En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 9 min 47 sec
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 3 heures 34 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 6 heures 19 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 18 heures 13 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 1 jour 1 sec
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 1 jour 50 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 43 min 1 sec
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 1 heure 58 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 6 heures 32 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 23 heures 16 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 1 jour 12 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 1 jour 1 heure
Bonnes feuilles

Jean-Christophe Fromantin : "le socle sur lequel la France doit se reconstruire mérite une autre ambition pour notre République"

Publié le 07 décembre 2014
Le temps du renouveau sera celui de la réconciliation autour d’un projet lisible, concret et fédérateur. Car il est urgent de réconcilier les Français avec leur avenir. Extrait de "La France réconciliée", de Jean-Christophe Fromantin, publié aux éditions de l'Archipel (2/2).
Jean-Christophe Fromantin est Maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008 et député des Hauts-de-Seine depuis 2012. Entrepreneur dans le secteur du commerce international, il a créé plusieurs sociétés et il est l’un des rares chef d'entreprise à siéger à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Christophe Fromantin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Christophe Fromantin est Maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008 et député des Hauts-de-Seine depuis 2012. Entrepreneur dans le secteur du commerce international, il a créé plusieurs sociétés et il est l’un des rares chef d'entreprise à siéger à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le temps du renouveau sera celui de la réconciliation autour d’un projet lisible, concret et fédérateur. Car il est urgent de réconcilier les Français avec leur avenir. Extrait de "La France réconciliée", de Jean-Christophe Fromantin, publié aux éditions de l'Archipel (2/2).

Sommes-nous en mesure de nous réconcilier autour des valeurs qu’elle représente ?

Plusieurs indices ne sont pas rassurants : La Marseillaise est souvent sifflée, le drapeau français n’est plus le seul à être brandi, ni lors des succès sportifs, ni à l’occasion des victoires électorales, les communautarismes entament la cohésion nationale, les incivilités sont devenues un problème de société et près de la moitié des Français ne vont plus voter. Que reste-t-il de ces valeurs républicaines que les hommes politiques ne cessent d’invoquer mais dont les principes sont si souvent bafoués ? Ces drapeaux étrangers, lorsqu’ils accompagnent des événements importants, ne sont-ils pas la preuve que des Français ne se retrouvent plus sous la bannière nationale ? La France ne semble plus trouver dans sa République les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité auxquelles les Français aspirent. La République paraît se déliter comme l’Ancien Régime à la fin du XVIIIe siècle. Pourtant construite sur l’idée de progrès, sur la conviction que l’homme doit maîtriser son destin et sur l’ambition de participer au rayonnement de valeurs universelles, la République semble aujourd’hui complètement perdue face aux enjeux et aux bouleversements de notre époque : les migrations, la standardisation, la mondialisation, la montée des intégrismes sont autant de sujets qu’elle a du mal à contrôler, qui stimulent de plus en plus la perte de confiance des Français. On a même l’impression qu’elle n’existe plus qu’en pointant des ennemis au fur et à mesure que l’actualitél’interpelle ; un jour ce sont les islamistes, un autre la finance, un autre encore ce sont les religions. La République est en déroute et les Français le perçoivent bien..

Une République qui ne porte plus un idéal, mais qui n’existe que par ses ennemis, est une République en danger. Le socle sur lequel la France doit se reconstruire mérite une autre ambition pour notre République.

Réinventer la République en ce début de XXIe siècle suppose d’abord que nous considérions à nouveau la centralité de la personne. L’être humain doit rester au coeur du projet politique, il en est à la fois l’acteur et l’objectif. Or, aujourd’hui, l’individu est entré dans cette relation de type client/fournisseur avec le monde politique. Il n’a plus aucun devoir, consomme des services publics et s’affranchit volontiers de ses responsabilités. La République ou la nation sont souvent invoquées comme des principes supérieurs à ceux de la personne ; la personne étant devenue un simple consommateur. La réalisation de l’individu par l’encouragement au mérite, par la responsabilité de chacun, par l’initiative individuelle ou par l’entrepreneuriat – au sens de la contribution de chaque individu au projet de son territoire ou de la nation – est trop souvent négligée au profit d’un principe collectif qui neutralise son engagement pour la société. Le respect de sa dignité et de son intégrité s’efface au profit de la prévalence du groupe ou de la communauté. Cette nouvelle forme de collectivisme ne correspond pas aux valeurs républicaines ; elle induit par ailleurs un principe égalitariste qui n’a plus rien à voir avec celui d’équité et de justice qui a inspiré la valeurd’égalité dans notre Constitution. L’égalité des chances a laissé place à l’égalitarisme.

La liberté individuelle est aussi en difficulté dans cette dérive républicaine. Elle est entravée par un amoncellement de normes, de règlements et d’interdits, mais également fortement influencée par le détournement de la notion de droit. La liberté s’entend comme le « droit à » plutôt que comme le « droit de ». Au nom de ce principe, on ne comprend plus la liberté comme une valeur mais comme une revendication. La question n’est plus d’être libre mais d’avoir les moyens d’exercer sa liberté. La liberté est devenue une créance sur la société que chaque individu veut pouvoir exercer avec les mêmes moyens que les autres. Au nom de l’égalité, le combat n’est plus tant d’être libre – au risque de nier les différences et l’unicité de la personne et donc la nécessaire complémentarité – mais d’avoir les mêmes droits dans un ensemble collectif.

La fraternité n’échappe pas à la règle. Cette valeur fondamentale, qui suppose une forme de gratuité dans les relations entre les individus, n’est plus beaucoup invoquée. L’État providence s’est infiltré dans les derniers interstices des relations fraternelles entre les hommes. Au nom de ce même « droit à », il n’est plus question d’attendre quoi que ce soit de l’autre, ni même de sa propre famille, c’est auprès de la société qu’il faut s’adresser pour obtenir ses allocations, ses indemnités ou les aides dont on a besoin. La République est devenue un guichet ouvert à tous, sans limites et sans conditions.

Extrait de "La France réconciliée", de Jean-Christophe Fromantin, publié aux éditions de l'Archipel, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires