En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Petits patrons français : victimes de la mauvaise image des PDG des grandes sociétés

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 30 min 43 sec
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 2 heures 8 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 4 heures 56 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 8 heures 52 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 10 heures 26 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 23 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 40 min 1 sec
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 2 heures 50 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 5 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 10 heures 6 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 10 heures 45 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 1 jour 13 min
© DR
L'ancien président américain Francklin Roosevelt.
© DR
L'ancien président américain Francklin Roosevelt.
Flashback

70ème anniversaire de la mort de Roosevelt : petit rappel à ceux qui croient que c’est le New Deal qui a sauvé l’économie américaine

Publié le 12 avril 2015
Le quadruple président des Etats-Unis, Franklin Roosevelt, est mort le 12 avril 1945 à l'âge de 63 ans d'une hémorragie cérébrale. Au cours des années 1930, il a engagé le spectaculaire redressement économique de son pays.
Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, et responsable de l’enseignement de l'économie aux élèves-ingénieurs du Corps des mines. Il est également directeur de la revue Sociétal, la revue de l’Institut de l’entreprise, et auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, et responsable de l’enseignement de l'économie aux élèves-ingénieurs du Corps des mines. Il est également directeur de la revue Sociétal, la revue de l’Institut de l’entreprise, et auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le quadruple président des Etats-Unis, Franklin Roosevelt, est mort le 12 avril 1945 à l'âge de 63 ans d'une hémorragie cérébrale. Au cours des années 1930, il a engagé le spectaculaire redressement économique de son pays.

Atlantico : 70 ans après la mort du 32ème président des Etats-Unis Franklin Roosevelt, on retient principalement de son héritage le New Deal, cette grande campagne d'investissement public et de modernisation industrielle qu'il a lancée en 1933. Quelle part de la reprise économique américaine peut-on lui attribuer? Quels en ont été les effets ?

Jean-Marc Daniel : La politique menée par Roosevelt avait plusieurs axes : un volet agricole dont l’objectif était d’éviter la poursuite de la chute des prix dans un pays dont un tiers des emplois était encore des emplois agricoles ; un volet monétaire qui reposait sur la dévaluation du dollar par rapport à l’or, dont l’objectif était plus d’augmenter la masse monétaire que de trouver des débouchés à l’exportation ; un volet bancaire dont le « Glass/Steagall act » est devenu l’élément le plus célèbre ; et un plan de grands travaux financés par déficit budgétaire. On parlait déjà à cette époque « d’investissements d’avenir »

Sur cette dimension de l’action de Roosevelt, le bilan le plus sûr est probablement celui-ci fait par son secrétaire au Trésor et ami de longue date, Henry Morgenthau.  Celui-ci s’est  vite persuadé que le déficit budgétaire conduisait à ce que les économistes appellent un "effet d'éviction", c'est-à-dire à une hausse des taux d'intérêt qui pénalise l'investissement privé. On parle d’ailleurs à l’époque à la gauche du parti démocrate de « grève du capital » pour dénoncer la baisse des investissements privés sans voir que cette baisse  est liée à l’augmentation des dépenses publiques.

Après la réélection de Roosevelt en 1936, Morgenthau propose de revenir à l'équilibre budgétaire. Il argumente en mettant en avant un taux d'endettement public de 40 % du produit intérieur brut (PIB) et le fait que, réélu, le président doit désormais mener sa politique en songeant aux générations futures. Dans un discours célèbre, prononcé le 10 novembre 1937 devant l'Academy of Political Science, il déclare notamment: « Nous avons essayé de dépenser le plus d'argent possible pour lutter contre la crise. Résultat, aujourd'hui, nous avons le même taux de chômage qu'au moment de notre arrivée au pouvoir, mais avec une énorme dette en plus » !!

La dépression de 1937 n'a-t-elle pas montré ses limites ?

Quand Morgenthau tient ses propos, la situation est en effet en train de se détériorer à nouveau. Keynes écrit d’ailleurs début 1938 à Roosevelt pour qu’il augmente les dépenses publiques et poursuive la politique de relance. Mais Roosevelt s’y refuse, ayant des doutes certains sur la pertinence des remèdes que Keynes propose. A la même époque, le directeur du Trésor anglais, un économiste très célèbre qui s’appelle Ralph Hawtrey, ironise sur les politiques de grands travaux en disant que tous les chômeurs n’ont pas une formation de maçons ou d’ouvriers du BTP. Pour lui, la relance viendra de l’investissement privé et il considère qu’au lieu de chercher à contrarier l’activité bancaire, l’administration Roosevelt aurait dû tout faire pour relancer le crédit privé.

Pour autant, l'impact de la guerre n'a-t-il pas été encore plus important dans la relance de l'industrie du pays ?

La guerre a favorisé à court terme les industries d’armement, et à moyen terme fait disparaître les principaux concurrents des Etats-Unis (Allemagne, Japon et d’une certaine façon Royaume-Uni). En outre, elle a augmenté les effectifs de l’armée, ce qui s’est traduit par une baisse du chômage par créations d’emplois publics. Mais elle a eu des conséquences négatives énormes (inflation, perte de débouchés à l’export avec la ruine de l’Europe, pertes humaines…). La sortie de crise pacifique de la fin du XIXe siècle (la « Belle époque ») après le krach financier de 1873 s’était faite sur l’arrivée de nouvelles innovations comme l’automobile et l’électricité ; et elle a été plus favorable que la guerre de 1941/1945 pour les Etats-Unis (comme évidemment pour l’Europe)

Quels bénéfices le tissu économique américain a-t-il pu tirer de l'engagement des Etats-Unis dans la guerre ?

A mon avis, le seul bénéfice durable a été une accélération de la pression à l’innovation pour prendre les devants par rapport à l’ennemi. On le voit dans l’industrie chimique avec par exemple l’invention du nylon qui sert au départ à la fabrication des parachutes ou dans le développement de l’énergie nucléaire. Mais il ne faut pas croire que le progrès économique est associé principalement à la guerre. Eisenhower a dénoncé en 1961 quand il quitte la présidence des Etats-Unis ce qu’il a appelé le « complexe militaro-industriel », expression devenue depuis célèbre. Pour lui, ce « complexe » qui permet à des entreprises de vivre et d’innover grâce à l’argent des budgets militaires donnait à l’économie un côté artificiel qui nuisait à la croissance de long terme.

Pourquoi avons-nous toujours aujourd'hui cette vision biaisée de l'impact de New Deal sur l'économie américaine ? A qui cela profite-t-il idéologiquement ?

Les défenseurs du dirigisme ont fait de l’Etat et de son contrôle de l’économie non plus le moyen d’améliorer le sort des populations mais un but en soi. En fait je pense que c’est parce que l’Etat est le meilleur garant de leur confort matériel, ce que j’appelle leur rente. Il leur faut se référer à des expériences concrètes pour pouvoir soutenir l’affirmation des bienfaits de l’étatisme. Ils ne peuvent se contenter de dire que cela les protège. Or, il faut voir que peu d’exemples historiques peuvent légitimer les théories étatistes/dirigistes : le communisme s’est terminé dans un fiasco moral et économique complet ; ses avatars modernes comme le « bolivarisme » vénézuélien ou le « social-volontarisme » de Syriza en Grèce ruinent les populations ; tout le monde a oublié le travaillisme anglais keynésien des années 50/60 probablement parce que celui-ci a conduit le pays à se trouver en tutelle du FMI. Reste le new deal qui est inattaquable eu égard au rôle éminemment positif des Etats-Unis durant la Deuxième guerre mondiale. Pourtant, l’anniversaire de la  mort de Roosevelt est aussi celui de l’accession au pouvoir de Truman. Et celui-ci a tout de suite affirmé que son but était de passer du « new deal » étatiste de son prédécesseur à un « fair deal » plus libéral et plus respectueux  de l’esprit d’initiative traditionnel des Américains.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Petits patrons français : victimes de la mauvaise image des PDG des grandes sociétés

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TMIT
- 13/04/2015 - 09:22
qui a écrit le sous titre????
je suppose que ce n'est pas l'auteur, puisqu'il contredit formellement le contenu de l'article en présentant les résultats du "new deal" dans leur version officielle : " redressement spectaculaire"
ce serait bien de prendre des "stagiaires" moins "formatés" pour insérer les articles
Texas
- 12/04/2015 - 22:42
Le New Deal
La réference historique des " Progressistes " de tout poil , pour continuer de se gaver sur la dette publique ! . Merci de nous avoir fait partager les conclusions de Mr Morgenthau !