En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 54 sec
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 2 heures 25 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 3 heures 39 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 6 heures 16 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 7 heures 14 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 7 heures 59 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 8 heures 30 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 8 heures 54 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 9 heures 29 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 2 heures 50 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 4 heures 51 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 5 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 7 heures 54 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 8 heures 15 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 9 heures 34 sec
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 9 heures 29 min
© Reuters
Jean-Pierre Bel, futur président socialiste du Sénat ?
© Reuters
Jean-Pierre Bel, futur président socialiste du Sénat ?
Elections sénatoriales

Sénat : l'élection du président entre les mains des centristes et des radicaux de gauche

Publié le 26 septembre 2011
172 sénateurs de gauche, contre 166 à droite : majorité absolue pour la gauche, défaite historique pour la droite. La bataille pour la présidence de la Haute Assemblée est lancée. Place au jeu des alliances...
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
172 sénateurs de gauche, contre 166 à droite : majorité absolue pour la gauche, défaite historique pour la droite. La bataille pour la présidence de la Haute Assemblée est lancée. Place au jeu des alliances...

Dimanche soir Jean-François Copé tentait d’apporter une explication rationnelle et de minimiser l’échec de la droite aux sénatoriales. Mais quelques minutes plus tard Gérard Larcher concédait : "La poussée de l’opposition est réelle et plus ample que je ne l’avais estimée". Et pour cause, la gauche venait d’obtenir la majorité absolue. Pourtant le président du Sénat est un bon connaisseur de ce petit monde appelé les grands électeurs. C’est vrai que sur le papier la gauche devait remporter ces sénatoriales après des échecs successifs de la droite aux cantonales, régionales et municipales. Des divisions il y en a toujours eu dans la majorité comme dans l’opposition.

Oui, mais l’arithmétique du Sénat n’est pas toujours celle des manuels scolaires et dans le passé on pouvait relever d’étranges tractations et échanges de voix qui échappaient à toute logique politique, entre les deux tours dans certains départements. Mais quand les mécontentements s’accumulent (à commencer par la réforme territoriale qui les concerne au premier chef), que la crise économique et quelques scandales politico-financiers viennent se greffer là-dessus, les grands électeurs ne connaissent plus ces petits arrangements ; ils deviennent tout simplement des électeurs qui s’expriment et cela aboutit à l’alternance. Un moment historique.

Alerte rouge pour Nicolas Sarkozy

A sept mois de la présidentielle, c’est un signal pour tout le monde. Martine Aubry et François Hollande à l’unisson, y voient là un signe prémonitoire pour une possible victoire du printemps prochain. Mais cet échec, c’est avant tout une alerte rouge pour Nicolas Sarkozy. Un des membres de son gouvernement, le ministre de la Ville Maurice Leroy, a été battu dans son département, ce qui pose d’ailleurs la question de son maintien. Comme la question se pose d’ailleurs pour le ministre de la Défense Gérard Longuet, réélu dans la Meuse et Chantal Jouanno, nouvelle sénatrice de Paris.

Dans la capitale, Pierre Charon qui se présentait en dissident a été élu en dépit de toutes les pressions exercées par l’Elysée et l’UMP sur les élus. Toujours à Paris, le sénateur centriste sortant Yves Pozzo di Borgo a retrouvé son siège, en dépit des pronostics. Le proche de François Fillon, l’homme qui travaille à l’implantation du Premier ministre dans la capitale a été éliminé. Pour le locataire de Matignon « la bataille commence » ; de toute évidence il entend prendre la tête de la bataille pour la réélection de Nicolas Sarkozy, une prérogative que revendique également Jean-François Copé !

Jean-Pierre Bel, futur président du Sénat ?

La voie est donc ouverte pour que la gauche accède à la présidence du Sénat. Jean-Pierre Bel, le jusqu’ici discret président du groupe socialiste, fait l’unanimité dans son parti. Avant même l’annonce officielle il annonçait la victoire de la gauche et donnait le ton en affirmant sa volonté de « bâtir un nouveau Sénat ».

Mais le PS n’obtient pas la majorité à lui tout seul. Les Radicaux de gauche et des élus de centre-gauche sans étiquette sont une force qui compte dans la Haute Assemblée. Il leur est souvent arrivé d’apporter leurs voix à la majorité pour faire passer certaines réformes. Aujourd’hui, on imagine mal leurs élus faire défaut au candidat de gauche samedi prochain en dépit des sollicitations dont ils vont faire l’objet de toutes part. Un hiérarque socialiste soupirait dimanche soir : « Ils vont vendre cher leur soutien… ».

De son coté, Gérard Larcher qui va tout tenter  pour conserver la présidence de la deuxième chambre, va également les solliciter ; négociateur habile, un véritable «facilitateur » capable de dénouer des blocages institutionnels, le sénateur des Yvelines ne manque pas d’arguments mais la présidentielle approche, et la Gauche ne veut pas manquer ce rendez-vous.

Le PS n’est le seul vainqueur de ce scrutin : le Centre qui était en recul constant dans la Haute Assemblée depuis une vingtaine d’années, gagne quatre sièges. Si le président du Nouveau Centre, Hervé Morin, a occupé les plateaux télé,  Jean-Louis Borloo est resté silencieux, mais a fait publier un communiqué par l’Alliance Républicaine, Ecologiste et Sociale dont il est co-fondateur, communiqué qui parle de « défaite de l’UMP » et souligne que « le dogme du Parti unique a vécu », et qui sonne comme un argumentaire pour la candidature Borloo.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
l'enclume
- 26/09/2011 - 21:27
Alerte rouge pour la France
Qu'il me soit permis de vous rendre compte que, selon une émission diffusée sur France 5, les fiduciaires de Suisse, de Bruxelles et de Riga en Littuanie, voient depuis quelque temps de + en + de très riches français, qui souhaitent s'installer dans leurs beaux pays.
Pour mémoire 5% d'impôts en Littuanie, pour de 7 millions d'euros investis.
Je fournis les Kleenex pour après 2012, affaire à suivr
bobocleaner
- 26/09/2011 - 17:23
c est tout simplement la preuve
que la gauche est devenue le camp des conservateurs arriérés .

On le savait et le reméde n'est pas l'UMP parti complétement inféodé à son ultraminorité de donneurs d'ordres.

Non . l'alternative au conservatisme mortifére du conservatisme territorial du PS c'est la droite nationale.
luchon
- 26/09/2011 - 17:14
logique et ........moral
le Sénat étant censé représenter les collectivités territoriales il est normal que celui-ci bascule à gauche celà devrait être fait depuis bine longtemps si il n'y avait pas eu tous ces tripotages et découpages trés avantageux fait par la droite