En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 10 min 2 sec
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 2 heures 51 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 4 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 6 heures 18 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 9 heures 27 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 10 heures 32 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 2 heures 31 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 3 heures 37 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 5 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 6 heures 8 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 6 heures 31 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 7 heures 42 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 9 heures 7 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 11 heures 5 min
© Reuters
On compte moins de 80 000 girafes en liberté.
© Reuters
On compte moins de 80 000 girafes en liberté.
Fin de vie

Pauvres girafes : l’espèce est en voie d’extinction et tout le monde s'en fiche

Publié le 09 décembre 2014
Animal emblématique du continent africain, la girafe disparaît lentement. En cause : le braconnage et la déforestation mais aussi les croyances locales sur ses vertus anti-VIH.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Animal emblématique du continent africain, la girafe disparaît lentement. En cause : le braconnage et la déforestation mais aussi les croyances locales sur ses vertus anti-VIH.

A force de parler des lions et des ours blancs, on oublierait presque le funeste destin de la girafe. Au fil des années, les populations se réduisent dans l'indifférence quasi-générale. "C'est fou à quel point le plus grand et plus élégant des mammifères terrestres a été si peu étudie" se désole Jordan Schaul, zoologiste américain dans un article de National Geographic. Jusqu'à ces 30 dernières années, l'animal n'était d'ailleurs pas en danger. La girafe n'était pas chassée pour sa viande, elle ne représentait pas d'intérêt médicinal, elle n'était pas touchée par les épidémies. Aujourd'hui, la population baisse fortement, pour atteindre des stades alarmants. Au début des années 2000, il n'y en avait plus que 140 000. Aujourd'hui, elles sont 80 000. "C'est une extinction silencieuse" déplore Julian Fennessy, le directeur du groupe de conservation des girafes en Namibie, interrogé par Abc News.

Implantée en Afrique, la girafe est divisée en 9 sous-espèces qui se différencient par leur patrimoine génétique et la forme de leurs tâches. Loin de s'étendre sur tout le continent, chaque espèce forme une petite poche de population en Afrique de l'est ou australe. Certaines sous-espèces sont plus fragiles que d'autres. Ainsi, la girafe de Rothschild, à cheval entre le Sud-Soudan et l'Ouganda ne compte plus que 650 individus et est inscrite sur la liste des espèces en dangers de l'Union internationale pour la conservation de la nature. "Sur les neufs sous-espèces, nous allons probablement en perdre quelques-unes" explique au Times, la zoologiste Anne Dagg.



Les raisons de ce déclin sont multiples. A commencer par la déforestation et la destruction de leur habitat. L'agriculture se développe rapidement sur les terres que les girafes affectionnent. Et les relations entre l'animal et l'homme se détériorent comme l'expliquait déjà l'agence Panapress en 2001. Les girafes envahissent les champs et détruisent les cultures. "Elles sont pourchassées et parfois même fléchées par les cultivateurs" expliquait alors Omar Ahmed, environnementaliste au Niger.

Mais ces dernières années, le braconnage est devenu un problème supplémentaire. "Dans l'Afrique rural, le gibier représente une large part du régime alimentaire et tuer une girafe demande peu d'efforts pour une grande quantité de viande" souligne la chercheuse Zoe Muller pour Abc News. Surtout, leur peau et devenue un matériau très prisé pour fabriquer des sacs, des chaussures ou des bracelets.

Dernièrement, une rumeur a accéléré le braconnage en Tanzanie. Les croyances locales attribuent à la cervelle et à la moelle de la girafe des vertus curatives anti-VIH. "Une tête fraichement coupée ou un os peuvent facilement atteindre 140 dollars la pièce" précise Zoe Muller. Dans ce continent où le sida fait des ravages, les croyances prennent le pas sur les médicaments. Les décoctions d'herbes ou même les organes d'homme albinos sont réputés pour soigner la maladie. En Afrique du Sud, l'ancienne ministre de la Santé Manto Tshabalala-Msimang faisait ainsi la promotion de l'ail, de la betterave et de l'huile d'olive pour soigner la maladie. Les animaux rares sont aussi en première ligne. Les os de lion ont remplacé ceux des tigres et les cornes de rhinocéros pour des médicaments expédiés en Asie.



Pour contrer ce déclin, certains pays ont décidé de réagir. Le meilleur élève, c'est le Niger. Le pays abritait la dernière colonie de girafes d'Afrique de l'Ouest. "Les efforts déployés par le gouvernement pour protéger les girafes ont porté leurs fruits. Elles n’étaient que 50 en 1996 contre 310 aujourd’hui", a ainsi déclaré le ministère nigérien de l’Environnement à News 24.

Pour y arriver, le gouvernement s'est employé dans une vaste campagne de sensibilisation de la population et a financé les cultures des habitants environnants. Le résultat est tel que les girafes commencent à devenir trop nombreuses sur leur secteur. "Nous sommes en train de négocier avec les pays voisins afin que nous puissions faire des délocalisations" expliquait en 2012 à Slate Afrique Khalid Ikhiri, le président de l'Association pour la sauvegarde des girafes du Niger.

Malgré cette belle réussite, le sort des girafes est toujours inquiétant. L'animal pourrait rapidement rejoindre les 22 413 espèces en voie de disparition.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 09/12/2014 - 18:14
@ISABLEUE
Je rigole toujours pourquoi cette question ?☺Pour la première partie Mme Royal s'est faite applaudir en promettant d'organiser le massacre des loups en France (et en faisant semblant de croire que cela sauverait la filière ovine). Pour moi c'est de la sorcellerie blanche aussi ridicule que croire, comme les vieux mandarins décatis, que la poudre de rhinocéros les ferait bander ou que la cervelle de girafe protège du sida...d’où mon approche imagée ! :-) Les loups elle organise "seulement" leur massacre méthodique sans macération-fermentation bien sûr (enfin j'espère ☺) ! Pour la deuxième partie l'humanité me dégoute oui, mais pleurer ne sert à rien ! Cordialement !
ISABLEUE
- 09/12/2014 - 15:38
Langue de pivert :
vous rigolez ?????
langue de pivert
- 09/12/2014 - 15:10
Sorcière ? ☺
Pouvons nous donner des leçons aux Africains quand - en France - une ministre de l'écologie pense que le jus de loup fermenté peut guérir la filière ovine ? ☺L'humanité (* faute d'autre mot pour désigner le ramassis humain) me dégoute !