En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 2 heures 57 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 5 heures 8 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 6 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 7 heures 38 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 8 heures 36 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 13 heures 15 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 14 heures 2 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 4 heures 7 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 6 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 7 heures 22 min
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 7 heures 58 min
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 9 heures 14 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 11 heures 30 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 13 heures 6 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 14 heures 23 min
© Reuters
© Reuters
Touchez pas au grisbi

64,4 milliards en 2014 : pourquoi les profits du CAC 40 aujourd’hui ne seront que peu les investissements de demain (et donc pas les emplois d’après-demain)

Publié le 06 mars 2015
Les entreprises du CAC 40 se portent bien. Avec une hausse des profits de 37% en 2014, l'orage semble passé pour elles. On peut donc légitimement se demander où passera cette importante somme. Malheureusement, les investissements en France ne sont pas sa première destination.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les entreprises du CAC 40 se portent bien. Avec une hausse des profits de 37% en 2014, l'orage semble passé pour elles. On peut donc légitimement se demander où passera cette importante somme. Malheureusement, les investissements en France ne sont pas sa première destination.

Atlantico : La crise qui a pesé sur les profits du CAC 40 semble terminée, pour la première fois depuis 2010, les résultats sont en progression avec une hausse de +37%.  D'où vient cette hausse ? Quel lien entretient-elle avec la productivité ?

Jean-Paul Betbèze : De fait, la crise qui a pesé sur la masse des profits du Cac 40 est en passe d’être achevée, puisque nous voilà, avec 42,8 milliards environ distribués pratiquement au niveau d’avant crise, soit 43.8 milliards en 2007. Mais attention : il s’agit là de valeurs absolues, depuis les PIB nominaux ont tous augmenté, dont celui de la France. En termes relatifs donc, la part des dividendes dans la richesse produite n’est pas encore celle d’avant crise. Ceci est d’autant plus vrai qu’on oublie toujours deux points : le premier est que 2/3 environ des profits du Cac 40 ne viennent pas de France et qu’il est possédé à plus de 40 % par des actionnaires extérieurs, fonds de pension, fonds souverains et assureurs notamment. Cette hausse vient donc largement d’ailleurs, et de la productivité qui vient d’ailleurs. Ceci donne la mesure des efforts à faire ici, pour rendre le site France plus profitable et y ancrer ses multinationales.

Les résultats net du CAC 40 pour 2014 ont  été évalués à près de 64 milliards d'euros. Comment cet argent est-il réutilisé ? Où vont les investissements ?

En général, les taux de pay-out sont réguliers (taux de distribution aux actionnaires), autour de 50 %, ceci donnant une sorte de garantie de distribution aux actionnaires. C’est quand les résultats sont plus faibles, notamment dans la crise, que les taux de pay-out ont augmenté, pour "tenir" autant que possible les dividendes et "garder" les actionnaires. Donc la moitié environ de cet argent sera distribué en dividendes, autrement dit le quart environ ira aux actionnaires étrangers. C’est ce qui permet la stabilité de l’actionnariat et la montée des cours. Ensuite une seconde part ira, actuellement, pour se désendetter et/ou (plutôt désormais) pour financer de la croissance externe, autrement dit des achats de concurrents et/ou de start-ups, notamment dans les pays en expansion, ceci en liaison avec de la dette obligataire (qui est très peu coûteuse). Le reste pourra être utilisé pour le rachat de titres. Cette part est significative aux Etats-Unis, avec en particulier les grandes entreprises très liquides, mais peu ou pas pour le Cac 40. Au total : dividendes et croissance externe pour l’essentiel ici.

Sur les dernières années, s'est-il développée une tendance chez ces entreprises, à stocker du "cash" plutôt que de réinvestir l'argent ?

Ce cash vient d’abord de la crise, pour éviter de se retrouver, comme avant, dans des crises de liquidité. Il va servir de plus en plus pour financer de la croissance externe, puisque les placements financiers ne rapportent rien. Mais on comprend qu’il est important de mieux voir ce qui va se passer.

On peut également se demander à qui profite cette hausse ? Y a-t-il un effet bénéfique sur les salaires qui lui serait directement imputable ?

Aujourd’hui, les actions sont l’actif le plus rentable : de 5 à 6 % grâce aux dividendes et hors plus-values, contre 2 à 3 % pour des obligations publiques et moins de 1 % pour les obligations françaises (0,6 % pour du 10 ans). C’est bien ainsi qu’il y aura reprise de l’investissement d’un côté et de l’emploi, sachant que des ménages qui voient leur entreprise aller mieux et, pour ceux qui ont des actions, voient monter leur patrimoine sont plus confiants et consommateurs. L’effet salaire est donc toujours indirect et retardé, mais il existe bien sûr et c’est toujours le plus solide. Le profit donne du dividende qui donne de l’investissement, physique ou financier, qui donne de l’emploi et donc du salaire.

Le réinvestissement de l'argent gagné au cours de l'année 2014 sera-t-il différent de ceux effectués par le passé ? Les attitudes ont-elles changé ?

La première tendance est d’investir où il y a de la croissance, donc dans les pays en expansion. Mais aujourd’hui, avec la crise, rien n’est si sûr – ce qui explique la prudence par rapport aux pays émergents. La part croissante d’investissements est celle des OPA d’entreprises semblables, pour bénéficier d’économies d’échelles. Enfin et surtout, et ceci est vraiment nouveau, les entreprises, celles du Cac 40 notamment, vont acheter des start-ups, des entreprises petites, innovatrices, risquées… qui offrent des prestations nouvelles, et qui parfois peuvent être leurs concurrents futurs. Au fond, les entreprises du Cac 40 achètent des entreprises de la révolution numérique (et de ses suites) pour mieux connaître et appréhender le futur. C’est la vraie façon de grossir et de garder de l’emploi en France.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires