En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

04.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

05.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 1 heure 17 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 1 heure 56 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 2 heures 53 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 17 heures 8 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Un immense populicide mondialisé ? : l’histoire tragique de la fin du communisme et des ultimes heures de la guerre froide

il y a 22 heures 30 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 1 heure 13 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 3 heures 13 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 18 heures 31 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Make the Internet Great Again : le style Trump sur Twitter

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

il y a 22 heures 32 min
© Reuters
la Chine est-elle vraiment la première puissance mondiale ?
© Reuters
la Chine est-elle vraiment la première puissance mondiale ?
Puissance économique

La Chine devient (plus ou moins) le nouveau numéro 1 mondial mais la bombe que contiennent les statistiques est ailleurs

Publié le 14 décembre 2014
Selon le FMI, la Chine serait devenue la première puissance mondiale devant les Etats-Unis. Mais les chiffres sont trompeurs et le véritable danger ou les réelles opportunités sont ailleurs.
Jean-Joseph Boillot est agrégé de sciences économiques et sociales et Docteur en économie. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Joseph Boillot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Joseph Boillot est agrégé de sciences économiques et sociales et Docteur en économie. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le FMI, la Chine serait devenue la première puissance mondiale devant les Etats-Unis. Mais les chiffres sont trompeurs et le véritable danger ou les réelles opportunités sont ailleurs.

Atlantico : Récemment, le FMI a annoncé que la Chine était devenue la principale puissance économique du monde. Qu'en pensez vous ?

Jean-Joseph Boillot : D'abord que la Chine n'est surtout pas la "première puissance économique du monde". La notion de puissance économique est un concept qui combine la surface économique (le PIB), mais aussi la puissance technologique, la puissance financière et monétaire, celle microéconomique des entreprises, et enfin la capacité d'influence sur l'économie mondiale.
Selon les données du FMI, le PIB chinois calculé en Parité de pouvoir d'achat a bien dépassé celui des Etats-Unis en 2014, mais le FMI lui-même ne dit pas que la Chine est devenue la "première puissance économique mondiale". Sur tous les autres aspects qui déterminent la puissance économique, la Chine est loin derrière les Etats-Unis, mais aussi l’Europe. On retrouve d'ailleurs ici un biais classique du FMI qui se refuse à considèrer l'Union Européenne dans sa globalité.

En quoi consiste ce mode de calcul de PPA concrètement ?

C'est une mesure trés ancienne et reconnue par tous les économistes depuis les années 1970. En gros, on considère que les masses économiques des pays ne peuvent pas être comparées avec les taux de change des marchés financiers qui reflètent surtout l'influence globale des monnaies.
Pour évaluer le revenu réel des habitants d'un pays dans une optique de comparaison internationale, on fait alors appel à un autre mode de calcul: celui de la parité de pouvoir d'achat ou PPA. Ce dernier consiste tout simplement a calculer dans chaque pays le prix d'un panier de produits comparables aux prix domestiques. On obtient alors un taux de change dit "réel" qui permet de comparer les économies entre elles.

La Chine et les Etats-Unis calculent-ils leur PIB de la même manière ? Qu'en est-il au niveau de la qualification des dettes ?

Effectivement, les modes de calcul sont différents, et cela peut représenter un biais. Le PIB prend en compte l'ensemble des valeurs ajoutées déclarées par les entreprises et les administrations, dans une optique de production des ressources. Mais si la production d'un pays n'a pas de valeur, et qu'elle est incluse dans le PIB, ce mode de calcul n'est plus réaliste. En général, on mesure donc aussi le PIB par la somme de ses utilisations, c'est à dire, en gros, la consommation, les investissements, le solde extérieur et les variations de stocks.
Or dans le cas de la Chine, si l'on s'intéresse à l'emploi des ressources, on comprend bien les critiques faites aujourd'hui à l'évaluation du PIB chinois. D'abord, la consommation privée chinoise se situe à un niveau extrêmement bas -40% du PIB chinois, soit environ 6 000 milliards de dollars au taux de change courant, celui qui compte pour nos entreprises qui exportent sur le marché chinois. Or cela ne représente que la moitié du marché américain ou européen.

Sur l'investissement ensuite, on peut également dénombrer deux failles importantes: l'investissement improductif qui touche l'immobilier ou les industries comme la sidérurgie, et ensuite les stocks. Nous savons que la Chine a la fâcheuse habitude d'accumuler des surcapacitès et de se mettre en situation de surproduction, et donc d'emmagasiner des stocks d'invendus. C'est ceux qu'on retrouve sur le marché mondial à des prix défiant toute concurrence. En termes de PIB utile, la réalité du PIB chinois est donc inférieur d'au moins 20% à ce qui est annoncé officiellement.

Récemment, un rapport commandé par le gouvernement chinois faisait état des sommes considérables "gâchées" dans des investissements inutiles, comme par exemple la construction immobilière, l'industrie automobile et la sidérurgie. 6.8 milliers de milliards de dollars auraient ainsi été investis pour rien depuis 2009. En quoi cela peut-il constituer une épée de Damoclès sur l'économie mondiale ?


Cela signifie que la Chine est toujours une économie de marché en transition. D'ailleurs si l'on divise le PIB par le nombre d'actifs officiels, on obtient un tableau de l'économie chinoise loin d'un statut de première puissance mondiale. Avec 800 millions d'actifs, la Chine ne produit pas plus que les Etats-Unis avec 160 millions d'actifs. Elle est donc dans un rapport de productivité par emploi de 4 à 5 fois inférieure à celle des Etats-Unis, mais aussi de l'Europe qui doit cesser d'avoir un complexe d'inferiorité vis à vis de la Chine.

Peut-on s'attendre à ce que l'économie chinoise connaisse un ralentissement économique comparable à celui qu'a pu connaître le Japon ?

Non, pas à court terme à mon sens. Plusieurs facteurs permettent de comprendre le ralentissement de l’économie chinoise. Premièrement, la rationalisation de la production voulue par Xin Jinping lui-même. Cela implique moins d'investissement dans tous les sens. La diminution du nombre des actifs joue également, mais on n'est pas encore dans la configuration japonaise. Il faut enfin prendre en compte un simple effet mathématique: plus un PIB est élevé, plus le taux de croissance pour obtenir une même augmentation en valeur diminue. C'est ce qui explique qu'avec 4 ou 5% de croissance, la Chine devrait demeurer la première locomotive du monde. D'où l'inquiétude suscitée par l'annonce du FMI: si la Chine est le premier PIB du monde en termes réels, quelle conséquence va avoir le ralentissement de son taux de croissance pour l'économie mondiale?

Pour autant, comparer la situation chinoise avec celle du Japon des années 1980 est une erreur de perspective. Le PIB par habitant de la Chine reste 4 fois inférieur à celui du Japon des années 1980, et la Chine a donc un potentiel important de rattrapage. Il en est de même sur le plan technologique alors que le Japon avait dépassé les Etats-Unis dans un grand nombre de domaines. Enfin, même si la population chinoise a tendance à vieillir, elle reste bien plus jeune et moins urbaine que son voisin insulaire. Ce scénario du syndrome japonais ne pourra réellement être envisagé que d'ici à une vingtaine d'années.

Quel serait alors l’impact pour l'économie mondiale, la zone euro, et la France ?

Nous avons il est vrai souvent l'impression qu'un ralentissement de l'économie chinoise serait un drame pour le monde. C'est du reste surprenant puisque l'hyper croissance chinoise a aussi été vécue comme un drame avec son lot de fermetures d'usines ou d'explosion du prix des matières premières. Or, deux éléments me laissent penser que le ralentissement chinois peut constituer une dynamique plutôt favorable:

Oui, la croissance mondiale pourrait baisser d'un point, passer de 4 à 3%. Mais cela permettra probablement une relocalisation d'ensembles entiers d'activités productives dans des pays qui avaient jusque-là souffert de l'hyper compétitivité chinoise, dont l'Europe mais aussi des pays émergents comme l'Inde ou l'Indonésie.

Ensuite, nous pouvons imaginer un bénéfice écologique, puisque une croissance moindre de la Chine permettra une baisse de la consommation des ressources de la planète. Peut-être faut-il y voir une opportunité de redéfinir notre modèle de croissance dans les 10 ou 20 ans à venir, plutôt qu'une catastrophe pour le monde!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

04.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

05.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 15/12/2014 - 10:58
Nous agrandissons les
Pôle-emploi. Rien d'autre.
valencia77
- 14/12/2014 - 23:01
valencia77
Pas meme foutu de construire des parkings de logement ou des routes d'acce dans les nouvelles construction de logements et vous esperez une reindustrialisation?
La chine construit logements, routes, avenues et parkings.
vangog
- 14/12/2014 - 14:15
Oui, il est étonnant que l'etat UMPS et réactionnaire
soit incapable de profiter de cette opportunité historique, baisse du prix des matières premières et baisse relative de la production chinoise, pour relocaliser ses entreprises. Si l'UMPS n'avait pas construit la fiscalité confiscatoire de l'enfer fiscal français, pendant toutes ces années d'impuissance à anticiper l'avenir, la France pourrait prendre sa chance, aujourd'hui! Trop tard!...
La France a besoin, plus que jamais, d'une stratégie de re-industrialisation et de re-localisation des entreprises, telles que le FN lui proposera, si les Français le choisissent...