En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

04.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

05.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 11 heures 5 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 15 heures 26 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Un immense populicide mondialisé ? : l’histoire tragique de la fin du communisme et des ultimes heures de la guerre froide

il y a 16 heures 27 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Grandeurs et misère de la vie politique : le regard et le jugement de Tocqueville sur son engagement

il y a 16 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute
il y a 16 heures 48 min
décryptage > International
Donne moi ton signe, je te dirai ce que tu vas faire

Année du rat de métal : voilà comment les dirigeants chinois pourraient adapter leur stratégie en fonction de leurs horoscopes

il y a 17 heures 35 min
décryptage > Politique
Mission impossible

Retraites : pourquoi la complexité du système fiscal et social français fragilise la crédibilité des études d’impact

il y a 18 heures 48 min
pépites > Santé
2019-nVoC
Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète
il y a 1 jour 3 heures
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 1 jour 7 heures
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Make the Internet Great Again : le style Trump sur Twitter

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

il y a 16 heures 29 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le peuple français est-il une fiction ? : la France face au spectre de l’identité

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Politique
Debout les morts

Miracle à Jérusalem : Emmanuel Macron va rencontrer Yasser Arafat !

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Economie
Raréfaction des ressources

Une économie beaucoup plus économe en matières premières : l’idée présentée à Davos par Ellen Mac Arthur qui pourrait vraiment faire la différence

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

il y a 18 heures 24 min
décryptage > Politique
SOS contrat social

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

il y a 19 heures 16 min
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
Thierry Lepaon n'a plus aucun secret pour la CGT
© Reuters
Thierry Lepaon n'a plus aucun secret pour la CGT
Déballage

CGT : la confession surréaliste de Thierry Lepaon sur son train de vie

Publié le 26 décembre 2014
Grosse prime de transfert, voiture de fonction, bon salaire, vélo payé par la confédération, vacances en Corse, projet de construction en Normandie, appartement à Cabourg… Le patron de la CGT a détaillé il y a peu ses éléments de train de vie devant les dirigeants du syndicat pour le moins médusés.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grosse prime de transfert, voiture de fonction, bon salaire, vélo payé par la confédération, vacances en Corse, projet de construction en Normandie, appartement à Cabourg… Le patron de la CGT a détaillé il y a peu ses éléments de train de vie devant les dirigeants du syndicat pour le moins médusés.

Sept semaines, il aura fallu pas moins de sept semaines à Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT, pour oser aller défendre "son honnêteté" dans les médias après les révélations, fin octobre,  sur ses frasques financières à répétition.

Un retard à l’allumage qui en dit long sur la fragilité extrême de sa position d’autant que, quoiqu’il prétende et quoi que ses soutiens martèlent, aucun contrôle sérieux sur une partie entière de ses multiples dépenses n’a eu véritablement lieu.

D’ailleurs, dans le genre effets de manches et simulacre de transparence, Lepaon, avant d’aller se confondre dans les médias, avait déjà rodé son argumentaire le 9 décembre 2014 devant la commission exécutive confédérale, la CEC.

Une confession totalement surréaliste dont Altantico s’est procuré le compte rendu qui est désormais en ligne. Chacun pourra ainsi constater qu’en matière de d’argent, Lepaon n’a pas forcément les critères partagés traditionnellement à la CGT.

"Les rumeurs les plus folles circulent", explique ainsi Thierry Lepaon, "je vais donc vous livrer toutes les informations me concernant permettant de rétablir quelques vérités".

100 000 € pour le transfert de Lepaon de la CGT à la CGT

Et de commencer par fournir sa version de la "prime" de 31 000 € versée par le comité régional de Basse Normandie. "D’abord, se justifie-t-il, "il ne s’agit pas, comme la presse l’a écrit, d’une rupture conventionnelle mais d’une prime de départ puisque j’ai démissionné du comité régional pour arriver à la confédération".

Problème : c’est lui-même qui a confirmé à l’Express le 1er décembre dernier l’existence de la transaction  dont il ne se souvenait plus le montant… Devant la CEC il affirme que cette "indemnité, déclarée, s’élève exactement à 26 650 euros" et qu’il l’a "acceptée… sans imaginer que cela pouvait poser problème". Evidemment, ne pas comprendre que quitter la CGT Normandie tout en restant à la CGT Montreuil ne méritait pas forcément une grosse prime de transfert, représente un problème en soi.

En réalité, Lepaon, en citant le chiffre de 26 650 € se trompe ostensiblement dans les calculs. En effet, selon les chiffrages présentés par Alain Alphonse-Layre, toujours le 9 décembre dernier (voir document), Lepaon a bien touché de l’organisation normande "le 2 avril 2013 une indemnité de départ de 31 000 euros correspondant à :

  • 26 500 € sur la base de 1 mois par ancienneté sur la base de la rémunération nette moyenne des 6 derniers mois (ndlr : soit 4441 € net mensuel)
  • 1 025 € part du treizième mois pour le 1er trimestre 2013
  • 3 325 € de congés payés en 2013".

 

Sommes auxquelles il convient d’ajouter les charges patronales, 22 000 € (charges à priori très élevées qui demanderaient explication) , et salariales 7000 € (ce qui signifie que Lepaon s’est fait offrir ses propres charges salariales par la CGT), soit un total de 60 000€, à laquelle il faut, parait-il, ajouter 5 000 euros de frais de représentation dont on ne sait pas d’où ils sortent.

 

Mais les dépenses en faveur de Thierry Lepaon ne s’arrêtent pas là : Alain Alphon Layre rappelle que Montreuil a aussi pris à sa charge

"en 2012, des frais exceptionnels de septembre à décembre d’une hauteur de 8400 €" (ndlr : soit une moyenne de 2 100 euros de frais mensuels, somme plus que rondelette pour des restaurants, tabac…)

"en 2013, les salaires et cotisations de Thierry entre janvier et mars, période où il était à la confédération et toujours payé par le Comité Régional pour 26 600 €". Soit plus de 6 827 euros brut par mois"

Au "total, rappelle Alphon Layre , la confédération a payé 100 830 € au Comité régional". Ce qui fait beaucoup d’argent le simple transfert du secrétaire général qui explique à tout va qu’il "vit comme un ouvrier".

Une voiture de fonction payée rubis sur l’ongle

Outre d’importants frais, Thierry Lepaon, révèle en second lieu qu’il s’est fait payé rubis sur l’ongle une voiture par la confédération. Mais sans donner de chiffre car là encore cela pourrait effrayer le syndiqué de base. En interne, il se murmure que le prix de la berline dépasserait le 20 000 euros. "La confédération, précise-t-il, a racheté au comité régional de Normandie la voiture de fonction qui était mise à ma disposition…".

5200 euros de salaire

"Mon salaire avait été fixé initialement par la confédération à 5200 €, dévoile Thierry Lepaon dans sa confession. J’ai considéré que ce montant, même s’il peut paraître justifié, était trop élevé pour un Secrétaire général de la CGT. J’ai donc demandé à ce qu’il soit ramené à 4000 euros".  Avec un treizième mois, tout de même…

1500 € le vélo

Et le secrétaire général de poursuivre sa confession en avouant avoir fait acheter des "vélos" à la confédération. En précisant : "j’ai eu un accident cardiaque l’an dernier. Mon cardiologue m’a demandé de continuer, malgré ma fonction, à faire régulièrement un peu de vélo. Pour des raisons de sécurité, la CGT a dû acheter des vélos pour mes accompagnateurs. Les vélos ont été achetés chez Decathlon. Ils appartiennent au service sécurité de la confédération, y compris celui que j’utilise". Là encore, aucune précision sur le prix des vélos. Selon une source interne non démentie à ce jour, chaque bicyclette aurait coûté 1 500 euros.

Vacances en Corse sur Le Bon Coin

Lepaon révèle qu’il a passé une semaine de vacance en Corse du 2 au 9 août 2014.  Et d’affirmer : "non, ces vacances n’ont pas été payées par la confédération. J’ai loué personnellement, par l’intermédiaire d’une annonce  trouvée sur "Le Bon coin", une petite maison de deux pièces à Calenzana". Une fois de plus il oublie de donner des précisions sur les billets d’avion ainsi que sur l’utilisation – ou non- de la carte bancaire.

Projet de construction en Normandie

Et l’on découvre que Thierry Lepaon a des rêves de bâtisseur. "L’achat d’un terrain au bord de la mer en Normandie : oui j’ai l’intention d’acheter un petit terrain, si possible au bord de la mer, en Normandie, pour y faire construire une maison. Non, mon projet n’a pas l’instant pas abouti". Omettant de dire s’il n’a pas abouti pour l’achat du terrain, la construction du terrain, ou les deux…

Son logement à Cabourg

"Oui j’habite depuis 7  ans un logement HLM à Cabourg, auquel j’ouvrais droit à l’époque, raconte-t-il. Compte tenu de mes revenus actuels je paie un surloyer, comme c’est la règle". Et d’ajouter "non, je n’ai pas fait refaire mon appartement de Cabourg aux frais de la CGT. Je ne l’ai d’ailleurs pas fait refaire du tout".

Imprécis dans ses chiffrages, mégalo sans s’en rendre compte, la confession de Thierry Lepaon n’a guère convaincu plusieurs membres de la Commission Exécutive à qui ces explications étaient destinées car nombre d’entre d’eux les ont assimilées à des "justifications chamalow".

Le compte-rendu officiel de Thierry Lepaon:

 

Le document officiel d'Alain Alphon Layre :

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

04.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

05.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MB21
- 26/12/2014 - 11:17
VOYEURISME
Oui ce peut être amusant de voir un syndicat spécialisé dans le rejet du patronat se prendre les pieds dans le tapis des "avantages en nature" dévoilés par un règlement de compte interne.
Mais au même moment je trouve que notre société se complait trop dangereusement dans le voyeurisme et l'opprobre.
La vraie question est celle de la compétence de Thierry Lepaon et surtout de la remise à plat du rôle et des syndicats qui doit évoluer d'une stratégie de contestation et de blocage vers une stratégie plus constructive et participative.
Mais à qui profite les syndicats alibis??
jacques brachat
- 26/12/2014 - 10:00
Mais dites donc que croyez
Mais dites donc que croyez vous que sont ces grandes machines des syndicats "officiels"d'autre que de belles "affaires " pour leurs dirigeants
Et puis rappelons nous que dans une société socialiste (nous y sommes à 57% et ça augmente parait-il) la "nomenklatura "a toujours béneficié de traitements particuliers par rapport au "vulgom pécus)
On se souvient dans "l'aveu" le livre de London que le héros arrété avait sur lui des "bons Darex" réservés aux hauts dignitaires
Dominique Desanti stalinienne repentie,dans son monumental ouvrage justement "les staliniens" raconte que invitée chez le couple Thorez-Vermeersch elle avait constaté éberluèe que ces messieurs dames se faisaient servir à table par leurs gardes du corps comme de bons bourgeois qu'ils étaient.
Et dans son livre "les petits enfants du siècle" l'ainé des fils Vermeersch précise que si la famille prenait ses vacances dans les pays "du bilan
globalement positif" elle n'y partait pas sans un stock de "pléiades" et faisait venir sa nourriture de chez Fauchon.Comme quoi le bon goût est partout.
Face à l'Histoire M.Le Paon est un amateur,
jacques brachat
- 26/12/2014 - 10:00
Mais dites donc que croyez
Mais dites donc que croyez vous que sont ces grandes machines des syndicats "officiels"d'autre que de belles "affaires " pour leurs dirigeants
Et puis rappelons nous que dans une société socialiste (nous y sommes à 57% et ça augmente parait-il) la "nomenklatura "a toujours béneficié de traitements particuliers par rapport au "vulgom pécus)
On se souvient dans "l'aveu" le livre de London que le héros arrété avait sur lui des "bons Darex" réservés aux hauts dignitaires
Dominique Desanti stalinienne repentie,dans son monumental ouvrage justement "les staliniens" raconte que invitée chez le couple Thorez-Vermeersch elle avait constaté éberluèe que ces messieurs dames se faisaient servir à table par leurs gardes du corps comme de bons bourgeois qu'ils étaient.
Et dans son livre "les petits enfants du siècle" l'ainé des fils Vermeersch précise que si la famille prenait ses vacances dans les pays "du bilan
globalement positif" elle n'y partait pas sans un stock de "pléiades" et faisait venir sa nourriture de chez Fauchon.Comme quoi le bon goût est partout.
Face à l'Histoire M.Le Paon est un amateur,