En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

07.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 10 heures 15 min
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 22 heures 55 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 23 heures 17 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 1 jour 12 heures
décryptage > Culture
Atlantic-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 10 heures 42 min
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 11 heures 51 min
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 13 heures 12 sec
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 17 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 22 heures 5 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 23 heures 27 sec
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 1 jour 10 heures
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 1 jour 12 heures
© Reuters
Le métro de New York
© Reuters
Le métro de New York
Elles sont partout !

Ce que le métro new-yorkais nous confirme sur la façon dont voyagent les bactéries

Publié le 24 février 2015
Une équipe de scientifiques a recensé 637 espèces de bactéries dans le métro new yorkais, pour la plupart inoffensives. Des fragments associés à l’anthrax et à la peste bubonique ont été trouvés, mais pas de quoi infecter les personnes à proximité.
Michaël Dubow est enseignant chercheur à l’Université Paris-Sud 11. Il est membre de l’équipe "génomique et Biodiversité microbienne des biofilms".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
VINCENT CATTOIR est professeur des universités, praticien hospitalier et chef de service au CHU de Caen.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michaël Dubow
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michaël Dubow est enseignant chercheur à l’Université Paris-Sud 11. Il est membre de l’équipe "génomique et Biodiversité microbienne des biofilms".
Voir la bio
Vincent Cattoir
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
VINCENT CATTOIR est professeur des universités, praticien hospitalier et chef de service au CHU de Caen.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une équipe de scientifiques a recensé 637 espèces de bactéries dans le métro new yorkais, pour la plupart inoffensives. Des fragments associés à l’anthrax et à la peste bubonique ont été trouvés, mais pas de quoi infecter les personnes à proximité.

Atlantico : Comment les bactéries voyagent-elles ?

Michaël Dubow : Ce qui ressort de cette étude, c’est que les bactéries sont partout, et le métro n’est pas plus représentatif que le reste du monde. Le travail réalisé est particulièrement intéressant dans la démarche, mais en l’absence de traitement des données pour le moment, il est difficile d’en dire plus. L’avenir nous dira ce que cette cartographie des bactéries peut nous apporter.

Les bactéries viennent de l’air, de la surface, des hommes, des chiens, des plantes, etc. Le métro étant un système ouvert, tout ce qui y entre dépose par la même occasion des bactéries. La peste et l’anthrax sont en nous dans la mesure où nous vivons dans un monde ouvert : l’anthrax qui se trouve par exemple dans le sable du Sahara peut être transporté ailleurs, très loin, sous le simple effet du vent. C’est pourquoi une infinité de bactéries se retrouve disséminée à la surface du globe.

Mais de là à ce qu’elles influent sur l’homme, je réponds par la négative. Pour qu’elles soient pathogènes, il faut qu’elles soient présentes en forte concentration.

Il existe donc tune mondialisation des bactéries, soit pour des raisons naturelles, soit sous l’effet de l’homme ?

Michaël Dubow : Oui, tant qu’on ne parle pas de mondialisation de la saleté. Nos ancêtre ont vécu dans des cavernes, nous évoluons tous dans des conditions que nous considérons comme "sales", mais ce n’est pas un problème en soi. Le monde est fait de bactéries, et nous nous en accommodons très bien. Même les monuments qui se décolorent sont responsables de la présence de bactéries dans l’air.

La multiplication des voyages humains et leur brassage dans des lieux comme le métro de New York accélère le déplacement de bactéries, mais les principaux transporteurs restent les vents et les marées.

Les transports en commun sont-ils sales ?

Vincent Cattoir : oui, on ne peut pas dire qu'ils soient propres ! La règle est simple, plus il y a de monde, plus c'est sale, donc les transports en commun sont logiquement plus sales que les taxis parce qu'ils véhiculent bien plus de voyageurs. De plus, par rapport au monde extérieur, ce sont des lieux confinés, clos et chauds, donc potentiellement  favorables à la prolifération et à la survie des bactéries. A priori, si vous vous déplacez en extérieur, les bactéries ont moins de chances de survivre et donc de contaminer les passants. 

Pour revenir sur l'études menée dans le métro new-yorkais, les scientifiques ont en fait recherché des traces d'ADN, provenant de bactéries pas nécessairement vivantes. L'études montre quelles bactéries ont été présentes, mais pas si elles sont toujours viables et donc potentiellement pathogènes. 

Les bactéries représentent-elles un danger pour la santé ?

Il y a des bactéries bénéfiques, et notre corps comprend des milliers de milliards d’entre elles qui ont un rôle de défense de l’hôte. On découvre notamment que les bactéries constituant la flore résidente (appelée désormais microbiote) intestinale sont des remparts naturels contre certaines maladies. Classiquement, on distingue les bactéries pathogènes obligatoires qui sont responsables d’infections chez tout sujet, et les bactéries pathogènes opportunistes qui sont responsables d’infections chez les patients fragilisés, notamment ceux dont le système immunitaire est affaibli. Ces personnes sont donc plus susceptibles d’être infectées.

A noter que certaines bactéries sont plus dangereuses que d’autres car responsables d’infections mortelles, et peuvent se transmettre facilement par voie aérienne. C’est notamment le cas de Mycobacterium tuberculosis agent de la tuberculose (maladie encore présente de nos jours) ou de Yersinia pestis responsable de la peste (maladie « historique »). On peut imaginer que dans un métro si un voyageur tuberculeux tousse sans se protéger (et surtout sans protéger son environnement proche), la bactérie peut se transmettre à son(es) voisin(s).

En revanche, les virus eux se diffusent très largement via les lieux d'interactions sociales comme les écoles, et aussi les transports. C'est pour ça que des règles d'hygiène élémentaires, comme se laver les mains après avoir pris les transports, doivent rester systématiques.

Peut-on imaginer débarrasser les transports en commun des bactéries dangereuses, ou bien doit-on porter un masque sur la bouche ou disposer d’un gel désinfectant dans son sac ?

Le nettoyage simple par aspirateur est absolument inefficace pour éradiquer les bactéries, puisque pour s'en débarrasser, il faut utiliser un produit qui va la tuer ! Dans les hôpitaux, pour éviter la transmission des bactéries, il y a une décontamination du matériel, des sols… mais également un traitement de l’air au niveau des pièces les plus à risque (ex. blocs opératoires). Dans les transports, c'est bien sûr impossible ! Donc chacun est responsable de sa « décontamination » personnelle en quelque sorte, et le gel nettoyant peut être un outil pratique pour répondre à ce souci de propreté, notamment pour la transmission manuportée de certaines bactéries. Par exemple, les asiatiques portent parfois des masques pour se protéger (et protéger leurs concitoyens) des virus transmis par voie respiratoires, et c'est assez efficace compte-tenu de leurs problématiques environnementales et démographiques. Cependant, il ne faut pas dramatiser :  même si le métro n’est un endroit propre, ce n’est pas non plus un bouillon de culture.

L'hygiène systématique est-elle dépassée, et pourrait-on voir bientôt des chirurgiens opérer sans masques de protection ?

Les mesures d'hygiènes sont essentielles, surtout en milieu hospitalier où l'on est en face de personnes affaiblies et donc plus susceptibles d’être infectées. Mais on peut dire que le corps humain (en comprenant bien évidemment les bactéries qui le composent) s'adapte à son environnement extérieur direct. Ainsi, on peut imaginer qu’un utilisateur quotidien des transports en commun a moins de risques de tomber malade dans le métro que quelqu'un qui prend le métro pour la première fois. A l’inverse, les citadins peuvent  développer d’autres types de pathologies lorsqu’ils se retrouvent en milieu rural car exposés à d’autres stimuli extérieurs. Cependant, des études démontrant ces faits manquent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

07.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires