En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

04.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

05.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

06.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

07.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 4 heures 52 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 7 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 9 heures 4 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 9 heures 41 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 11 heures 37 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 12 heures 55 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 15 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 15 heures 32 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 17 heures 2 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 5 heures 7 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 9 heures 18 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 10 heures 46 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 12 heures 16 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 15 heures 18 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 15 heures 47 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 17 heures 26 min
On a tous quelque chose en nous de Cro-Magnon.
On a tous quelque chose en nous de Cro-Magnon.
Joue-là comme Rahan

On a tous quelque chose en nous de Cro-Magnon : ces comportements et réflexes du quotidien directement hérités de l’époque des cavernes

Publié le 14 novembre 2014
Refroidissement du corps pendant la nuit, tatouages, sélection sexuelle... Aucun rapport ? Bien sûr que si : tout cela nous vient de nos ancêtres des cavernes.
Marie-Antoinette de Lumley est paléoanthropologue, membre de l’Institut de Paléontologie Humaine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Alain Froment est responsable des Collections d'Anthropologie au Musée de l'Homme (Muséum national d'histoire naturelle) à Paris. Il est l'auteur d'Anatomie impertinente, Le corps humain et l'évolution, paru chez Odile...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Antoinette de Lumley
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Antoinette de Lumley est paléoanthropologue, membre de l’Institut de Paléontologie Humaine.
Voir la bio
Alain Froment
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Alain Froment est responsable des Collections d'Anthropologie au Musée de l'Homme (Muséum national d'histoire naturelle) à Paris. Il est l'auteur d'Anatomie impertinente, Le corps humain et l'évolution, paru chez Odile...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Refroidissement du corps pendant la nuit, tatouages, sélection sexuelle... Aucun rapport ? Bien sûr que si : tout cela nous vient de nos ancêtres des cavernes.

Les tatouages, décorations corporelles

Marie-Antoinette de Lumley : C'est très certainement une réminiscence de nos ancêtres, qui s'apparentaient alors à des décorations corporelles. Dans le site archéologique de Terra Amata, vieux de 300 000 ans, nous avons pu observer des bâtonnets d'hématite polis, lustrés comme s'ils avaient été frottés sur une surface douce comme la peau. Même s'il est difficile d'extrapoler, ces tatouage symboliques étaient sans doute des décorations symboliques, qui pouvaient avoir plusieurs significations, sans doute spirituelles, mais aussi pour symboliser la virilité par exemple. Certains se tatouent aujourd'hui par pure volonté esthétique, mais on observe qu'un tatouage chez les hommes peut être un symbole de virilité, ce n'est sans doute pas un hasard si le biceps est l'endroit traditionnel de ces tatouages.

Les peluches pour les enfants

Marie-Antoinette de Lumley : Nous savons que les enfants accompagnaient leurs parents lorsque ces derniers allaient à la chasse. Plusieurs équipes ont trouvé des dents de lait dans ces cavernes, notamment dans les Pyrénées orientales où celles-ci peuvent dater de 450 000 ans. On sait donc qu'il y avait des enfants qui étaient en contact avec des cadavres d'animaux, des fourrures voire des animaux vivants avec lesquels ils pouvaient développer la même affection que si c'étaient des peluches ou des animaux domestiques.

Le réconfort du feu de cheminée

Marie-Antoinette de Lumley : Le feu maîtrisé par l'homme existe depuis 380 000 ans, on l'a vu sur le site de Terra Mata où l'on a trouvé des foyers de feu domestiqués. Le feu a tiré toute sa dimension symbolique de la période préhistorique. Son utilisation était illimitée, que ce soit pour se chauffer, éclairer, se protéger, cuire des aliments… Et a permis d'allonger l'espérance de vie. Un feu dans une caverne était sans doute synonyme de foyer, d'endroit chaleureux. Les cheminées d'aujourd'hui produisent chez nous un  sentiment similaire, et il n'est pas rare de faire un feu de cheminée alors que l'endroit est déjà chauffé, c'est un élément d'ambiance assez puissant. Et actuellement nous continuons à faire du feu dans un but convivial, pas forcément utilitaire. L'homme préhistorique avait sans doute développé un plaisir, un lieu de convivialité en plus de ces fonctions utilitaires.

La sélection sexuelle

Marie-Antoinette de Lumley : Cette théorie darwiniste est effectivement troublante. Lorsqu'on observe les animaux, on remarque que l'apparence physique tient une place prépondérante dans le choix des partenaires pour se reproduire. Les couleurs, les formes sont autant de critères qui peuvent être utilisés. On peut facilement supposer que chez les hommes, il n'en a pas été différent. Ainsi, les personnes malingres d'une tribu d'hommes préhistoriques étaient sans doute délaissées sexuellement ; les hommes grands, aux larges épaules, comme les femmes aux poitrines volumineuses, étaient quant à eux privilégiés. Une poitrine volumineuse peut symboliser une capacité d'allaitement de meilleure qualité par exemple. Aujourd'hui, les canons de beauté, même s'ils ne sont pas universels, favorisent malgré tout ces critères.

Un corps plus froid la nuit

Marie-Antoinette de Lumley : Une étude récente a permis de mettre en évidence l'intérêt d'une baisse de température de quelques degrés. En effet, physiologiquement, le corps utilise des calories qu'il transforme en chaleur pour maintenir sa température à 37°C. Organiser ses activités la nuit, que ce soit pour partir à la chasse, ou encore pour les tâches domestiques, aurait inévitablement nécessité pour le corps une dépense supplémentaire pour se chauffer. Le fait de se reposer la nuit permettait donc aux hommes préhistoriques d'économiser ces calories, et donc d'optimiser les ressources alimentaires à sa disposition.

Heureusement, nous avons su évoluer !

Alain Froment : Dans son ouvrage de 1871 sur l'ascendance de l'Homme, Darwin écrit très justement que "L’homme porte encore dans la structure de son corps le sceau indélébile de son humble origine". Cette humble origine nous relie, à travers notre ADN, à l'ensemble du monde vivant, plantes et bactéries comprises, avec lesquelles nous partageons un très lointain ancêtre. C'est dire que nous avons tout hérité de nos prédécesseurs, au point qu'il est parfois difficile, sur un fossile, de l'attribuer ou pas à notre propre espèce, Homo sapiens. Notre évolution récente nous a toutefois doté d'un cerveau beaucoup plus gros, capable de fonctions bien plus élaborées que chez tout autre animal, mais sans qu'on puisse délimiter une frontière nette, nos os, nos muscles, nos organes, nos neurones, fonctionnent comme chez nos cousins les (autres) grands singes. Aussi, lorsqu'on recherche dans notre corps des reliquats de fonctions hérités de la préhistoire, seules quelques-unes sont devenues inutiles. Par exemple, certains d'entre nous ont gardé la faculté de bouger les oreilles alors que chez la plupart des autres les muscles qui les commandent se sont atrophiés. De même, nous avons autant de poils que les chimpanzés et nous conservons dans le derme les minuscules muscles qui font hérisser ces poils, mais cela ne nous sert plus, comme chez les chimpanzés ou les chats, à impressionner nos adversaires.

Une fonction importante, décisive dans le processus d'hominisation, est la capacité de courir longtemps, c'est la théorie du "singe coureur"; nous courons beaucoup mieux que n'importe quel autre primate, mais si nous ne sommes pas aussi rapides que beaucoup de quadrupèdes, nous sommes capables, sur le long terme, de les forcer à la course, car notre système de transpiration dont nous sommes dotés évite de faire monter notre température interne lors de l'effort. Plus personne ne court durant plusieurs jours d'affilée derrière un gibier mais les marathoniens extrêmes sont là pour prouver que nous en sommes capables.

Nous avons aussi hérité de caractères traduisant notre long passé africain, comme une peau foncée, et seuls ceux d'entre nous dont les ancêtres ont migré dans les pays froids ont perdu cette pigmentation protectrice qui cependant revient vite sous forme de bronzage lorsqu'on s'expose aux ultraviolets. Passée la période du sevrage, nos ancêtres chasseurs ne digéraient plus le lait mais ils n'en avaient pas besoin car ils ne buvaient pas le lait de leur gibier; cette propriété s'est révélée utile lorsqu'il y a quelques milliers d'années on a domestiqué les animaux, mais la majorité des humains, qui ne descend pas de ces premiers éleveurs, reste intolérante au lactose. De la même façon, les hommes préhistoriques ne connaissaient pas l'alcool et n'avaient pas l'équipement enzymatique pour le dégrader dans le foie, mais une mutation a conféré à certaines personnes la capacité de métaboliser cet alcool et de ne pas être ivre à la première bière. Ainsi, nous somme le produit d'une longue histoire qui, sur un fond d'héritage commun, a peu à peu abouti à la diversité biologique actuelle, qui fait toute la richesse de l'humanité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 15/11/2014 - 08:16
Rectification
Je ne pense pas que ce soit madame de Lumley, dont tout le monde connait le sérieux, qui a pu choisir pour son article un titre où l’on parle d’homme de Cro-Magnon. À remarquer que le mot ne s’y trouve pas une seule fois dans le corps du texte ; en revanche on y évoque le site de Terra Amata (écrit bizarrement « Terra Mata ») habité bien avant Cro-Magnon (et, semble-t-il, avant même Néandertal, auquel fait penser l’individu choisi sur l’image de gauche). Je soupçonne un journaliste d’avoir cherché une illustration et un titre plus accrocheurs. Je sais bien qu’il faut attirer le lecteur mais les illettrés, admirateurs de Mélenchon, se sont faits rares sur Atlantico depuis que le site est devenu payant et qu’ils ne peuvent plus y vomir leur sottise et leurs fautes d’orthographe.
Le gorille
- 15/11/2014 - 07:37
A propos de poils
Les asiatiques (homme de... vous traduirez...) ont ceci de mieux sur les caucasiens (nous, occidentaux) que leur système pileux est quasi inexistant. Alors l'homme de Cro-magnon... sera-t-il supplanté ? car l'asiatique est quand même plus évolué que singe occidental... non ?
Le gorille
- 15/11/2014 - 07:34
A propos d'alcool
C'est Noé qui a inventé le vin : depuis, on a fait quelques progrès dans l'adaptation mais guère dans la tempérance...