En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

05.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

06.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 19 min 11 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 1 heure 8 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 2 heures 16 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 12 heures 47 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 14 heures 12 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 15 heures 41 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 19 heures 6 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 21 heures 9 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La genèse de Huaweï : comment le génie et les idées de Ren Zhengfei ont révolutionné les télécoms et l'industrie en Chine

il y a 22 heures 35 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 43 min 53 sec
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 12 heures 57 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 14 heures 44 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 18 heures 31 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 19 heures 46 min
pépites > Social
Prévisions
Grève SNCF : Edouard Philippe exige un "plan de transport" pour les fêtes
il y a 21 heures 51 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Comment Daech est né sur les décombres de l'Etat irakien

il y a 22 heures 57 min
© Reuters
Mario Draghi intervenait une nouvelle fois en ce 21 novembre afin de tenter de rassurer les acteurs économiques sur la situation actuelle.
© Reuters
Mario Draghi intervenait une nouvelle fois en ce 21 novembre afin de tenter de rassurer les acteurs économiques sur la situation actuelle.
Pauvre, pauvre Europe

Relance monétaire : pendant que Mario Draghi radote, la Chine passe aux choses sérieuses

Publié le 22 novembre 2014
Alors que la Banque centrale européenne a établit le bon diagnostic quant au problème de la croissance atone de la zone euro, l'action politique pour favoriser la demande fait toujours défaut. Pendant ce temps, la Chine, également victime d'une demande intérieure moins importante, a décidé de de réagir sans parole ni détour.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la Banque centrale européenne a établit le bon diagnostic quant au problème de la croissance atone de la zone euro, l'action politique pour favoriser la demande fait toujours défaut. Pendant ce temps, la Chine, également victime d'une demande intérieure moins importante, a décidé de de réagir sans parole ni détour.

A la Banque centrale européenne, le jours, les mois, les années se suivent et se ressemblent. C’est ainsi que Mario Draghi intervenait une nouvelle fois en ce 21 novembre afin de tenter de rassurer les acteurs économiques sur la situation actuelle.

Car si le marasme européen est bien confirmé par le Président de la BCE "En réalité, les dernières estimations des indices flash de directeurs d’achats (PMI) publiées hier suggèrent qu’une plus forte reprise n’est pas à l’ordre du jour, avec des nouvelles commandes en baisse pour la première fois depuis juillet 2013".

Ce qu’annonce Mario Draghi par ces mots feutrés n’est rien d’autre que la menace de plus en plus probable d’une troisième récession en zone euro, comme le démontre le graphique ci-dessous retraçant l’évolution conjointe des PMI (indices de directeurs d’achats)  et de la croissance européenne :

Source Markit : 

Dans un éclair de lucidité, Mario Draghi indique que le contexte de quasi déflation que connait la zone euro aujourd’hui est bien la conséquence d’une manque de demande. "La demande sous-jacente joue également un rôle". Ou encore “En fait, les statistiques nous donnent des signes clairs  que la faible demande contribue à une faible capacité des entreprises d’augmenter leurs prix".

En résumé, la zone euro est proche de la récession, la déflation est aux portes du continent, et la cause en est la faible demande européenne. Une demande qui, comme le dit justement Mario Draghi (mais de façon détournée) est de la responsabilité de la Banque centrale européenne : "Mais il est également clair que, comme la politique monétaire agit du côté de la demande, que les autres réformes doivent l’assister dans ce processus, ou au moins ne pas aller à son encontre". Le puzzle est parfaitement clair, il est alors assez logique de considérer que la BCE se doit d’intervenir dès maintenant. Mais non. Seulement des mots.

Mario Draghi indique alors "Nous allons faire ce que nous devons faire pour relever les anticipations aussi vite que possible, comme notre mandat de stabilité des prix nous l’impose". Le ton a l’air grave, mais les européens commencent à s’habituer aux grandes déclarations d’un banquier central qui se contente d’annonces non suivies d’effets.

La bonne nouvelle est que l’euro a fortement baissé suite au discours de Mario Draghi, passant de 1.254 USD avant son intervention à 1.238 USD en fin de journée. Les bourses européennes se sont également senties pousser des ailes, +2.67% à Paris, +3.88% à Milan, +3.05% à Madrid. Par contre du côté des taux d’intérêts, c’est à dire des anticipations d’inflation la journée a été catastrophique :

Source. Investing.com

En effet, les taux français à 10 ans viennent de tomber à leur plus bas historique (1.11%), traduisant un effondrement des anticipations de croissance et d’inflation de la part des investisseurs. L’enseignement est que du côté du marché obligataire, Mario Draghi n’est plus écouté. Ses "menaces" de mettre en place un véritable plan de relance digne de ce nom ne sont même plus entendues. C’est sa crédibilité qui est atteinte car les mots ne suffisent plus. Ce sont des actes qui sont attendus.

Mais pour les actes, il faut se tourner vers la Banque populaire de Chine. En effet, quelques instants après le discours de Mario Draghi, les autorités chinoises prenaient acte du ralentissement de leur demande intérieure, mais également du ralentissement économique mondial dont l’Europe est la première responsable. Ici, les mots n’ont pas eu tellement d’importance, les actions ont suffi. Une  baisse des taux de 6 à 5.6%, soit un mouvement de 0.4% a été décidé. Le risque que la croissance chinoise n’atteigne pas les 7.5% prévus aura suffi à faire réagir la PBOC. Grace à ce mouvement, la reprise chinoise est attendue pour le premier trimestre 2015. En Europe par contre, les espoirs sont moins nets.

A lire également, le nouveau livre de Nicolas Goetzmann : Sortir l'Europe de la crise : le modèle japonais, (Atlantico éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

05.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

06.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennec
- 23/11/2014 - 09:59
draghi ne peut pas tout.
Certes la demande est a la peine, mais ce ne sont pas les liquidités qui manquent et ni les citoyens ni les entreprises ne vont emprunter auprès des banques dans ces conditions que peut faire draghi? faire fonctionner la planche a billets? Acheter des actifs auprès des banques pour les renforcer? Baisser en dessous de zéro les taux? Il apparait clairement que la politique monétaire n'est pas en mesure de relancer la croissance, elle ne peut que l'accompagner. Quant a prendre exemple sur la chine, après avoir encensé le japon voila qui parait assez vain.
Professore
- 22/11/2014 - 11:26
Modestie
Encore une fois l'auteur s'en prend aux responsables européens sans prendre en compte les contraintes juridiques et politiques dans lesquelles ils doivent opérer. On vient encore de le voir cette semaine avec les réactions de Schäuble qui exige que les Etats respectent les accords qu'ils ont eux-mêmes fixés.
Maintenant le résultat japonais est moins flambant que prévu et la Banque de Chine fonctionne dans un environnement quelque peu différent.
Maintenant comme la Banque de Suède attend des professeurs d'économie qu'ils lui suggèrent des noms pour le prix créé à la mémoire d'Alfred Nobel, je vais songer sérieusement à pistonner l'auteur.
zouk
- 22/11/2014 - 11:16
BCE
C'est trop facile d'accuser M. Draghi de se borner à parler, bien d'ailleurs. Le problème est le mandat de la BCE qui ne lui permet pas d'agir comme il le faudrait. Quand verrons nous une véritable initiative en ce sens? Ce qui signifie d'ailleurs un gentil (hum) bras de fer avec l'Allemagne.