En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 2 heures 39 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 3 heures 28 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 4 heures 13 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 5 heures 40 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 5 heures 59 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 9 heures 24 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 10 heures 2 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 10 heures 25 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 10 heures 28 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 3 heures 3 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 3 heures 50 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 5 heures 5 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 5 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 10 heures 26 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 10 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Sécurité illusoire

Pourquoi le nouvel iPad de votre enfant peut se révéler un terrible aimant à pédophiles malgré le contrôle parental

Publié le 02 janvier 2015
L'impression de sécurité suscitée par un iPad, par les applications qui évoquent une utilisation maîtrisée est illusoire. Et comme l'enfant trouvera toujours un moyen de contourner les différentes barrières de sécurité, l'établissement d'une relation de confiance demeure essentiel.
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'impression de sécurité suscitée par un iPad, par les applications qui évoquent une utilisation maîtrisée est illusoire. Et comme l'enfant trouvera toujours un moyen de contourner les différentes barrières de sécurité, l'établissement d'une relation de confiance demeure essentiel.

Atlantico : Au Royaume Uni, une jeune fille de 10 ans a été la cible de 16 pervers qui l'ont contacté via les applications de son Ipad. Quelles sont les applications dangereuses par lesquelles les pédophiles peuvent entrer en contact avec les jeunes ?

Nathalie Nadaud-Albertini : En réalité, un pédophile peut entrer en contact avec un enfant par toutes les applications, et on ne peut donc pas vraiment établir une liste. Tout ce qui est une fenêtre sur le monde numérique est un contact potentiel entre un jeune et un pédophile. Néanmoins, les sites où les interactions se font dans l'anonymat présentent un plus grand danger.

En effet, plus on peut se cacher et faire parler la victime, plus il y a de risques. C'est le principe du monde numérique qui fait qu'à la base, on ne connait pas les gens, et les jeunes n'adoptent pas d'emblée une attitude de méfiance.

Avant internet, les adolescents se retrouvaient pour discuter. Aujourd'hui, ces derniers sont davantage tendance à communiquer, mais par le biais d'internet et de ses sites sociaux. Sans qu'ils ne connaissent forcément leurs interlocuteurs. Pour autant, cette dimension humaine, et l'amitié qui peut parfois en découler  pourra sembler bien réelle pour le jeune, même si ce dernier n'a jamais rencontré les interlocuteurs personnellement.

En l'occurence, 10 ans me semble être un très jeune âge pour laisser un enfant tout seul sur internet. Malheureusement, cela existe, car beaucoup de parents ne sont pas suffisamment vigilants, n'ont pas la mesure des risques réels.

Est-ce que les logiciels de contrôle parental suffisent à protéger les enfants ?

Non parce qu'on trouve toujours les moyens de les contourner. Les enfants ont les moyens de se créer des comptes sur internet plus facilement que les parents. Ce qui va leur permettre de passer outre le contrôle parental.

L'enfant, lui, a envie d'être avec ses copains pour jouer. C'est la logique enfantine qui fait qu'il ne mesure pas les risques liés à son comportement. On retrouve la même attitude lorsqu'il traverse la route pour récupérer son ballon, sans faire attention aux voitures qui arrivent. Vers 13 ans, l'enfant commence à se sentir plus responsable de ses actes. Il a moins cette imprudence, même s'il continue de se croire invincible (ce qui changera qu'à l'âge adulte).

Le meilleur par-feu contre les pédophiles reste donc le bon sens. Par exemple, ne pas donner d'informations à des personnes que l'on ne connait pas. Le fait est que, sur internet, on est en relation avec des personnes qu'on ne connait que par écrit et par ce qu'ils laissent paraitre. Au fil du temps, se crée un lien interpersonnel entre les personnes et une confiance se gagne. Il ne faut donc jamais donner d'informations permettant de nous joindre ou de nous localiser. Dans des conversations privées, si le ton devient bizarre et scabreux, il faut bloquer le contact et éventuellement prévenir ses autres contacts que telle personne n'est pas fiable.

Il est vraiment nécessaire pour les parents d'expliquer que, même sur internet, il y a des gens sympas et d'autres qui le sont moins, voire qui sont dangereux. Dès que la conversation dévie, qu'on demande de se confier, de dire des choses plus personnelles, il ne faut plus donner suite à la conversation. De même qu'on ne fait pas confiance à n'importe qui immédiatement que l'on prévient de ne pas parler aux inconnus ou de suivre n'importe qui, il faut apprendre à connaitre son interlocuteur. Sur internet, il y a des choses dont il faut parler et d'autres qui ne sont pas importantes. Il faut mieux parler des musiques qu'on aime, de tel vêtement ou de choses vues à lé télé.

Que conseiller aux parents qui pensent prendre des mesures suffisantes (notamment avec les logiciels gratuits de contrôle parental) pour éviter les problèmes de Cyber-harcèlement ? Faut-il en venir à surveiller les moindres faits et gestes de son enfant sur internet ?

Consulter systématiquement ce que fait l'enfant est trop intrusif. Il faut conserver un juste milieu entre surveillance et confiance. En s'intéressant à eux, on peut les amener à parler de leurs amis numériques de la même manière que de leurs copains d'école. Dans le cas d'une attitude abusive, le parent pourra comprendre que quelque chose ne va pas. Personnellement, si une telle chose venait à arriver à mon enfant, je rentrerai en contact avec le pédophile et je lui dirais directement d'arrêter ce qu'il fait. Je pourrai même contacter les autorités. Il est important d'expliquer ce qu'il se passe à l'enfant et de lui faire changer ses pseudos et ses mots de passe.

Il s'agit davantage d'une question d'éducation que de technologie. Le harcèlement existait bien avant le numérique ! Il est normal que le parent ait une certaine peur de voir son enfant sur internet, parce que lui-même ne sait pas forcément bien utiliser cet outil. Nos enfants sont nés avec le net, ce qui n'est pas notre cas.

Quels bons gestes, réflexes, apprendre aux enfants pour qu'ils apprennent à être vigilants sur les réseaux sociaux?

On peut leur apprendre quelques gestes comme déconnecter son compte facebook dès qu'il ferme internet mais surtout, dès que quelque chose lui semble bizarre, il ne doit pas accepter sous prétexte que ça parait "cool". Il doit se poser la question de si ça lui plait ou non, si ça lui semble normal ou non. Si c'est "bizarre, il doit se déconnecter du net. Et, en plus de se poser la question, l'idéal est d'en parler à ses parents.

Faire confiance à ses parents et en soi-même c'est développer sa capacité de réfléchir par soi-même. Laisser une certaine liberté à l'enfant pour qu'il prenne conscience que c'est quelque chose qui demande de faire attention. Il prend conscience de ses responsabilités. En amont, il y a aussi les parents qui avertissent l'enfant sur des risques qu'il peut encourir.

Une gendarme de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile interrogée par "l'informaticien" affirme que "les parents ne s’imaginent pas qu’une tablette permet de naviguer de la même manière que sur un ordinateur". La tablette, qui devient un équipement Hi-Tech très utilisé par les enfants, représente-t-elle autant de dangers qu'un ordinateur ?

Il n'y a absolument aucune différence entre un ordinateur et une tablette. Peut-être que les parents en viennent à minimiser les risques de la tablette à cause de sa plus petite taille, contrairement à la télévision qui est plus présente visuellement. De plus, pour prévenir du harcèlement, on cite généralement l'ordinateur, sans forcément entrer dans les détails. Les parents peuvent donc rester fixés sur l'ordinateur. Mais le problème n'est pas le tant moyen par lequel on accède à internet, que l'usage que l'on fait dessus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires