiterait le prérogatives du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.
Gouvernement par texto présidentiel

Quand un Premier ministre reconnaît que le président de la République s’affranchit du respect de la Constitution dans l’indifférence générale

Publié le 15 avril 2015
L'aveu est passé inaperçu. Pourtant dans un reportage diffusé lundi 13 avril sur France 3, l'ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault reconnaît que François Hollande s'affranchit de la constitution. En cause : la gouvernance par texto qui empêcherait au Premier ministre d'exercer pleinement ses fonctions.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'aveu est passé inaperçu. Pourtant dans un reportage diffusé lundi 13 avril sur France 3, l'ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault reconnaît que François Hollande s'affranchit de la constitution. En cause : la gouvernance par texto qui empêcherait au Premier ministre d'exercer pleinement ses fonctions.

Atlantico : Dans le reportage "Mon père, ce Ayrault" diffusé lundi 13 avril sur France 3, L'ex-Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault se laisse aller à quelques confidences : “les ministres qui s’adressent directement au Président - je lui ai même dit - par SMS et lui même donnant des consignes à des ministres par dessus la tête du Premier ministre par SMS, je trouve que ça, c’est navrant. Il vaudrait mieux que les choses soient plus claires, que la Constitution soit plus respectée et que le Premier ministre exerce pleinement ses fonctions.” Comment expliquer que personne ne s'offusque quand un ex-Premier ministre reconnaît que le président de la République s'affranchit du respect de la constitution ?

Maxime Tandonnet : Les raisons sont nombreuses. D'abord, sur le plan historique, ce n'est pas une première! Jacques Chirac avait démissionné en août 1976 de son poste de Premier ministre parce qu'il estimait que le président Giscard d'Estaing le privait de ses prérogatives et qu'il n'avait donc plus les moyens de gouverner. Par la suite, pendant cinq ans, à la tête du RPR, il s'est livré à un travail de harcèlement du chef de l'Etat, avant de se présenter contre lui en 1981 et de contribuer fortement à sa défaite... Les bisbilles entre un président et son Premier ministre ou ex-premier ministre n'ont pas cessé d'émailler la vie de la Ve République: Mitterrand/Rocard, Sarkozy/Fillon, etc. Peut-être faut-il voir aussi dans l'indifférence autour de la déclaration de M. Ayrault un phénomène de déja vu et de lassitude.
Le monde politique et médiatique commence aussi sans doute à être saturé des petites phrases et des conflits personnels entre les uns et les autres. En outre, on peut concevoir que face à un François Hollande au fond de l'impopularité, la presse et les médias, dans un réflexe de protection autour de lui, évitent d'en rajouter en mettant en valeur cette accusation de son ancien premier ministre. Enfin, il n'y a pas réellement matière à scandale. La République fonctionne sur des règles de droit et non des rapports de féodalité et d'allégeance personnelle. Rien n'interdit à un ex-Premier ministre d'exprimer son opinion sur la politique et le mode de fonctionnement du chef de l'Etat s'il l'estime nécessaire pour le pays.

 

En quoi Hollande profite de la zone grise constitutionnelle concernant la répartition des rôles entre le Président et le Premier Ministre pour travestir la fonction présidentielle? Quels exemples donner de ces moments où François Hollande outrpasse ce que la constitution lui donne le droit de faire?

L'affaire des SMS en soi me paraît un peu excessive. A toutes les époques de la République française, la IIIe, la IVe, la Ve, il est arrivé que le chef de l'Etat s'adresse directement à ses ministres, les reçoive à l'Elysée, leur téléphone, même souvent, sans passer par le Premier ministre ou le président du Conseil jadis. Le SMS fait partie des modes de communication courants de notre époque et nul ne peut reprocher au président de les utiliser pour échanger avec ses ministres. Tout dépend du contenu de ces SMS. Servent-ils à donner des instructions de fond sur les politiques à mener, en matière économique, sécuritaire, internationale? On peut en douter vu le format du SMS...

Mais au-delà de l'anecdote, cet incident ne fait que souligner l'extraordinaire travestissement des institutions de la Ve République qui est en cours surtout depuis une douzaine d'années.

En principe, selon le texte et l'esprit de la Constitution française, le Président de la République est un arbitre au-dessus des partis, un guide de la France, en charge de son destin, qui fixe un cap et veille à sa sécurité (article 5). Le Premier ministre est lui chef de gouvernement (article 20) en charge de la politique quotidienne, en particulier économique et sociale, dont il assume la responsabilité devant l'Assemblée nationale.

Ce schéma est désormais totalement dépassé. Le président de la République agit comme un chef de gouvernement, en prise avec les détails et événements au jour le jour. D'où la fréquence de ses prises de paroles et interventions à tout propos: "affaire Léonarda", engagements personnels répétés sur le chômage, multiplication des annonces sur le "pacte de responsabilité".  Il devient le véritable chef de la majorité, chef de parti, sort totalement de la logique d'impartialité qui devait être celle de tout chef de l'Etat. Ainsi, il prend la place du Premier ministre, cumule la mission de chef de l'Etat et de chef de gouvernement.

Le quinquennat est en partie responsable de cet état de fait. Le raccourcissement de la durée du mandat a banalisé le statut du président de la République, qui se trouve ainsi en concurrence avec le Premier ministre. Ce dernier ne peut exister qu'à travers une surrenchère dans la communication. Le président devient une sorte de super-député dont la France est la circonscription et qui pense à sa réelection.

Mais le quinquennat n'est pas la seule explication. Ce phénomène s'explique aussi par la montée du narcissisme en politique au détriment de l'intérêt général et du bien commun. Il faut avant tout assurer une réussite personnelle, exister par tous les moyens au détriment de l'équilibre des institutions. Cette pratique a d'ailleurs un impact désastreux: à force de donner l'illusion de la toute puissance solitaire, d'apparaître en permanence et à tout propos, le chef de l'Etat devient responsable de tout et finit par être le bouc-émissaire des frustrations et des malheurs collectifs. D'où son extrême impopularité qui rejaillit sur l'état moral du pays et contribue à la morosité ambiante.

Faut-il parler de viol de la Constitution? Non, car la Constitution n'existe plus vraiment, les rôles respectifs du président, du Premier ministre, des ministres, sont noyés dans une confusion généralisée. La priorité absolue des éventuels futurs dirigeants du pays devrait être de clarifier le partage des pouvoirs et des responsabilités afin de gouverner efficacement le pays. Pour l'instant, l'opposition ne paraît pas avoir conscience de ce défi fondamental.
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Start-ups filantes

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 15/04/2015 - 18:04
On ne peut plus jamais voir en France
la fonction présidentielle comme auparavant. Le Boutonneux a tout infecté.
assougoudrel
- 15/04/2015 - 17:46
Ce n'est pas le bon titre.
On ne peut pas dire indifférence total, mais silence assourdissant des médias. Si ces derniers faisaient leur travail d'information, les français ne seraient pas indifférents, comme pour beaucoup de choses qu'on leur cache quand c'est la Gauche qui est concernée, mais Anguerrand l'a déjà dit en une phrase.
vangog
- 15/04/2015 - 14:05
On s'en fout, car seul le résultat compte!
...et le résultat était nul pour Ayrault, comme il est nul pour Flamby! Et encore, quand j'écris "nul", c'est pour ne pas écrire "ultra-négatif"...