En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

04.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

05.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

06.

Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif

07.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 4 min 33 sec
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 45 min 17 sec
décryptage > Politique
Lâches, cyniques et/ou aveugles

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 13 heures 15 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 14 heures 7 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 16 heures 1 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 19 heures 57 sec
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 20 heures 38 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 22 heures 21 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 1 jour 46 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 22 min 10 sec
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 12 heures 47 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 13 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 14 heures 44 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 18 heures 29 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 19 heures 22 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 1 jour 18 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Vite un assimil

Pourquoi on est plus rationnel dans une langue étrangère

Publié le 30 décembre 2014
Un professeur du département de psychologie à l'université de Princeton a récemment prouvé que parler dans une langue étrangère modifiait l'attitude de l'individu face à un choix, le rendant plus rationnel. Un phénomène qui s'explique par le déchiffrement inconscient du code que nous exprimons, et qui crée un détachement émotionnel vis-à-vis du contenu.
Thomas Godard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Godard est chercheur en histoire des idées linguistiques à l’Université de Cambridge.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un professeur du département de psychologie à l'université de Princeton a récemment prouvé que parler dans une langue étrangère modifiait l'attitude de l'individu face à un choix, le rendant plus rationnel. Un phénomène qui s'explique par le déchiffrement inconscient du code que nous exprimons, et qui crée un détachement émotionnel vis-à-vis du contenu.

Atlantico : Selon Boaz Keysar, professeur en psychologie à l'université de Princeton, le fait de s'exprimer dans une langue étrangère permettrait de rationaliser sa manière de penser. Comment l'expliquer ?

Thomas Godard : Dans son étude Keysar demande aux participants de choisir un certain nombre de fois entre deux options: jouer à pile ou face pour gagner 2,50 dollars ou bien empocher directement 1 dollar sans même avoir à jouer. Si l’on s’en réfère à la probabilité mathématique, le choix le plus pertinent économiquement, et donc le plus "rationnnel", est de jouer à pile ou face à chaque coup. Or Keysar a constaté que lorsque l’on explique le jeu aux participants dans leur langue maternelle, ils choisissent de jouer à pile ou face dans 50% des cas, alors que quand la question leur est posée dans une langue étrangère, ce taux monte à 70%. Keysar en conclut que l’on a tendance à être plus rationnel en langue étrangère.

Cette expérience s’inscrit en fait dans un débat plus large sur notre sens de la moralité en langues maternelle et étrangère. D’autres études ont été menées dans lesquels les participants sont confrontés à un choix cornélien (sacrifier un homme pour en sauver cinq autres), qui ont montré que l’on est plus  prompt à briser un tabou (sacrifier un homme) et agir de façon rationnelle (dans une perspective utilitaire) lorsque la situation nous est présentée dans une langue étrangère.

Si l’on suit les conclusions de Keysar, on pourrait en déduire qu’il serait préférable de s’appuyer sur des locuteurs non-natifs pour un certain nombre de décisions importantes. Il avance par exemple l’hypothèse de confier à des immigrants le rôle de jurés dans les décisions de justice.

Cela pourrait-il s'expliquer également par le fait  que les fonctions cognitives sont plus orientées vers l'applications de règles logiques en langue étrangère, alors que la langue maternelle découle d'une certaine spontanéité ?

Apprendre sa langue maternelle et apprendre une langue étrangère, ce sont deux expériences entièrement différentes. Lorsque l’on apprend sa langue maternelle, on n’apprend pas seulement une langue, on apprend à appréhender le monde. A chaque fois que l’on acquiert un mot nouveau, on se familiarise aussi avec une partie du monde qui nous entoure. Lorsque vous avez appris le mot "voiture" en français, vous n’avez pas seulement appris le signifiant (le symbole linguistique oral ou écrit), mais aussi le signifié (le concept, l’idée même d’un véhicule à quatre roues transportant des personnes). En apprenant une langue étrangère, on n’apprend qu’un code linguistique en général, c'est-à-dire qu’on apprend les signifiants car, coche, Auto, автомобиль qui correspondent au signifié que l’on connaît déjà. Il y a donc un attachement émotionnel plus fort la langue maternelle, parce que c’est la langue dans laquelle on appréhende le monde : les mots de la langue maternelle nous apparaissent ainsi comme le reflet de la réalité. A l’inverse, les mots de la langue étrangère nous apparaissent plus comme un code que nous déchiffrons, et ce déchiffrement crée une distance cognitive et un détachement émotionnel vis-à-vis du contenu.

Lorsque l’on s’énerve, on peut en effet avoir tendance à revenir à sa langue maternelle en raison de cette immédiateté émotionnelle. C’est peut-être aussi plus simplement parce que l’on dispose dans cette langue d’un plus large éventail de mots pour exprimer des sentiments plus précis. La fameuse "barrière" de la langue provoque souvent un sentiment de frustration chez les apprenants de langue étrangère et le retour à la langue maternelle dans les situations d’intense émotivité peut être libératoire.

Quelles sont les limites de cette expérience ?

L’interprétation qui est faite de ces expériences en termes de "rationalité" est à prendre avec des pincettes. On pourrait tout aussi bien tirer la conclusion de ces deux mêmes expériences que l’on est plus prompt à prendre des risques dans une langue étrangère que dans sa langue maternelle, ce qui ne paraît pas farfelu. Si l’on prend le monde tel qu’il nous arrive en langue maternelle pour la réalité, on aura en revanche tendance à se considérer dans un monde assez virtuel lorsque l’on évolue dans une langue étrangère, un monde où rien ne prête à conséquence, ou tout est un jeu, comme dans la salle de classe où l’on a appris la langue étrangère en faisant "comme si", en faisant semblant (de demander son chemin, d’acheter du pain, de se présenter, etc.).

Il n’en reste pas moins que la question de la langue dans laquelle se prennent les décisions importantes est cruciale. On est en droit de penser que l’utilisation de l’anglais dans les sommets internationaux, par exemple, peut avoir un impact sur le processus décisionnel. Reste à savoir si elle favorise ou dessert les dirigeants anglophones.

Propos recueillis par Alexis Franco

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 31/12/2014 - 00:22
Le vocabulaire "irrationnel" est difficile à apprendre
Dans l' irrationnel on a souvent des mots très proches de sens mais qui différent par l'appréhension que l'on a dans la culture qui n'est pas celle de notre langue maternelle. Il faut être bilingue pour pouvoir avoir l' irrationalité de chacune des langues !