En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 55 sec
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 25 min 23 sec
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 57 min 22 sec
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 1 heure 28 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 2 heures 34 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 3 heures 52 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 4 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 11 min 41 sec
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 37 min 56 sec
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 1 heure 17 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 1 heure 48 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 2 heures 25 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 4 heures 14 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 16 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 18 heures 5 min
© REUTERS/Philippe Wojazer
"Tout est pardonné", c'est ainsi que s'intitule le Charlie hebdo de ce mercredi 14 janvier.
© REUTERS/Philippe Wojazer
"Tout est pardonné", c'est ainsi que s'intitule le Charlie hebdo de ce mercredi 14 janvier.
En paix avec les autre et soi-même

La science confirme ce que savait déjà la religion : pardonner est bon pour la santé

Publié le 14 janvier 2015
"Tout est pardonné", c'est ainsi que s'intitule le Charlie hebdo de ce mercredi 14 janvier. Il est vrai que le pardon s'avère bénéfique sous bien des aspects, tant physiques que moraux.
Philippe Rodet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Rodet a exercé la médecine d’urgence dans le cadre du SAMU et de l’assistance en réalisant des rapatriements sanitaires dans plus de cinquante pays. Homme engagé, il a participé à des missions humanitaires au Burkina-Faso, en Roumanie et à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Tout est pardonné", c'est ainsi que s'intitule le Charlie hebdo de ce mercredi 14 janvier. Il est vrai que le pardon s'avère bénéfique sous bien des aspects, tant physiques que moraux.

Atlantico : La capacité à pardonner présenterait selon plusieurs études universitaires nord-américaines (lire ici en anglais) un certain nombre de bénéfices pour la santé, allant de l’amélioration du sommeil à l’allongement de l’espérance de vie en passant par la diminution de la pression artérielle. Dans quelle mesure le pardon contribue-t-il à favoriser notre santé, et pour quelles raisons ?

Philippe Rodet : Avant d'analyser les bienfaits du pardon, il peut être riche d’enseignements d’examiner, par effet miroir, quels sont les effets néfastes du ressentiment. En effet, le fait d’éprouver de la rancœur à l’égard de quelqu’un ne lui cause pas de mal, mais rend la vie singulièrement douloureuse, au sens premier du terme. De récentes études[1] montrent que le ressentiment produit une élévation des émotions négatives. Celles-ci impactent le corps, tant au niveau cardiaque, entraînant une élévation de la pression artérielle qu’au niveau de l’activité électrique du cerveau notamment au niveau du lobe frontal. On constate sur le long terme, une altération de la santé physique générale chez les personnes rancunières. Ces personnes souffrent aussi plus souvent de maux de tête, de troubles digestifs, de douleurs lombaires, d’anxiété voire de dépression[2]

A contrario, les thérapeutes qui travaillent avec des victimes de traumatismes, connaissent depuis longtemps les vertus du pardon. Ils ont, par exemple, remarqué que le soulagement apporté par le pardon, favorise les capacités d’adaptation et la guérison de ces personnes.

Les effets bénéfiques du pardon ont été plus largement étudiés par les chercheurs depuis une quinzaine d’années. Ils ont ainsi remarqué que le pardon constitue un excellent moyen pour diminuer la colère, la dépression, l’anxiété et diverses autres émotions négatives[3]. Par ailleurs, les personnes capables de pardonner sont en moyenne plus satisfaites de leur vie. Et après avoir pardonné, celles-ci sont plus confiantes en l’avenir et ont une meilleure estime d’elles-mêmes ![4]

Si le ressentiment est générateur d’émotions négatives et de stress, le pardon va au contraire diminuer les émotions négatives et le niveau de stress, il aura donc une action bénéfique sur la santé. A titre d’exemple, il améliore la qualité du sommeil, diminue la pression artérielle… contribuant ainsi à augmenter l’espérance de vie.

Dans quels cas le fait de pardonner a-t-il pu jouer un rôle véritablement salvateur, tant sur le plan physique que psychique ?

Il est tentant de penser à deux histoires vraies, des histoires terriblement douloureuses mais qui prouvent les capacités de certains humains à pardonner et parfois à survivre grâce à cela.

Tout d’abord, l’histoire de Kim Phuc. Le 8 juin 1972, en pleine guerre du Vietnam, un photographe immortalise une petite fille qui court nue sur une route, en hurlant sa douleur. Alors âgée de 9 ans, Kim Phuc vient d’être gravement brûlée après un bombardement au napalm.

Kim Phuc a survécu mais au prix de multiples chirurgies réparatrices et d’affections qui la handicapent encore aujourd’hui. 

En 1996, Kim Phuc est invitée à intervenir à Washington face à un parterre de vétérans. Quelque peu intimidée, elle prend la parole : "Si je pouvais me trouver face-à-face avec le pilote de l’avion qui a lancé la bombe, je lui dirai : on ne peut pas changer l’histoire, mais au moins peut-on essayer de faire de notre mieux dans le présent et le futur pour promouvoir la paix." Un homme dans l’assistance est profondément ému. Il fait parvenir à la jeune femme un billet sur lequel est inscrit : "Kim, je suis cet homme." Et John Plummer, c’est le nom de cet homme, attend, tremblant. Elle vient à lui, et le prend dans ses bras. Il éclate en sanglots. Implorant son pardon, elle lui répond : "Mais oui, c’est fini, je vous pardonne."

Une autre histoire vraie illustre bien le rôle salvateur du pardon, c’est celle de Natasha Kampusch. Dans son ouvrage "3096 jours", elle illustre à merveille les capacités du pardon à nous aider à résister aux pires situations. "Ma seule marge de manœuvre était de lui pardonner ses gestes. Je lui ai pardonné l’enlèvement et toutes les fois où il m’a frappée ou maltraitée. Cet acte du pardon me rendit le pouvoir sur ce que je vivais et me permit de m’en accommoder. Si je n’avais pas instinctivement adopté cette attitude, j’aurais peut-être sombré dans la colère et la haine – ou j’aurais succombé aux humiliations auxquelles j’étais soumise quotidiennement."

Quelle interprétation faites-vous du titre du Charlie Hebdo de ce mercredi : "Tout est pardonné" ?

 Tout d’abord, ce titre m’a beaucoup surpris et je n’ai pu m’empêcher à la fois de le relier aux événements de dimanche 11 janvier et de repenser à une autre journaliste et femme de lettres française, Marcelle Auclair. Elle écrivait : "Le pardon est plus qu'un sentiment, c'est une force qui déclenche d'admirables effets"...

Puisse ce titre aider à amplifier l’expression de l’union nationale de dimanche 11 janvier et… "déclencher d’admirables effets" !

La prévalence de la notion de pardon dans la plupart des grandes religions, notamment la religion chrétienne, doit-elle nous faire comprendre que celles-ci se sont fondées dès le début sur une intuition qui par la suite a été confirmée par la science ?

La notion de pardon me semble exister dans la plupart des religions. S’il est très présent dans la religion catholique puisque le mot "pardon" figure deux fois dans la prière Notre Père, il existe aussi dans la religion juive et s’exprime notamment avec la fête du Grand Pardon, le Yom Kippour. Enfin, dans le Coran, n’est-il pas écrit que les croyants "… dominent leur rage et pardonnent à autrui". (Coran, 3 : 134)

Il semble donc que très tôt, le pardon soit apparu comme la clé de la réconciliation, condition de survie de l’espèce humaine. Souvenons-nous des propos du docteur Roberto Assagioli, psychiatre et psychothérapeute italien : "Sans pardon, la vie est gouvernée par un parcours sans fin de ressentiment et de vengeance."

Propos recueillis par Gilles Boutin


[1] Mullet E., Neto F. and Riviere S. (2005), « Personality and its effects on resentment, revenge, and forgiveness and on self-forgiveness », in E.L. Worthington Jr. (Ed), Handbook of Forgiveness (pp. 159-182). New York : Brunner-Routledge.

[2] Muñoz Sastre M.T., Vinsonneau G., Neto F., Girard M. and Mullet E. (2003), « Forgivingness and satisfaction with life », Journal of Happiness Studies, 4, 323-335.

[3] Enright R. D. and Fitzgibbons R. P. (2000), Helping Clients Forgive: An Empirical Guide for Resolving Anger and Restoring Hope, Washington, DC: APA.

[4] Freedman S. R. and Enright R. D. (1996), « Forgiveness as an Intervention Goal with Incest Survivors », Journal of Consulting and Clinical Psychology, 64, 983-992.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
scrat75
- 15/01/2015 - 06:28
Pas tout compris....
y en a encore pour contester les bienfaits du pardon......on prouve qu'il est bon pour le corp et l'esprit de savoir pardonner dans cette article mais non ...... Certains préfèrent continuer à se pourrir la vie. Je ne suis pas du genre à tendre systématique la droite quand je m'en suis pris une sur la gauche.... Mais force est de constater que le pardon fait tjrs un bien fou.
Jardinier
- 14/01/2015 - 19:49
On ne pardonne pas pour ceux qui vous on fait du mal,
on pardonne pour soi, pour revivre. Mais le pardon n’empêche pas la compréhension de ce qui s'est passé, et la nécessité d'y répondre par l'action. Sans haine, mais avec une force renouvelée.
bjorn borg
- 14/01/2015 - 15:50
Pardonner?
posez-vous donc la question: si c'était le contraire, est-ce que eux ils pardonneraient! Vous avez surement la réponse.