En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 37 min 42 sec
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 2 heures 7 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 2 heures 22 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 3 heures 6 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 3 heures 39 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 4 heures 3 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 4 heures 31 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 5 heures 43 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 1 heure 56 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 2 heures 17 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 2 heures 41 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 3 heures 4 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 3 heures 21 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 3 heures 42 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 4 heures 28 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 5 heures 9 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 5 heures 32 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 5 heures 48 min
© Capture d'écran Youtube
En 2008, la marque Toshiba a envoyé un fauteuil dans la stratosphère.
© Capture d'écran Youtube
En 2008, la marque Toshiba a envoyé un fauteuil dans la stratosphère.
Sur orbite

Un hamburger, un iPad et même un fauteuil… ces objets insolites qui se baladent dans l'espace

Publié le 20 octobre 2014
Petit tour d'horizon des dix choses les plus bizarres jamais envoyées par l'homme dans la stratosphère.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Petit tour d'horizon des dix choses les plus bizarres jamais envoyées par l'homme dans la stratosphère.

Le 4 octobre 1957, l'Union Soviétique lance le Sputnik 1 en orbite. Quelques mois plus tard, la chienne soviétique Laika est envoyée dans l'espace à son tour. C'est le premier être vivant à effectuer ce voyage auquel elle ne survivra malheureusement pas. Depuis, toutes sortes d'animaux et d'objets plus ou moins insolites se sont baladés dans la stratosphère.   

En 1965, l'astronaute John Young embarque, dans le plus grand secret, un sandwich au corned beef à bord de Gimini 3. Quelques années plus tard, Apollo 12 se dirige vers la lune avec des photos cochonnes. Plus sentimentale, l'astronaute Shannon Walker emporte avec elle la montre de l'aviatrice Amelia Earhat dans son voyage à bord de la station spatiale internationale en 2010. Cette montre, qu'Earhart portait lors de ses deux vols transatlantique, fonctionne toujours.

Mais n'ayez crainte, pour envoyer des gadgets dans l'espace nul besoin d'être un VIP de la Nasa ou de l'agence spatiale russe. Un simple ballon gonflé à l’hélium peut suffire à envoyer l'objet de son choix vers les étoiles. Quand le changement de pression atmosphérique devient trop important, le ballon éclate et redescend sur Terre. Un parachute permet de ralentir la chute et d'éviter la destruction du matériel. Un GPS ou un simple iPhone, installé au préalable sur la nacelle, vous permettra de localiser et de retrouver votre bien une fois de retour sur notre belle planète Bleue. N'oubliez pas d'attacher une caméra GoPro à votre ballon pour un aperçu du voyage.

1. Un iPad 

En 2012, le fabricant de coque de protection G-Form a décidé de lancer un iPad depuis la stratosphère afin de prouver la résistance de ses produits au monde entier. L'iPad, fixé sur un ballon sonde, a pu être emmené à plus de 30 000 mètres de haut. La tablette numérique est finalement revenue sur Terre en un seul morceau. Bien joué. 

2. Un Hamburger

En 2012, cinq étudiants d'Harvard ont lancé un hamburger rassis à 30 000 mètres de haut. Pour récupérer leur sandwich, ils ont essayé-sans succès- de jouer les Robins des bois. Ils ont finalement dû attendre qu'une tempête ne frappe le hamburger quelques jours plus tard. Ce dernier a finalement atterri à 209 km de son site de lancement. 

3. Un robot

En 2010, l'Anglais James Troshy décide de mettre en scène un petit robot dans son clip musical. Après une traversée en bateau et une ballade sur la plage, le jouet décide de s'envoler pour la stratosphère. Après avoir atteint 28 956 mètres de hauteur, le robot entame sa descente sur Terre pour enfin atterrir à 17km de son site de lancement, sans une égratignure.

4. Une gomme Hello Kitty

Envoyer Hello Kitty dans l'espace n'était pas l'idée première de l'étudiante Lauren Rojas. "A la base, je devais juste envoyer une fusée une argent mais je voulais que mon projet ait une mascotte. Mon père venait tout juste de rentrer de voyage d'affaires et m'avait ramené une petite gomme Hello Kitty qui s'est avéré rentrer parfaitement dans la fusée". Cette dernière s'est élevée jusqu'à 1 500 mètres avant de redescendre sur Terre et d'atterrir près d'un arbre. "Il nous a fallu environ 3 heures pour retrouver le projet dans l'arbre. Nous l'avons lancé à Livermore et il a atterri à San Jose, 144 mètres plus loin", a raconté Lauren Rojas. 

5. Un fauteuil

En 2008, la marque japonaise Toshiba met au point une grosse opération buzz dans le cadre de la promotion de son nouvel écran plat télévisé. Elle décide donc d'envoyer dans l'espace un fauteuil via un gros ballon d'hélium. Le tout, bien évidemment, accompagné de caméras HD pour filmer l'aventure. Alors que l'appareil monte jusqu'à 29 870 mètres de hauteur, la chaise se détache au cours de la descente. Heureusement pour Toshiba, le matériel vidéo survit et atterri finalement à 19km du site de lancement.

6. Des billes de peinture 

En 2013, à l'occasion du lancement de son ballon météo, les étudiants de la Bemidji State University du Minnesota ont invité des collégiens à envoyer l'objet de leur choix dans l'espace. Alors que les étudiants lançaient des boites munies d'outils pour mesurer la radiation et l'accélération, les ados ont décidé d'envoyer des billes de peinture dans une boite. Le tout s'est élevé à 29 870 mètres de hauteur sans que les billes n'explosent.

7. Des figurines LEGO

En 2012, deux étudiants canadiens, Jon Chippindall et Ian Cunningham ont envoyé dans l'espace une sonde qu'ils avaient eux-mêmes confectionnée, et muni de deux mini-figurines LEGO. Ces dernières, censées représenter les deux amis, tenaient chacune un minuscule drapeau canadien dans la main. Le paquet patriotique s'est élevée à 27 432 mètres de hauteur, avant de redescendre sur Terre.

8. Des criquets

En 2012, une équipe de l'école Indian Valley s'est mis en tête d'envoyer des criquets dans l'espace, tandis qu'une autre décidait d'envoyer des graines de raisins et une dernière un ballon d'air et un autre d'eau. Malgré les précautions prises par la première équipe, les criquets sont tous morts pendant le voyage. Par ailleurs, les graines ne se sont pas transformées en raisin et les ballons n'ont pas explosé, contrairement aux prévisions des deux autres équipes.

9. Une bière

C'est en regardant la vidéo d'un iPhone se baladant dans l'espace que deux amis, Rich Roma et Danny Burns, ont eu l'idée d'y envoyer une bière. "Nous étions en train de boire quand nous avons vu cette vidéo", raconte Burns. Ils ont alors regardé leur bière et se sont dit "C'est petit, portable, c'est l'objet parfait pour l'espace !"  En 2011, les deux compères décident de mettre leur projet à exécution, faisant de la Natty Light la "première bière spatiale".

10. Du bacon

En 2013, des Anglais ont envoyé un morceau de bacon à bord de leur avion fait maison, Pigasus I. Après avoir atteint une hauteur d'environ 30 480 mètres, la nourriture est revenue sur Terre par parachute, où elle fut récupérée, cuite et mangée. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires