En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Les premiers extraterrestres que nous rencontrerons seront probablement des cyborgs.
Enchanté !
Pourquoi les premiers extra terrestres que nous rencontrerons seront probablement des cyborgs
Publié le 14 janvier 2015
Selon la professeur de philosophie Susan Schneider, dont les travaux ont été publiés par la NASA, il y a fort à parier que les premiers extraterrestres que nous rencontrerons ne seront pas des petits hommes verts, mais des robots doués d'une "super-intelligence" bien supérieure à celle des hommes.
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon la professeur de philosophie Susan Schneider, dont les travaux ont été publiés par la NASA, il y a fort à parier que les premiers extraterrestres que nous rencontrerons ne seront pas des petits hommes verts, mais des robots doués d'une "super-intelligence" bien supérieure à celle des hommes.

Les petits hommes verts qui nourrissent notre imagination et la science fiction depuis des années ne seront pas les premiers extra-terrestres que nous aurons la chance de rencontrer un jour. Il semble qu'il s'agira plutôt de robots dotés d'une forme d'intelligence "capable de dépasser les plus hauts niveaux d'intelligence humaine dans tous les domaines", comme l'affirme le Professeur de Philosophie Susan Schneider, en conclusion de son étude "Alien Minds" (l'esprit des extraterrestres) publiée par la NASA.

Atlantico : Pourquoi rencontrerions-nous en premier lieu des robots et non la forme de vie qui en est à l'origine ? Qu'est-ce qui rend le raisonnement de cette philosophe si "infaillible" ?

Jean-Gabriel Ganascia : Nous ne disposons aujourd’hui d’aucun argument scientifique tangible qui prouverait, de façon irréfutable, que l’on sera — ou que d’autres formes d’intelligence seraient — en mesure de construire des robots dotés d’une intelligence  supérieure à l’intelligence humaine. Or, tout le raisonnement de cette philosophe repose sur cette hypothèse. Ceci étant, nous ne disposons pas non plus d’arguments scientifiques qui permettent d’affirmer le contraire, à savoir que nous serons bientôt en mesure d’entrer en contact avec d’autres intelligences dans l’univers. Tout cela relève donc de spéculations sans doute intéressantes et stimulantes, mais hautement hasardeuses.

Dans quelle mesure son raisonnement entre-t-il en résonance avec les lancements des sondes pioneers dans les années 70, dans lesquelles sont contenues des plaques décrivant l'espèce humaine? Si plusieurs espèces intelligentes sont amenées à se rencontrer, sont-ce d'abords leurs robots qui entreront en contact ?

A supposer que les "petits hommes verts", à savoir les autres intelligences de l’univers, soient à notre image ou à l’image de Dieu, ce qui revient au même, doit-on en conclure que ces intelligences se développent, se sont développées ou se développeront de la même façon que nous, au même rythme, au même moment et suivant les mêmes étapes ? C’est fort improbable ! Il a fallu des millénaires et un nombre considérable de hasards pour que l’humanité parvienne au stade de développement que nous connaissons actuellement. Et, rien ne dit que nous survivrons très longtemps à l’échelle du temps cosmique. Il est donc peu probable que nos robots rencontrent les robots des autres avant que nous ayons disparu. Et, si cela devait être le cas, cela supposerait que les robots de toutes les espèces survivront à ces mêmes espèces, ce qui est, là encore hautement improbable, du moins, nous ne disposons pas, dans l’état actuel de nos connaissances, de données tangibles nous permettant d’affirmer cette assertion. A défaut, nous pouvons imaginer que nos robots ou ceux d’autres espèces se présenteraient comme des balises attestant de nos existences pour d’hypothétiques êtres vivants. Cela ressemble fort aux sondes pioneers des années 70 et aux plaques qu’elles contenaient.

Si les robots que la philosophe Susan Schneider décrit sont si supérieurement intelligents à nous, cela signifie-t-il qu'ils représentent une menace pour l'humanité ?

Nous pouvons effectivement imaginer que les robots dont parle cette philosophe possèdent une conscience propre et qu’ils agissent collectivement pour leurs propres intérêts et contre ceux des hommes qui les ont produits. C’est là un scénario de science fiction classique. Dès l’origine du mot robot, avec la pièce de Karel Capek R.U.R. — Rossum Universal Robots —, on met en scène la destitution de l’homme et son asservissement aux créatures qu’il a fabriquées... Tout cela relève de la fiction. Rien ne permet d’affirmer qu’il en ira ainsi. Rien non plus n’autorise à l’infirmer. Ce qu’il faudrait, c’est un concours de science fiction où les différents scénarios entreraient en compétition. La philosophe Susan Schneider y aurait très certainement sa place, mais bien d’autres aussi...

Quelles preuves avons-nous de l'existence d'une vie extraterrestre ?

Pour l’instant, nous ne disposons pas de preuve scientifique de l’existence d’une vie extraterrestre, et encore moins de l’existence d’une vie extraterrestre intelligente, seulement de conjectures. En effet, comment ne pas présager que les conditions physiques qui ont permis à la vie de s’épanouir sur Terre ne se retrouvent pas ailleurs, sur une autre planète, dans l’univers ? Toutefois, il n’y a rien d’assuré. Ce que nous savons à l’issue des observations astronomiques récentes, c’est que, si une planète semblable à la Terre existait, elle se trouverait très éloignée, à plusieurs années lumières. Nous pourrions éventuellement communiquer avec ses habitants à l’aide de signaux électromagnétiques, mais cela prendrait du temps. Alors, à supposer que nous soyons en mesure d’envoyer des robots, ce serait préférable... Ceci étant, on pourrait aussi imaginer des formes de vie différentes, reposant sur d’autres principes physiques.

Les dernières avancées "terriennes" en matière de transhumanisme s'orientent-elles dans la même logique que ces robots super intelligents ? Allons-nous devenir des cyborgs ?

Peut-on vraiment parler d’avancées en matière de transhumanisme ? Il ne s’agit pas d’un champ scientifique qui se fonde sur des démonstrations ou des preuves. Il n’y a pas non plus de communauté scientifique, au sens propre. Ce sont des courants de pensée qui chacun affirme ses arguments, sans pour autant ni les prouver, ni même les confronter à d’autres. Rien ne permet donc d'assurer aujourd’hui que nous allons devenir des cyborgs, mais qui sait...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
04.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
05.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TortugaP
- 15/01/2015 - 01:25
Obsolescence programmée …
Même en admettant que l’obsolescence programmée est une légende urbaine (...) les meilleurs produits électroniques que j’ai pu acheter n’ont pas une durée de vie extraordinaire, alors parler de millénaires pour traverser l’espace, il va falloir concevoir et réaliser ces robots autrement …
Et pourtant la durée/fiabilité est mon 1er critère pour l’achat du disque dur sur lequel je garde mes photos …