En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 16 min 50 sec
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 4 heures 32 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 5 heures 16 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 5 heures 53 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 7 heures 19 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 8 heures 21 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 1 heure 12 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 4 heures 24 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 4 heures 59 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 22 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Cancer ascendant Google

Google en plein développement d’un bracelet détecteur de cancer

Publié le 03 février 2015
Il est testé sur des bras artificiels composés d'un mélange de peau synthétique et réelle, prélevée sur des volontaires, dans l'intimité de Google X, le confidentiel laboratoire d'innovation du géant de l'internet. Ce bracelet, que vous porterez en permanence devrait avoir un but : vous avertir lorsque des cellules cancéreuses se multiplient dans votre organisme. Un futur gadget rassurant ou effrayant, au choix, mais pas forcément utile.
Roland Moreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Moreau est biophysicien et inspecteur général des Affaires sociales.Il a notamment écrit L'immortalité est pour demain (Bourin Editeur, 2010). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il est testé sur des bras artificiels composés d'un mélange de peau synthétique et réelle, prélevée sur des volontaires, dans l'intimité de Google X, le confidentiel laboratoire d'innovation du géant de l'internet. Ce bracelet, que vous porterez en permanence devrait avoir un but : vous avertir lorsque des cellules cancéreuses se multiplient dans votre organisme. Un futur gadget rassurant ou effrayant, au choix, mais pas forcément utile.

Atlantico : Google, à travers son laboratoire d'innovation "Google X", souhaite développer un bracelet qui permettrait d'avertir la personne qui le porte d'apparition de cellules cancéreuses dans son organisme. Comment cela fonctionne-t-il et est-ce vraiment réalisable ?

Dr Roland Moreau : Comme la plupart des projets médicaux de Google X , ce projet de bracelet relève à la fois du gadget et de la science fiction.
Son principe est , en apparence , très simple. Il s'agit d'utiliser des nanoparticules qui possèdent la propriété de s'accoler spécifiquement à des cellules cancéreuses. Lorsque ces nanoparticules sont ingérées, elles circulent dans la système sanguin et dès qu'elles rencontrent des cellules cancéreuses, elles "s'allument" et  émettent des signaux  qui sont détectés par un bracelet porté au poignet . Tout cela pourrait  être un jour réalisable , mais il faudrait auparavant franchir de nombreuses étapes.
 
La première concerne les marqueurs tumoraux qui sont des protéines produites principalement par des cellules cancéreuses et qui se retrouvent dans le sang circulant. La quantité de marqueurs présente dans la circulation reflète le nombre de cellules cancéreuses présentes dans la tumeur. Le dosage de ces marqueurs est utilisé depuis longtemps pour le dépistage de différents types de cancer, mais leur fiabilité est très variable. A titre d'exemple, l'alpha foeto protéine (AFP) est très utile pour la détection du cancer primitif du foie, mais le dosage de PSA pour la détection des cancers de la prostate est très controversé  ! A l'inverse des effets d'annonce tapageurs de Google X , il faut signaler les travaux de l'équipe de Paul Hofman, au CHU de Nice, qui a mis au point une détection précoce des cancers du poumon par la recherche de cellules tumorales circulantes dans un simple prélèvement sanguin.
 
La deuxième étape consiste à utiliser des nanopuces qui seraient capable d'attirer et de fixer les marqueurs tumoraux ou les cellules cancéreuses dans le sang.
 
Pour  la troisième étape, la détection des signaux de lumière émis par les nanoparticules à travers la peau , Google effectue des recherches préliminaires sur des bras artificiels recouverts de peau synthétique !
 
Bref, en l'état actuel de la recherche, ce projet n'est pas réalisable avant dix ou vingt ans  
 

On imagine que ce type de dépistage en amont permettrait des interventions dès que le cancer se manifeste. D'un point de vue pratique quel serait l'intérêt pour l'oncologie ? Le taux de survie aux cancers serait-il beaucoup plus élevé ?

Un grand nombre de cancers est détecté trop tard, lorsque la tumeur compte plusieurs millions de cellules cancéreuses. Mais les progrès extraordinaires réalisés par l'imagerie permettent dès à présent de détecter des cancer de très petite dimensions, ce qui entraine  des taux de survie  de plus en plus élevés .
 
Les recherches actuelles sur les nanopuces sont très prometteuses car elles permettraient de détecter des concentrations extrêmement faibles de marqueurs ou de cellules cancéreuses dans le sang. En revanche, l'intérêt du bracelet relève entièrement du gadget commercial puisque la détection de signaux à travers la peau serait beaucoup plus approximative qu'une analyse précise à partir d'un prélèvement sanguin . 
 

Selon Google ce bracelet pourrait également servir pour prévenir les attaques cardiaques et d'autres maladies. Quelles seraient les autres applications d'une telle technologie ?

 
La prévention des infarctus du myocarde ou des AVC par un simple  bracelet relève de l'utopie googlienne ! La surveillance continue par électrocardiogramme nécessite en effet  plusieurs électrodes et les différents dosages qui permettent d'évaluer les risques cardiovasculaires ne peuvent être réalisés de façon précises que par des prélèvements sanguins. L'intérêt d'un bracelet, ou d'une lentille cornéenne pour la surveillance de la glycémie chez les diabétiques serait en revanche d'une très grande utilité et de nombreux travaux de recherche sont très avancés dans ce domaine . 
 

D'inspiration transhumaniste, les projets développés par les laboratoires Google X souhaitent améliorer l'humanité en se tournant vers une médecine préventive et proactive. Mais l'idée d'un être humain à la santé sous surveillance permanente n'est-elle pas angoissante ?

Une surveillance continue de l'apparition d'un éventuel cancer entraînerait effectivement une véritable psychose cancérophobique chez les porteurs d'un tel bracelet !
 
Par ailleurs, ce dispositif, s'il était très sensible, déclencherait en permanence des fausses alertes. En effet, chaque jour, chez chacun d'entre nous,  certaines cellules deviennent cancéreuses et sont neutralisées par des systèmes de défense. Exceptionnellement, les systèmes en question sont submergés et un cancer se développe. Seul un médecin est en mesure d'interpréter ce type de dosages et d'en prescrire l'usage .
 

Enfin, il faut souligner que derrière ces projets de gadgets, Google cherche toujours à recueillir des données médicales de l'ensemble de la population. Avec Google, le diable n'est pas dans les détails, mais dans les grands projets Orwelliens à long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
LA RICHARDIERE
- 03/02/2015 - 21:59
Et un détecteur de cons?
Google, faut pas vous tromper de cible. Le cancer c'est la connerie des hommes, alors trouvez un détecteur de remèdes à la connerie.