En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters Pictures
Madonna lors de la cérémonie des Grammy awards en 2015.
Attention : zone de combats
Rebel Heart : Madonna (et son cul de 56 ans) en guerre contre la discrimination par l’âge toujours imposée aux femmes
Publié le 27 février 2015
Madonna s'est insurgée contre l'âgisme dont les femmes sont victimes dans une interview au magazine Rolling Stones et s'il fallait donner un sens à son apparition quelque peu dénudée aux Grammy awards, la star répond : "this is what a 56-year-old ass looks like" (c'est à ça que ressemble un c*** de 56 ans).
Bernard Andrieu est philosophe, Pr. en Staps Université Paris Descartes, Directeur du laboratoire EA 3625 TEC, http://recherche.parisdescartes.fr/tec/, auteur de Sentir son cors vivant. Emersioliogie 1, Paris, Vrin, 2016
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Andrieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Andrieu est philosophe, Pr. en Staps Université Paris Descartes, Directeur du laboratoire EA 3625 TEC, http://recherche.parisdescartes.fr/tec/, auteur de Sentir son cors vivant. Emersioliogie 1, Paris, Vrin, 2016
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Madonna s'est insurgée contre l'âgisme dont les femmes sont victimes dans une interview au magazine Rolling Stones et s'il fallait donner un sens à son apparition quelque peu dénudée aux Grammy awards, la star répond : "this is what a 56-year-old ass looks like" (c'est à ça que ressemble un c*** de 56 ans).

Atlantico : Dans le dernier numéro du magazine Rolling Stones, Madonna a estimé que si la société avait progressé en matière de discrimination raciale ou encore de discriminations liées à l'orientation sexuelle, l'âge et plus particulièrement l'âge des femmes demeurait le seul critère sur la base duquel il était encore totalement accepté de discriminer. Comment expliquer que la société continue de tolérer les discriminations liées à l'âge lorsque d'autres sont clairement condamnées ?

Bernard Andrieu : La couleur de la peau ou l'orientation n'évolue pas biologiquement à travers le temps  mais sa perception peut être modifier par la reconnaissance des droits, la discrimination positive, les nouvelles législations du mariage, la fin de l'apartheid. Mais l'âge est un facteur que chaque femme ou homme ne contrôle pas directement et sur lesquelle la perception des apparences  peut comparer les différents états en fonction de l'âge, de la fatigue, de l'activité. La photographie numérique et les films familiaux constituent autant de temporalités qui paraissent se succéder sans rebours possible, autre que la chirurgie esthétique. Les discrilinations liées à l'âge favorisent aussi le maintien des distinctions de genre entre les hommes et les femmes pour légitimer l'inégalité salariale, l'ordre social, limiter le féminisme à une revendication qui serait illusoire. Economique le/la jeune coûte moins cher et les plus de 50 ans couteraient trop cher à la société : le seuil de tolérance est définie par ceux, ce sont des hommes, qui dominent dans la hierachisation esthétique et économique. Pas de femmes âgées à la une du nouveau LUI mais pas dans ELLE non plus !

Le fait que les femmes en soient plus particulièrement victimes  témoigne-t-il comme le suggère Madonna du sexisme de la société dans laquelle nous vivons ?

C'est plutôt du fémisme que du sexisme car cela touche non seulement le sexe féminin mais le genre féminin, la virilité reste la norme dominante avec ces attributs action, vitesse, mobilité, performance, une société du dopage pour maintenir son corps masculinisé dans le niveau attendu. L'effondrement physique est plus sensible dans le corps féminin soumis à des régulations naturelles qu'il faut aménager par une pharmacopée et un soin toujours renforcé jusqu'au moment ou la modification des formes et des matériaux ne peux plus être cachée et devient le support d'un coming-out esthétique : la femme s'assume telle qu'elle est et non plus comme on voudrait qu'elle soit. La journée de la femme le 8 mars est l'arbre qui cache la forêt des fémismes quotidiens. Cela se manifeste par le regard qui se détourne, la proximité corporelle qui s'éloigne, ou encore l'agressivité qui augmente si la femme résiste à ce qu'on voudrait qu'elle soit.

A partir de quel âge considère-t-on qu'une femme est finalement trop vieille ?

La poste vient de lancer une campagne où l'on met en scène des personnes de plus de 70 ans en pleine santé mais assumant une vie de loisirs hyper active (deux téléphones portables, un jet lag, un emploi du temps surbooké...). La femme n'y est jamais trop vieille même si elle met en valeur sa beauté des rides et des énergies dynamiques, mais là aussi pas de relachement, pas de femmes usées ou trop grosses, pas de femmes non maquillées...C'est l'âge social qui prime dans cette perception de la femme qui se déclare finalement trop vieille pour être utile et régardé si ce n'est pas la société elle même qui enferme la femme trop vielle hors des écrans télévisuels et numériques, notons qu'aucune femme âgée ou affirmant l'être ne présente une émission...Cela peut être soit parce que nous estimons que la femme est trop vieille parce qu'elle ne serait plus désirable, reproductrie, dans les formes standards.. mais en réalité cette discrimination existe déjà, il suffit de regarder le film A 14 ans, qui montre que la discrimination entre filles existe face à la pression des normes

A partir d'un certain âge, quel est le comportement que la société attendra d'elles ? Quels sont à contrario les comportements qui leur vaudront clairement la réprobation publique ?

Contrecarrer les normes en faisant jeune alors qu'on est vieille, se vieillir alors qu'on est jeune, shabiller comme une jeune alors que les traits sont à l'évidence âgées, ne pas assumer son âge en exagérant la chirurgie esthétique du visage ou des seins serait efficace si on pouvait effacer les images de ce que nous étions dans nos face-book et autre twitter. Mais le sujet âgé sait qu'il est âgé même s'il s'en cache, ne le montre pas, les sensations internes ne trompent pas, le corps vivant vient nous rappeler, d'où la tentation de le survitaminer et l'améliorer comme le méliorisme le développe. Les normes exigent de Madonna ou de Sharon Stone qu'elles ne posent plus nues à un certains âge, qu'il y a des âges qu'on ne montrent pas, qu'elle rangent leur corps dans le garage des normes. C'est contre cette assignation que des femmes âgées montrent leur corps, pas comme les Femen qui ne recrutent que dans de jeunes corps féminins même s'ils sont tous différents, mais comme Anne Halprin le fait dans sa danse en mêlant les âges et les motricités.

Quelles différences avec les hommes ?

L'homme ne parait pas vieillir sauf s'il devient invalide, sans érection et sans mobilité. Ses rides seraient l'expression de son expérience et son viellissement, expression de sagesse là où la femme semble devenir une sorcière décharnée. Mais cet attachement à la performance corporelle prive les hommes d'une alternative sensorielle que partagent les corps qui ont un rythme plus conforme aux rythmes de son corps vivant. L'homme cherche à brûler l'énergie jusqu'à ne plus avoir d'essence quitte à se viagriser. Sauf à se relacher et devenir obèse, du moins en Occident, il aura toujours une place dans la hiérarchie des corps surtout si le pouvoir, on l'a vu dans l'affaire DSK, lui fournit l'occasion d'incarner ses pulsions sans limites. 

Propos recueillis par Carole Dieterich

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Newdawn
- 28/02/2015 - 10:31
ça baragouine et l'orthographe laisse à désirer
... du coup ça rend l'article assez pénible à lire.