En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

03.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

04.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

07.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 11 heures 8 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 13 heures 43 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 14 heures 55 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 17 heures 33 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 17 heures 49 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 18 heures 39 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 18 heures 57 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 19 heures 19 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 19 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 12 heures 47 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 14 heures 7 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 16 heures 40 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 17 heures 40 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 20 heures 48 min
L’Aube… ou la nuit : ce que le FN réussit à offrir aux sympathisants PS en perdition.
L’Aube… ou la nuit : ce que le FN réussit à offrir aux sympathisants PS en perdition.
Du PS au FN

L’Aube… ou la nuit : ce que le FN réussit à offrir aux sympathisants PS en perdition

Publié le 09 décembre 2014
Après l’Oise, le Lot-et-Garonne, le Nord, c'est au tour de l’Aube d'avoir vu le Parti socialiste éliminé au premier tour des élections législatives. Déboussolés par une carence en leadership et une idéologie bousculée par la réalité économique, les ex-électeurs socialistes se tournent vers l'abstention... voire le vote FN.
Jean-Philippe Moinet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique et initiateur de l’Observatoire de la démocratie (avec l’institut Viavoice) et, depuis début 2020, président de l’institut Marc...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l’Oise, le Lot-et-Garonne, le Nord, c'est au tour de l’Aube d'avoir vu le Parti socialiste éliminé au premier tour des élections législatives. Déboussolés par une carence en leadership et une idéologie bousculée par la réalité économique, les ex-électeurs socialistes se tournent vers l'abstention... voire le vote FN.

Atlantico : Quels messages ont voulu adresser les électeurs lors de l'élection législative partielle dans l'Aube, alors que le second tour verra s’affronter le FN et l’UMP ? Qu’est-ce que traduisent ces signaux envoyés ?

Jean-Philippe Moinet : Le parti au pouvoir, le PS, est d’autant plus en déroute que ces élections, partielles ou intermédiaires, sont sans enjeu national. La bouderie est nationale, l’abstention massive, ce qui laisse naturellement un espace supplémentaire au vote protestataire extrême. Le PS paie le manque de résultats sur le premier sujet de préoccupation nationale : le chômage. Après un discours socialiste, de la campagne de 2012, qui berçait les Français d’illusions sur des droits sociaux sans cesse extensibles, les temps du réalisme politique s’est vite imposé. Sans que des résultats tangibles n’apparaissent. Le signal, dans une anémie civique malheureusement assez répandue, c’est que la protestation populaire monte : le FNPC  - posture frontiste alliée à une idéologie de type contre-système nationaliste, faite de social et d’interventionnisme – ramasse la mise alors que la gauche social-démocrate peine à mobiliser. Le signal est qu’en temps de crise, de bouleversement des repères et d’échecs des politiques publiques sur le front de la croissance et de l’emploi, le "gaucho-lepénisme" (concept étudié par le politologue Pascal Perrineau) prospère.

L’abstention a été particulièrement forte lors du premier tour, dépassant les 75 %. Qu’est-ce qui fait que certains électeurs de gauche se réfugient derrière le vote FN tandis que d’autres choisissent l’abstention ?

La déception. Les déçus de la gauche au pouvoir cherchent, pour partie, une issue de secours, idéologique et électorale. Ils ne sont pas tous convaincus par l’offre politique concurrente, ils se réfugient souvent dans l’abstention (qui a été très forte aussi aux élections européennes), et certains sont tentés de faire entendre leur protestation en utilisant, sans conséquence majeure, un vote transgressif mais aussi banalisé, et qui attire les couches les plus populaires de la population, ouvriers et chômeurs.

Comment expliquer qu’une partie de l’électorat socialiste se tourne désormais vers le vote FN, alors que près d’un électeur sur dix de François Hollande s’était déjà reporté sur le vote FN lors des européennes ?

La gauche du PS, tentée par les thèses protectionnistes et "souverainistes", à la manière de "démondialisateur" Montebourg, est à la fois en perte de vitesse et en manque de leader. Le discours social de Marine Le Pen, qui concurrence Jean-Luc Mélenchon et les gauchistes du PS, a sans doute un certain écho. La démagogie, en temps de crise, a d’ailleurs toujours un certain écho, et il faut y prendre garde : quand le social rejoint le national, le cocktail idéologique peut devenir dangereux. Mais un peuple en souffrance, écoeuré aussi par ce qu’il voit de la politique avec des affaires à répétition, est prêt à se tourner vers une alternative au "système en place", et parfois à basculer dans un discours à la fois social, autoritaire et xénophobe.

Quels sont les thèmes et les propositions du FN qui suscitent un attrait chez les sympathisants de gauche ? En quoi peut-on dire que ces attentes notamment en matière d’emploi ne sont pas suffisamment prises en compte par le gouvernement ?

Dans le discours du FN, ce qui peut plaire à un électorat de la gauche de la gauche, c’est la phraséologie anti-"mondialisme", anti-capitaliste, et anti-européenne de parti d’extrême droite. Ses propositions prônant par exemple une hausse du Smic et des bas salaires (sans dire comment ces augmentations seraient financées, par les entreprises déjà en difficulté) ont un certain écho à gauche. Tout comme la démagogie lepéniste consistant à dire que la retraite à 60 ans pourrait être rétablie. Comme, en France, une partie de l’électorat continue à se bercer d’illusion sur l’éternité du "modèle social Français", le FN entretient cette culture étatiste et socialiste, au sens traditionnel du terme. En outre, le FN, quand il se pose en défenseur des "sans grades", des "petits contre les gros",  parle à une frange de la population qui pense que toutes les élites (économiques, politiques et médiatiques) profitent de leurs positions dominantes sur un peuple qui souffre. C’est ce qui fait le succès du populisme social et national.

Selon un sondage Ifop pour Atlantico publié en mai dernier, 22 % des ouvriers et employés considèrent que le FN est le parti le plus efficace en matière de justice sociale, plus que toute la gauche réunie (voir ici). Comment expliquer ce basculement spécifique de l’électorat historique de la gauche vers un vote FN pourtant souvent analysé comme une sensibilité très forte aux thématiques de la sécurité et de l’immigration ?

Les deux dimensions, justice sociale d’une part, sensibilité sécuritaire et anti-immigration d’autre part, ne sont pas contradictoire dans l’esprit d’une part de la population qui, en temps de crise, souhaite précisément que justice soit faite en érigeant des barrières et des frontières. Ce sont d’ailleurs souvent les populations socialement défavorisées qui sont confrontées aux problèmes d’insécurité, d’incivilités et qui estiment que l’étranger peut devenir une menace. Quand le sentiment de justice sociale passe par la xénophobie, cela peut conduire à de graves tensions. L’objectif de l’extrême droite est aussi d’instrumentaliser ces tensions, de jouer sur les peurs, pour progresser dans les esprits, et les urnes. Cet engrenage là est redoutable, si face à cela l’indifférence civique progresse.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bjorn borg
- 10/12/2014 - 03:58
@Leucate
Un très bon géopoliticien qui devrait vous intéresser. http://blog.realpolitik.tv/....... Bonne lecture.
Leucate
- 09/12/2014 - 23:11
Quel front russe ?
Parce que nous serions en guerre avec l'Union Soviétique qui nous menacerait d'une charge de blindés à travers l'Allemagne tandis que les fusées SAM à charge nucléaire caramélisent nos lignes de défense ?
Il y a maintenant 23 ans que l'Union Soviétique et le pacte de Varsovie ont explosé en vol et que l'hégémonisme communiste n'est plus une menace pour la paix dans le monde. Par contre, un sondage gallup montre que 25% des humains dans le monde considèrent aujourd'hui que les EUA sont une menace pour la paix mondiale.
Ils veulent conserver leur hégémonie et donc font tout pour que le monde reste unipolaire alors que d'autres pays dont les BRICS le veulent multipolaire.
Une bonne analyse géopolitique, celle de Poutine au club de Valdaï en octobre 2014, pour ceux qui veulent bien entendre un discours de haut niveau sur le Nouvel ordre Mondial devant un public d'experts internationaux (40') nota: la traduction française est excellente - la France était représentée par Villepin, l'année dernière par Fillon
https://www.youtube.com/watch?v=3MU4xd67E08
Ceci est donné comme un correctif à tout ce que nous lisons et entendons et il est bon de savoir comment d'autres raisonnent.
cloette
- 09/12/2014 - 22:39
On prendre les Français pour des demeurés
Le Point annoce que FH prend un point et remonte à 22%, alors qu'au même moment à c dans l'air des mines d'enterrement ou hilares insinuent que les carottes sont cuites.......