En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 5 heures 12 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 10 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 11 heures 33 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 12 heures 21 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 14 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 4 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
Comment faire réagir les citoyens à la question du vote ?
© Reuters
Comment faire réagir les citoyens à la question du vote ?
Série militantisme

Sortir la politique française de la préhistoire : leçon 1 - A quelle heure irez-vous voter ?

Publié le 05 février 2015
La sphère politique peine à s'adapter à une société française qui évolue plus vite qu'elle. Premier volet d'une série qui montre comment nous pourrions nous inspirer d'expériences américaines, aujourd'hui : comment la psychologie du vote pourrait répondre aux taux d'abstention chroniquement élevés, symptômes d'une démocratie qui doute ?
Amélie de Montchalin  diplômée d'HEC et de la Harvard Kennedy School. Elle participe au groupe de réflexion la Boîte à idées.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Boîte à idées est un groupe de réflexion. Composée de hauts fonctionnaires et d'experts du secteur privé, elle émet régulièrement des propositions afin de peser sur la ligne politique de l'UMP.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amélie de Montchalin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amélie de Montchalin  diplômée d'HEC et de la Harvard Kennedy School. Elle participe au groupe de réflexion la Boîte à idées.
Voir la bio
La Boîte à idées
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Boîte à idées est un groupe de réflexion. Composée de hauts fonctionnaires et d'experts du secteur privé, elle émet régulièrement des propositions afin de peser sur la ligne politique de l'UMP.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La sphère politique peine à s'adapter à une société française qui évolue plus vite qu'elle. Premier volet d'une série qui montre comment nous pourrions nous inspirer d'expériences américaines, aujourd'hui : comment la psychologie du vote pourrait répondre aux taux d'abstention chroniquement élevés, symptômes d'une démocratie qui doute ?

Lire les autres épisodes :

Sortir la politique française de la préhistoire : leçon 2 - Être ou ne pas être électeur

Sortir la politique française de la préhistoire : leçon 3 - Big brother is watching you

Sortir la politique française de la préhistoire : leçon 4 - La force de l’habitude

Les partis politiques qui structurent la vie politique française et "concourent à l’expression du suffrage universel" ressemblent de plus en plus à ces grands dinosaures du Jurassique, qui se sont éteints faute de s’adapter à leur nouvel environnement.

La défiance est partout ? Les adhésions sont en baisse ? L’abstention massive ? Qu’importe pour nos partis, qui restent figés à l’ère préhistorique, et en appellent mollement au "devoir civique" en attendant que les électeurs reviennent.

Notre conviction est que les électeurs ne reviendront pas, sans deux inflexions majeures.

La première, essentielle, touche à la crédibilité de la parole publique : nos concitoyens qui perçoivent le décalage entre les discours mobilisateurs et rassurants, et la réalité d’un pays qui stagne, ont le sentiment assez juste d’être trompés depuis trente ans. 

La deuxième inflexion touche aux méthodes et aux stratégies de mobilisation mises en œuvre par les partis, qui ne pourront pas indéfiniment s'extraire de leur temps et de ses pratiques.

À l'heure des réseaux sociaux qui savent tout de nous, des algorithmes qui prévoient nos décisions, et de la publicité personnalisée qui anticipe nos besoins, la politique doit évoluer, pour adopter de nouveaux outils.

Après 15 ans d'érosion de la participation électorale aux Etats-Unis, de nombreuses expériences – isolées ou massives – y ont été menées. La psychologie et l’économie comportementale ont été mises à contribution pour aider les principaux partis à remettre sur le chemin des bureaux de vote des millions d'électeurs. Ce sont ces expériences - innovantes, surprenantes et réussies - que nous présentons.

Ces méthodes nouvelles ne peuvent souvent pas être importées telles qu’elles en France, pour des raisons culturelles ou légales. Elles peuvent néanmoins guider les pouvoirs publics et les partis politiques dans l’organisation des campagnes, pour les inscrire dans notre époque et parler aux électeurs d'aujourd'hui.

A quelle heure irez-vous voter ?

  • Vouloir voter ne suffit pas pour aller voter : ce n'est pas seulement sur la motivation qu'il faut peser pour réduire l’abstention, mais sur le passage à l’acte.

Acte moral et civique, devoir envers la patrie, aller voter est pourtant, à y regarder de plus près, un acte complètement irrationnel. D'après des chercheurs américains, la probabilité de mourir dans un accident de la route en rejoignant son bureau de vote un jour d’élection nationale serait en effet supérieure à celle d’avoir la moindre influence sur le résultat du scrutin. Vu sous cet angle, notre "devoir civique" devient un peu angoissant : on se trouverait presque des raisons de s'abstenir.

Et des raisons de s'abstenir, les Français semblent en trouver de plus en plus. Face à cette démobilisation, les partis de gouvernement sont plongés dans la perplexité, et s’interrogent sur leurs méthodes de communication, les valeurs qu’ils incarnent ou encore les leaders qui les portent. Beaucoup plus rarement sur les leviers pratiques qui peuvent inciter les citoyens à voter.

  • Lutter contre l'abstention passive

Des chercheurs d’Harvard et de l’University of Notre Dame ont étudié les ressorts de l’abstention (1), et sont parvenus au travers de leur expérience conduite en Pennsylvanie pendant la primaire démocrate de 2008, à augmenter significativement la participation des électeurs victimes d’abstention "passive" (différents des abstentionnistes « militants » bien décidés à faire de leur silence un acte politique en soi).

Les chercheurs en psychologie et théorie de la décision ont observé de longue date et dans de nombreux domaines que vouloir agir n’est souvent pas suffisant pour que l’action se produise. De nombreuses études (sur la vaccination contre la grippe par exemple, moins de la moitié de ceux qui disent vouloir se faire vacciner le faisant effectivement) confirment ce qu’on sait intuitivement : de la volonté à l’action, il y a un pas parfois difficile à faire.

C’est souvent en mettant les individus en condition pour qu’ils réfléchissent par avance à tout ce qu’ "agir" impliquera concrètement que l’on favorisera le passage à l’acte. En imaginant ce moment précis où ils agiront, les individus concernés éliminent en effet mentalement les principaux obstacles susceptibles de générer de la passivité.

  • A quelle heure irez-vous voter?

Dans le cas des élections, à la place des messages téléphoniques ("demain, n’oubliez pas d’aller voter") répétés à des millions d’Américains lors des désormais fameuses opérations de "get out the vote" organisées par les deux principaux partis politiques (littéralement, "aller chercher les voix"), les chercheurs ont testé l’effet de questions précises permettant aux électeurs de réfléchir aux modalités pratiques de ce vote : "à quelle heure prévoyez-vous d’aller voter ?", "que ferez-vous avant d’aller voter ?", "d’où viendrez-vous en arrivant au bureau de vote ?".

Sans être uniformes, les effets de l’expérience sont très nets : +4 points de participation sur l’ensemble de l’échantillon concerné par ces questions précises. Une hausse dopée notamment par l'effet impressionnant (+9 points) sur les électeurs vivant seuls. L’expérience montre en effet que ces méthodes n’ont pas d’effets significatifs sur les ménages dans lesquels vivent plusieurs électeurs, et qui sont amenés de toutes façons à se poser ce type de questions. 

Impact moyen sur la participation de différentes méthodes de mobilisation par téléphone

Cliquez pour agrandir

Lecture : Pour les individus vivant seuls, poser des questions précises sur leur plan de vote augmente leur participation de 9,1 points. Si on ne leur diffuse que des messages génériques ("n’oubliez pas d’aller voter"), leur participation recule en moyenne de 0,7 point (résultat non significatif).

Source : Etude réalisée en Pennsylvanie lors des élections à la primaire démocrate de 2008, sur un échantillon de 287 228 personnes représentatives et pré-identifiées comme démocrates. Source : David W. Nickerson and Todd Rogers (2010). “Do You Have a Voting Plan? Implementation Intentions, Voter Turnout and Organic Plan Making.” Psychological Science 21(2):194-99.

Sans transposer purement et simplement ces méthodes de campagnes en France – de nombreux obstacles juridiques, financiers et techniques existent, à commencer par l’absence de fichiers téléphoniques regroupant les électeurs – pourquoi ne pas chercher à les adapter, pour aider les électeurs en puissance à le devenir dans les faits ?

A titre d’exemples peu onéreux, les préfectures pourraient ajouter à l’envoi des programmes, de petits pense-bêtes à pré-remplir pour détailler son "plan de vote" et préparer son agenda personnel pour le dimanche d’élection. Les partis politiques pourraient aussi encourager leurs militants à poser ce type de questions concrètes, qui auront bien plus d’effet sur les électeurs qu'un énième appel à voter pour tel ou tel candidat. Les campagnes télévisées pourraient en outre être modernisées, pour diffuser ces questions à la veille des élections. 

 

Note : (1) La participation aux Etats-Unis étant chroniquement faible : un record a été atteint en 2012 avec 57,5% lors de la réélection de Barack Obama, contre une participation moyenne aux scrutins présidentiels de 54% entre 1980 et 2008.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires