En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 8 min 29 sec
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 3 heures 10 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 4 heures 1 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 5 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 7 heures 18 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 9 heures 28 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 10 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 10 heures 39 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 11 heures 12 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 33 min 14 sec
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 3 heures 35 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 7 heures 3 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 9 heures 2 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 9 heures 38 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 10 heures 35 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 11 heures 31 min
© Pixabay
Les ampoules basse consommation ont remplacé en 2013 les ampoules à incandescences sous l'effet de la loi.
© Pixabay
Les ampoules basse consommation ont remplacé en 2013 les ampoules à incandescences sous l'effet de la loi.
Triumvirat

Ni économique, ni écologique et même dangereux pour la santé… Le triple scandale des lampes à économie d’énergie

Publié le 21 novembre 2014
Imposées par la loi, les lampes à économie d'énergie étaient supposées réduire la facture énergétique des Français et protéger l'environnement. Force est de constater aujourd'hui que le contrat n'est pas rempli, et que même la santé des enfants peut en être affectée.
Rémy Prud'homme
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémy Prud'homme est professeur émérite à l'Université de Paris XII, il a fait ses études à HEC, à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l'Université de Paris, à l'Université Harvard, ainsi qu'à l'Institut d'...
Voir la bio
Jean-Pierre Cesarini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Cesarini est médecin photobiologiste, et cancérologue.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Imposées par la loi, les lampes à économie d'énergie étaient supposées réduire la facture énergétique des Français et protéger l'environnement. Force est de constater aujourd'hui que le contrat n'est pas rempli, et que même la santé des enfants peut en être affectée.

Atlantico : Les ampoules basse consommation ont remplacé en 2013 les ampoules à incandescences sous l'effet de la loi. Que sait-on maintenant de leur impact sur l'environnement ? Ce dernier y a-t-il gagné ?

Rémy Prud'homme : Aucune analyse précise te sérieuse n'a a ma connaissance été menée sur un éventuel effet bénéfique au niveau environnemental. Je serais curieux de voir comment de telles études pourraient être menées, d'ailleurs. Je me contente de faire preuve de bon sens. N'importe qui rapproche sa main d'une ampoule traditionnelle se rend compte qu'elle émet de la chaleur.

En réalité la part de lumière émise est minime : 5%, contre 95 % de chaleur. Les ampoules nouvelle génération consomment moins d'énergie, certes, mais rejettent aussi moins de chaleur, ce qui mécaniquement a une incidence sur la consommation d'énergie : plus de gaz, plus de fuel, donc plus de CO2 dans l'atmosphère. Alors que l'électricité, elle, étant de source nucléaire, ne pollue pas. A défaut de preuves existantes, c'est à partir de ces observations que l'on peut déduire que l'imposition par la loi de lampes basse consommation augmente l'émission de CO2.

Jean-Pierre Cesarini : Il existe trois types de lampes à basse consommations :

  • les halogènes, qui contiennent des substances extraites du sol et qui posent un problème de récupération de matériel ;
     
  • les lampes à fluorescence, qui elles aussi posent un problème environnemental. Pour transférer la lumière, il faut des poudres tirées du sol à l'intérieur du verre. Tant que la lampe fonctionne, aucun problème ne se pose, par contre la récupération n'est pas gagnée ;
     
  • les LED, qui sont différentes, mais qui posent aussi des problèmes de récupération. On n'est pas certain que la dispersion des matériaux qui les composent, qui sont des métaux rares, soit neutre.

 

Les ampoules basse consommation sont censées durer plus longtemps que les ampoules traditionnelles. Les Français s'y retrouvent-ils au moins au niveau économique ?

Rémy Prud'homme : Les Français ont dû changer des centaines de millions d'ampoules, et ont donc opéré un investissement considérable. On leur a fait croire qu'ils consommeraient moins d'électricité, et que les ampoules dureraient plus longtemps, c’est-à-dire 50 ans contre 5 ou 10 ans. Et à peine 5 ans après, ils se retrouvent sur le point d'être contraints de changer pour des LED. Il y a donc escroquerie, d'autant que la différence de prix d'achat avec les ampoules traditionnelles étant considérable, les consommateurs n'auraient jamais eu de retour sur investissement.

Et il serait faux de penser que cette dépense obligatoire crée des emplois, car si elle n'existait pas, les Français auraient dépensé leur argent ailleurs. Ceux qui y gagnent, ce sont les fabricants de lampes, qui sont majoritairement chinois.

Qu'en est-il de la teneur en mercure des lampes à basse consommation ? Celle-ci constitue-t-elle une menace pour notre santé ?

Jean-Pierre Cesarini : Le mercure est présent dans les lampes à fluorescence et dans les lampes halogènes, qui fonctionnent selon un principe similaire : une décharge qui se trouve être du mercure, à laquelle sont ajoutées des substances qui changent la température de couleur. On sait que le mercure est extrait des sols, mais on ignore ce qu'il devient une fois qu'il est relâché dans la nature, lorsque l'ampoule se casse.

Les ampoules à basse consommation sont décriées par certains parce qu'elles émettent des UV. Est-ce véritablement une menace ?

Jean-Pierre Cesarini : Les ampoules traditionnelles n'émettent pas d'UV, car la température du filament de tungstène n'est pas assez élevée pour en produire en grande quantité, et de toute façon l'enveloppe de verre protège. Les nouvelles ampoules, par définition, sont conçues sur l'émission d'ultraviolets. Dans les halogènes, la température atteinte est telle qu'une enveloppe de de quartz est nécessaire, mais ce dernier, qui est un verre ultra pur, laisse passer les UV. Ensuite les UV sont arrêtés par l'enveloppe de verre, mais un continuum persiste tout de même. D'autre part, le champ magnétique créé par la décharge créant la lumière est négligeable. Les lampes fluorescentes exigent quant à elles que l'on ne se rapproche pas trop longuement à moins de 20 centimètres.

Les LED ne présentent pas non plus de risques en termes d'émissions électromagnétiques. En revanche, elles peuvent être dangereuses au niveau oculaire, car pour un rendement lumineux maximum, les techniciens ont poussé vers le bleu et le blanc très brillant. Contrairement aux sources halogènes ou fluorescentes, les LED ont un pic de lumière très prononcé. Les phares à LED sont particulièrement éblouissants, par exemple, car la lumière est concentrée sur une faible longueur d'onde.

A l'arrivée des LED sur le marché, j'ai dénoncé un certain nombre de risques : il ne faut pas les regarder fixement, surtout lorsqu'on est en bas âge. Sur le long terme, la rétine peut être endommagée. Le cristallin des enfants est particulièrement transparent, et laisse très facilement passer tout ce qui est blanc ou bleu. C'est pourquoi il est recommandé de ne pas intégrer de LED dans les jouets ou dans les espaces accueillant des enfants. C'est seulement à partir de 7 ou 8 ans que le cristallin fonctionnant, des pigments d'usure se forment, et arrêtent les UV.

Les champs électromagnétiques autour des lampes peuvent-ils être cancérigènes ?

Jean-Pierre Cesarini : Pas du tout. C'est une vieille peur agitée par des gourous qui veulent protéger mais ne connaissent pas la biologie des rayonnements électromagnétiques, qui n'ont pas été classés comme cancérigènes. S'il y avait un risque, ce serait de 1 sur 1000 par rapport à l'ultraviolet.

Propos recueilis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fredja
- 26/11/2014 - 13:55
Je vais me chauffer aux ampoules à incandescence !!
Super cet article : le fait de dire que les ampoules chauffent moins, donc qu'on consomme plus de chauffage, c'est vraiment n'importe quoi !! Vous avez déjà vu quelqu'un chauffer son chez lui avec des lampes à incandescence ? Article mal fouillé, imprécis... Atlantico, un peu de rigueur dans la sélection svp...
Anguerrand
- 21/11/2014 - 08:26
Il manque une conclusion!
Qu'utiliser puisque chacune des solutions est néfaste....qu'elle est la moins néfaste Mr le professeur?
Peter6809
- 19/11/2014 - 20:07
J'oubliais...
Dans les inepties proférées ici, l'auteur parle des phares à LED. Quelques véhicules seulement en sont équipés. Il confond avec les phares Xénon, qui n'ont rien à voir avec les LEDS! C'est vraiment un *?! ce gars.