En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 16 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 9 heures 41 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 11 heures 28 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 13 heures 28 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 15 heures 33 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 8 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 9 heures 46 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 12 heures 18 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 13 heures 56 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 15 heures 27 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 5 heures
Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy
Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy
Esprit de compétition

UMP, la stratégie Wauquiez : tout contre Sarkozy... ou contre Sarkozy ?

Publié le 06 mars 2015
Selon des propos rapportés par le Canard enchaîné, Laurent Wauquiez aurait déclaré à propos de son mentor qu'il "n'aurait plus la queue d'une idée". Une stratégie qui pourrait s'apparenter à un besoin de "tuer le père", après avoir été impressionné par l'énergie dont Nicolas Sarkozy était capable.
Carine Bécard est journaliste politique à France Inter.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Carine Bécard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Carine Bécard est journaliste politique à France Inter.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des propos rapportés par le Canard enchaîné, Laurent Wauquiez aurait déclaré à propos de son mentor qu'il "n'aurait plus la queue d'une idée". Une stratégie qui pourrait s'apparenter à un besoin de "tuer le père", après avoir été impressionné par l'énergie dont Nicolas Sarkozy était capable.

Atlantico : Quelle est la situation de Laurent Wauquiez aujourd'hui au sein de l'UMP ? Qui le soutient, et qui s'oppose à lui ? Est-il dans un rapport de force avec Nicolas Sarkozy ?

Carine Bécard : Aujourd'hui, Laurent Wauquiez est le secrétaire général du parti, qui représente une place assez confortable. Mais le problème est qu'il n'y a pas vraiment de wauquiezistes aujourd'hui. Il a même des pourfendeurs assez sérieux. Evidemment, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui est la numéro 2, et les juppéistes ne sont pas non plus tellement emballés par lui. Bruno Le Maire et Laurent Wauquiez sont deux ambitieux, qui ont deux manières différentes de faire de la politique et qui, même s'ils ont pu déjeuner ensemble, ne s’apprécient pas. Laurent Wauquiez a bien joué en montant dans le train Sarkozy au moment où il a fallu le faire, c'est-à-dire à la fin du mois d'août dernier.

Pour répondre à votre deuxième question, Laurent Wauquiez n'est pas encore très bien "assis". Il est dans un rapport de force avec Nicolas Sarkozy parce qu'il est un ambitieux, dans la compétition. Au moment où il faudra tuer le père, il saura le faire et sa main ne tremblera pas. Pour le moment, il n'a aucune raison à le faire, il doit beaucoup de sa légitimité d'aujourd'hui à Nicolas Sarkozy. Il peut, comme il l'a fait récemment, dire que l'ancien Président n'a pas le niveau et que ses propositions sont un peu faibles. On sait très bien pourquoi le niveau des propositions de Nicolas Sarkozy peut paraître faible : il n'a aucune raison, étant donné la concurrence au sein du parti, de jouer carte sur table tout de suite. Il a plutôt intérêt à cacher ses bonnes propositions, s'il en a d'ores et déjà. Il sait très bien que les déployer au premier trimestre 2015 serait une manière de griller ses cartouches. 

En quoi ont-ils besoin l'un de l'autre ?

Nicolas Sarkozy a besoin de montrer qu'il est capable de rassembler absolument tout le monde. Il doit imposer l'idée d'un homme qui va remettre l'UMP sur pied. Après les guerres qui ont traversé le parti Nicolas Sarkozy veut montrer qu'il saura faire travailler tout le monde ensemble. Or, Laurent Wauquiez est clivant, il a peu d'amis autour de lui. Dans le même temps, il fait partie des gens plutôt prometteurs qui essayent d'avoir leurs propres convictions, et de les défendre. Nicolas Sarkozy a besoin de s'afficher à côté de tous, d'incarner le rassembleur que tout le monde à l'UMP souhaite voir en lui. Il a donc besoin de Wauquiez, tout comme il a besoin de NKM, Bruno Le Maire, ou des jeunes comme Gérald Darmanin. Il a besoin de Wauquiez, de ce jeune homme ambitieux qui va s'en doute devenir président d'une grand région. 

Il est aujourd'hui secrétaire général de l'UMP et candidat à la présidence de la super-région Rhône-Alpes Auvergne alors qu'il y a quelques mois encore, il n'était que député-maire du Puy-en-Velay. Que vise-t-il exactement ? Quelles sont ses ambitions ?

Tout. Tout l'intéresse. Laurent Wauquiez rêve d'ores et déjà de la présidence de la République, même si évidemment il n'est pas de bon ton de le dire. S'il a une opportunité, bien sûr qu'il ira. Les plus belles fonctions l'attirent. Il a voulu affronter Nicolas Sarkozy parce qu'il sait très bien que c'est en tuant le père qu'il a une chance d'exister. Sauf que c'est ce qu'il a raté. Mais il saura le faire au bon moment et il a toutes les ambitions du monde. Tout comme NKM. NKM a aujourd'hui besoin de cette place de numéro 2 mais en même temps elle est déjà dans un rapport de force avec Nicolas Sarkozy. D'une manière très sympathique, dans son style. C'est elle aussi une jeune femme très ambitieuse comme Laurent Wauquiez.

Quelle est sa stratégie pour se faire une place sur la scène politique ?

Pour l'instant nous ne sommes qu'au 1er trimestre 2015, il sait qu'il a encore au moins un tour à attendre et qu'il pourra éventuellement jouer dans la cour des grands en 2022. La question est de savoir s'i stratégiquement il doit être candidat aux primaires de 2016. Pour le moment c'est un des rares, un de ceux qui en parlent le moins. NKM a déjà fait savoir qu'elle serait candidate, elle aime à rappeler qu'elle en a déjà parlé avec Nicolas Sarkozy, qu'il est prévenu. Laurent Wauquiez a un problème énorme, il manque souvent de flair politique, c'est un court-termiste. Contrairement à un Bruno Le Maire, il a beaucoup de mal à anticiper des échéances à assez long terme.

Quand Bruno Le Maire s'est présenté à la présidence de l'UMP en juin 2014, Laurent Wauquiez est passé à côté. Il aurait voulu connaître le succès de Bruno Le Maire à un moment particulier entre la fin des élections municipales et européennes, la coupe du monde et le retour potentiel de Nicolas Sarkozy. En termes de calendrier c'était extrêmement compliqué. Bruno Lemaire sent qu'il faut aller alors que Laurent Wauquiez, lui, ne sent pas du tout le coup. A la fin du mois d'août finalement, il a senti que sa situation était cramoisie et a su séduire Nicolas Sarkozy pour qu'il l'embarque avec lui, mais sinon il était cuit. Le plus grand problème de Wauquiez c'est qu'il ne sait pas comment s'organiser pour atteindre son objectif, c’est-à-dire la présidence. Je pense qu'il lui manque un peu de stratégie.

Quelle est sa ligne politique ? De quels courants de la droite se rapproche-t-il ?

On a envie de résumer Laurent Wauquiez à son slogan sur l'"enfer de l'assistanat" ou à son livre Europe : il faut tout changer (Odile Jacob, 2014), où il n'a même pas respecté l'historique de la construction de l'Union européenne dans sa volonté de détricoter l'Europe. Il y a vraiment des incohérences dans ce qu'il propose.

C'est un peu un opportuniste. Il est à classer parmi les "durs" de l'UMP. En meeting, il a plutôt tendance à lancer des phrases qui font plaisir aux militants, qui se déplacent souvent pour entendre un discours assez ferme et fort sur des dossiers comme l'immigration ou la sécurité, et il sait avoir ce genre de discours. En même temps, je ne suis pas certaine qu'il soit si convaincu intellectuellement et moralement que cela de ce qu'il dit sur ces questions.

Il rencontre régulièrement Patrick Buisson mais cela reste une manière de se bâtir des convictions, de se nourrir intellectuellement. C'est important pour lui, qui est encore jeune et qui s'est fait très vite, de profiter de son expérience. On ne retrouve pas dans les discours de Laurent Wauquiez des pans entiers de la pensée de Patrick Buisson. C'est par contre le cas chez Guillaume Peltier.

Jusqu'où Laurent Wauquiez peut-il aller ?

Pour être un homme d'Etat, il faut avoir un sens de la stratégie. Or je crois qu'il n'en a pas, et je pense que c'est inné. Il ne sait pas non plus créer un bon rapport avec les médias. Il est beaucoup dans le mimétisme de Nicolas Sarkozy. Il a été très impressionné par lui quand il était jeune. Comme beaucoup d'autres de sa génération, il s'imagine que c'est en se comportant comme Nicolas Sarkozy, c’est-à-dire en tuant le père, comme l'ex-Président l'a fait avec Jacques Chirac, en étant clivant ou en sachant transgresser les idées qu'il atteindra l'Elysée. Je pense que c'est une erreur majeure. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arcole 34
- 06/03/2015 - 15:54
SCOOP DE VANGOG JE NE SAVAIS PAS QUE LAURENT WAUQUIEZ
Etait le meilleur d'entre nous et qu'il avait quitté l'UMP ??. Mais il ne sait qu'il n'y a que des gens sympas et francs à l'UMP ( et compétents ), Vangog vient de découvrir l'eau tiède , H, Ha , Ha, Ha .....la bonne blague que voilà.
vangog
- 06/03/2015 - 13:06
Oui, il est sympa et franc, Wauquiez!
Ca nous changera des menteurs et des tricheurs de l'UMP....
jurgio
- 06/03/2015 - 11:00
Encore un ragot du « Canard » ?
toujours prompt à payer des espions équipés d'oreillettes à transformation. En tous cas, ça sent le geste désespéré à gauche.