En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 3 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 6 heures 28 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 7 heures 23 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 8 heures 9 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 11 heures 22 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 12 heures 9 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 12 heures 51 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 14 heures 16 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 2 heures 50 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 3 heures 26 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 6 heures 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 7 heures 44 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 8 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 9 heures 29 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 12 heures 35 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 14 heures 29 min
© Capture
© Capture
Mélange des genres

Uber, airbnb et autres géants de l’internet : l'emploi salarié a-t-il commencé à se dissoudre dans l’économie numérique ?

Publié le 26 décembre 2014
Permettant notamment de réduire les coûts, les nouvelles technologies ont changé certains métiers et ont conduit naturellement à de nouvelles formes de relation de travail.
Gilles Saint-Paul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint- Paul est un économiste spécialiste du marché du travail.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Permettant notamment de réduire les coûts, les nouvelles technologies ont changé certains métiers et ont conduit naturellement à de nouvelles formes de relation de travail.

Atlantico - Maurice Lévy a récemment noté dans une tribune dans le Financial Times que le concept d'emploi salarié voyait actuellement une dissolution, avec l'émergence de nouveaux types d'échanges, à la limite entre l'auto-entrepreneur et l'employé. Pour exemple, le concept de l'application Uber, qui propose à des conducteurs particuliers d'être chauffeurs de taxi. Si ces derniers peuvent jouir d'une grande liberté dans l'aménagement de leur emploi du temps par exemple, les responsabilités en matière juridique au titre de l'exercice des prestations leur incombe à eux-seuls. De même et à la différence des auto-entrepreneurs, les clients ne proviennent que d'une seule source (Uber). En quoi s'agit-il d'une nouvelle forme de relation professionnelle ? Quelle définition remet-elle en cause ?

Gilles Saint-Paul : Les nouvelles technologies conduisent naturellement à l’émergence de nouvelles formes de relations de travail. Elles permettent aux entreprises d’acheter non plus du temps de travail, comme c’est le cas dans le cadre du salariat, mais des tâches au détail. De l’autre côté du marché, l’individu peut également fournir ses services non plus en gros, mais au détail. Cela remet en question la notion même de métier. Ainsi, avec Uber, chauffeur de taxi n’est plus un métier, mais une activité d’appoint.

Quels sont les avantages concrets de cette "uberisation" pour les collaborateurs ? Et pour l'entreprise ?

Les nouvelles technologies permettent de réduire les coûts fixes et les coûts d’entrée sur un marché. Désormais, n’importe qui peut utiliser sa voiture comme capital productif et en tirer des bénéfices. Le problème de mise en relation avec la clientèle, qui auparavant constituait le principal coût fixe, est résolu grâce à Internet. D’un point de vue économique, des gains de l’échange auparavant inexploités sont générés, grâce au fait que l’individu se sert de sa voiture au lieu de la laisser inutilisée, tout en rentabilisant un temps dont il dispose et dont il considère que le meilleur usage qu’il puisse en faire est de gagner de l’argent. Quant au fait que les clients ne proviennent que d’une source, c’est un aspect purement transitoire. Il y aura un jour plusieurs plateformes en concurrence pour mettre en relation les prestataires de service avec leurs clients.

Quelles peuvent en être les limites ? Peut-on parler d'une obsolescence des relations définies par les cadres légaux devant la libéralisation des forces de travail ?

Ces nouvelles formes de travail remettent en question la conception de notre Etat-providence. Celui est en effet fondé, notamment quant à son financement, sur le modèle du salarié à temps plein, faisant toute sa carrière en France, avec un nombre réduit de postes au cours de sa vie professionnelle. Le développement des nouveaux types de travail n’est évidemment pas étranger au poids considérable de la fiscalité sur l’emploi, lui-même dû à la générosité de l’Etat-providence. Avec l’évolution des formes de travail, il va être de plus en plus difficile pour les pouvoirs publics de s’assurer des rentrées fiscales nécessaires au financement de notre modèle social ; de plus, les problèmes de portabilité des droits vont se poser de façon de plus en plus aigüe ; par exemple le coût administratif de reconstruction d’une carrière afin de déterminer les droits à la retraite ira en explosant. La relation salariale ne correspondait pas seulement à un moment donné du développement technologique, elle permettait aussi à l’Etat de contrôler facilement l’individu, afin d’établir ses devoirs et ses droits. La vente de tâches au détail à des intermédiaires divers remet en cause ce modèle, et conduira à terme à décollectiviser la protection sociale, c’est-à-dire à laisser aux individus la responsabilité de leur couverture contre le chômage, la maladie et la vieillesse.

De quels processus plus profond est-ce la conséquence ?

Ces évolutions résultent d’un processus général de fragmentation du travail,  qui permet aux personnes de s’affranchir de leur dépendance envers une organisation. Alors qu’à l’époque de la chaîne de montage, il n’était pas possible d’isoler la contribution de chacun, ce qui permettait par exemple aux syndicats d’obtenir des salaires élevés malgré le caractère banal et routinier des tâches, ce temps est révolu. Désormais, les tâches peuvent être isolées les unes des autres et rémunérées à leur contribution effective. Ce qui offre plus de flexibilité des deux côtés du marché – par exemple cela permet aux personnes sans emploi de reprendre une activité sans être tributaire d’un employeur – mais c’est sans doute un facteur d’inégalité salariale : Si les personnes qui se trouvent à la marge du marché du travail en bénéficient (chômeurs, étudiants, retraités…), les employés des grandes entreprises du secteur protégé, ainsi que ceux qui à divers titres avaient des rentes comme les chauffeurs de taxi, en pâtissent. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Airbnb, uber
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires