En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 2 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 46 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 8 heures 56 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 11 heures 59 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 12 heures 22 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 17 heures 12 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 2 heures 35 min
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 7 heures 15 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 9 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 12 heures 7 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 14 heures 22 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 15 heures 8 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 17 heures 29 min
info atlantico
© Reuters
Le congrès du FN aura lieu ce week-end.
© Reuters
Le congrès du FN aura lieu ce week-end.
Bye Bye Jean-Marie

Changement de nom du FN : 63% des électeurs de Marine Le Pen en 2012 y sont indifférents

Publié le 27 novembre 2014
Le congrès du FN aura lieu ce week-end. Malgré les remous suscités par le changement de nom du parti, 60% des sympathisants et 63% des électeurs de Marine Le Pen y sont indifférents. Et fait marquant, la jeune garde est parmi celle qui est la plus attachée au nom, contredisant ainsi les déclarations de l'entourage de Marine Le Pen qui pensait qu'un changement de nom "pouvait attendre".
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ifop
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le congrès du FN aura lieu ce week-end. Malgré les remous suscités par le changement de nom du parti, 60% des sympathisants et 63% des électeurs de Marine Le Pen y sont indifférents. Et fait marquant, la jeune garde est parmi celle qui est la plus attachée au nom, contredisant ainsi les déclarations de l'entourage de Marine Le Pen qui pensait qu'un changement de nom "pouvait attendre".

Atlantico : Comment expliquer que seuls 40 % des sympathisants et 37% des électeurs de Marine Le Pen à la présidentielle de 2012 considèrent qu'un changement de nom du Front National est un enjeux important ?

Jérôme Fourquet : Les réponses observée à l'occasion de cette première question apporte bien l'enseignement selon lequel le sujet du changement de nom n'en est pas un pour une nette majorité de l'électorat frontiste.

En effet, 60% d'entre-eux sont indifférents à ce changement de nom, et la même proportion des électeurs sont soit en faveur soit opposés à ce changement de nom. Le fait de vouloir conserver le nom actuel du parti peut révéler à la fois un attachement ancien et affectif, concernant la vieille garde du parti, ou témoigner aussi d'un état d'esprit très militant, pour un parti auquel ils ont consacré du temps, de l'énergie et pour certains d'entre-eux de l'argent.

L'électeur de base, lui, ne considère pas que ce soit un sujet à part entière. Il n'est ni hostile, ni néanmoins favorable à un changement de nom.

Que peut-on dire du positionnement de ceux qui sont soit en faveur soit en opposition à un changement de nom ? De quelles attitudes traduisent ces positionnements respectifs ?

Les opposants à ce changement de nom sont principalement représentés par les supporters de la vieille garde de Jean-Marie Le Pen. On voit bien les enjeux qu'il y a derrière cette question-là, d'autant que le père a déjà montré les dents en affirmant son opposition à ce changement de nom, qu'il y mettait un point d'honneur. 

Mais les raisons stratégiques sont aussi présentes. Quand Jean-Marie Le Pen évoque le mal que se donnent les entreprises pour se forger une marque renommée et reconnue, et qu'il est suicidaire et contreproductif de vouloir ensuite en changer. Derrière cette démarcation autour du changement de nom, il y a également une question de ligne politique. Changer de nom, pourrait symboliquement signifier que l'offre politique serait susceptible de changer. 

Chez les personnes favorables, depuis 2010, certains positionnements ont évolué. L'étape ultime représentée par ce changement de nom acterait cet aggiornamento autour du Rassemblement Bleu Marine, qui est davantage un sas pour accueillir tous ceux qui ne se reconnaîtraient pas pleinement dans la marque FN.

 

Dans la deuxième question posée aux électeurs du premier tour de Marine Le Pen, lors de la présidentielle de 2012, il apparaît que ce sont les catégories les plus jeunes qui sont le plus attachées au sigle du FN. Comment expliquer ce surprenant résultat ?

Ces éléments de réponse prouvent bien que les électeurs de Marine Le Pen y sont attachés, mais pas majoritaires. Ensuite, le fait que Marine Le Pen incarne désormais le Front national pousse certains sympathisants à considérer que la dynastie Le Pen est respectée, et que donc le sigle FN importe moins. Que le changer ne reviendrait pas symboliquement à porter atteinte à ses valeurs. Or c'est évidemment un moyen pour Marine Le Pen de s'affranchir de l'héritage de son père.

Ce qui est également intéressant, c'est de voir que contrairement à ce qu'on aurait pu penser, ce sont les électeurs frontistes les plus jeunes qui sont attachés à la marque. Logiquement, ils auraient pu être davantage sensibles au Rassemblement Bleu Marine, car moins habitués à la marque du Front national et de Jean-Marie Le Pen. Or ce n'est pas le cas. Un des éléments qui permettrait de l'expliquer, c'est peut-être que l'électorat le plus jeune serait adepte d'une ligne radicale et énergique, associée au terme "Front". Les organisations de jeunesse des partis sont traditionnellement plus ancrées et radicales que les autres formations internes aux partis. 

Certaines personnalités autour de Marine Le Pen s'expriment sur le caractère non urgent du changement de nom, et sont confiants sur le fait que cela viendra avec le renouvellement des générations. Mais ce n'est pas si évident.

Qu'est-ce que ce sondage laisse présager pour le Congrès du Front national qui se déroulera ce week-end ?

C'est un bon exercice pour les journalistes et les commentateurs, car il montre bien qu'il faut rester attentif au fait que les sujets de congrès intéressent avant tout les observateurs de la vie politique, beaucoup moins les électeurs.

En d'autres termes, ce que montrent ces chiffres, c'est que bien qu'il agite les esprits à l'Etat Major du FN et dans les cercles journalistiques, le changement de nom du parti extrémiste est clairement un sujet secondaire pour l'électorat frontiste. Il sera intéressant de voir si cette question sera toujours abordée lors du congrès du Front national ce week-end.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 27/11/2014 - 15:06
Un changement de nom pour un changement de politique
Adieu le parti de droite qu'était le FN, et un nouveau nom pour coller à la nouvelle politique économique gauchisante du FN. MLP veut en fait faire oublier le passé de droite qu'elle a trahi. Je propose un nom bien connu qui serait conforme cette nouvelle politique; le National- Socialisme comme du temps du petit moustachu.
vangog
- 27/11/2014 - 10:21
Les journaleux et analystes devraient se polariser sur
l'essentiel, le déclin de la France gauchiste, plutôt que s'interroger sur des détails sans importance. Mais il est tellement typique de de s'attacher aux détails, lorsque qu'on n'arrive pas à solutionner l'essentiel...