En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

05.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

06.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 43 min 31 sec
décryptage > Société
L’enfer, c’est les autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 4 heures 24 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 5 heures 7 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 6 heures 42 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 16 heures 22 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 17 heures 21 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 18 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 1 heure 57 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 2 heures 56 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 4 heures 11 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 6 heures 20 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 15 heures 28 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 16 heures 54 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 17 heures 54 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 19 heures 20 min
© Reuters
Les sangsues sont équipées de ventouses sur les deux faces de leur corps : elles les utilisent pour s'accrocher à la peau et sucer le sang.
© Reuters
Les sangsues sont équipées de ventouses sur les deux faces de leur corps : elles les utilisent pour s'accrocher à la peau et sucer le sang.
Et bon appétit

La minute “beurk” : ces parasites, insectes et autres visiteurs indésirables qui s’accommodent très bien du corps humain

Publié le 16 octobre 2014
De retour de vacances, une jeune femme a passé un mois avec une sangsue dans le nez, ont récemment rapporté les médias anglo-saxons. Mais d'autres "animaux" tout aussi répugnants peuvent trouver refuge dans notre corps.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De retour de vacances, une jeune femme a passé un mois avec une sangsue dans le nez, ont récemment rapporté les médias anglo-saxons. Mais d'autres "animaux" tout aussi répugnants peuvent trouver refuge dans notre corps.

A son retour de vacances en Asie, Daniela Liverani, 24 ans, a commencé à saigner du nez. Imputant ce désagrément à un accident de moto, elle ne s'est pas inquiétée plus que cela... jusqu'à ce qu'une forme noire ne sorte de son nez. Elle s'est alors dit qu'il s'agissait d'un caillot sanguin mais, à chaque fois qu'elle essayait de l'enlever, la masse sanguinolante se glissait un peu plus loin à l'intérieur de sa narine. "Quand j'étais dans la douche, elle sortait jusqu'à ma lèvre supérieure et je pouvais la voir, a-t-elle relaté. Une fois, je me suis dépêchée de sortir de la douche pour aller voir de plus près ce qui se passait dans mon nez. En m'approchant du miroir, j'ai vu des nervures. C'est là que j'ai constaté que c'était une bestiole", a-t-elle rapporté au Mail Online.

La jeune fille s'est alors précipitée aux urgences où un médecin et une infirmière ont examiné ses conduits nasaux. Le médecin a ensuite commencé à essayer d'attraper la sangsue à l'aide de pinces : "J'étais à l'agonie. Chaque fois que le docteur tirait sur la sangsue, je sentais de puissants tiraillements à l'intérieur de mon nez. Puis soudainement, après une demi-heure, la douleur s'est arrêtée. Le docteur tenait la sangsue avec des pinces", raconte Daniela Liverani. Si cette dernière n'était pas allée à l'hôpital, "la sangsue aurait pu continuer son chemin à l'intérieur de la tête pour se rendre jusqu'au cerveau", lui a expliqué son médecin sans détour.

Daniela aurait ramassé cette sangsue en nageant ou en buvant de l'eau, a expliqué Mark Siddal, conservateur au Musée américain d'histoire naturelle à New York et expert sur ​​les sangsues, au Daily Mail. Petit tour d'horizon des 10 bestioles les plus affreuses que votre corps peut héberger.

1. L'amibe Naegleria Fowleri mangeuse de cerveau

Elle s'attrape dans les eaux stagnantes : les marais, les lacs, les piscines mal entrentenues… Elle s'introduit d'abord dans les narines de sa victime avant de remonter, lentement mais sûrement, vers son cerveau qu'elle commence alors à manger, provoquant une méningo-encéphalie amibienne primitive. Celle-ci se caractérise par des maux de tête, de la fièvre et des nausées et peut s'avérer mortelle. Seul un traitement antibiotique peut venir à bout de cette horrible bestiole.

2. Le sarcopte ou Sarcoptes scabiei

Ce minuscule insecte, trop petit pour être vu à l'œil nu, est responsable de la gale : l'humain touché héberge généralement dix à douze parasites adultes. Si le mâle meurt après sa reproduction, la femelle, elle, se niche dans les couches supérieures de l'épiderme où elle pond un à trois œufs par jour. Les sarcoptes sont particulièrement friands de mains, poignets, aisselles et autres organes génitaux : les œufs et les excréments déclenchent des réactions allergiques au niveau de la peau entrainant alors de douloureuses démangeaisons.

3. L'ascaris

Ce ver intestinal peut mesurer jusqu'à 30 centimètres de long : il pond ses œufs dans des légumes et est à l'origine de la maladie ascaridiose. Il se développe dans le tube digestif avant de migrer vers les poumons puis de remonter dans les bronches et de repasser dans le tube digestif. L'ascaridiose se manifeste par de la toux ou de la fièvre : les personnes infectées peuvent également souffrir de troubles digestifs incluant des nausées, des douleurs abdominales et une perte de l'appétit. Pour en venir à bout, les médecins recommandent l'utilisation d'un vermifuge, très efficace.

4. Le ténia armé ou ténia du porc

Cette espèce de ténia s'attrape en mangeant de la viande de porc. Si ce parasite a quasiment disparu des pays industrialisés, il persiste en Extrême-Orient, en Afrique et en Amérique du Sud. Long de 1 à 3 centimètres, il trouve refuge dans l'intestin grêle de l'homme lui infligeant, dans la plupart des cas, d'horribles douleurs abdominales. Non traité, le ténia armé peut conduire à une tumeur du cerveau. 

5. Les sangsues

Les sangsues sont équipées de ventouses sur les deux faces de leur corps : elles les utilisent pour s'accrocher à la peau et sucer le sang. La plupart des sangsues mesurent jusqu'à 20 centimètres : véritable monstre, l'"Amazon géante" peut atteindre les 46 centimètres. S'inspirant des sangsues, les médecins ont utilisé des ventouses pendant des siècles. Le vide relatif créé dans la ventouse dilate les pores et les vaisseaux sanguins superficiels (capillaires), fluidifiant le sang et empêchant ainsi la formation de caillots sanguins.

6. Le ver de Guinée  

Cette créature est connue pour causer la dracunculose ou la maladie du ver Guinéen : on peut l'attraper en buvant de l'eau contaminée. Une fois les larves arrivées dans l'estomac, elles traversent le système digestif. Un an après l'ingestion, le parasite se déplace à l'intérieur du corps avant de sortir, dans 80% au niveau du pied ou des jambes. Il provoque alors la formation d'un oedeme, très douloureux, puis d'une cloque et d'une ulcération : cette perforation de la peau s'accompagne de fièvre, de nausées et de vomissements. La maladie peut durer des mois et la surinfection accompagne parfois la sortie du parasite, qui peut immobiliser le malade pendant un an. Pour extraire les vers de la peau avant que la situation ne se complique trop, il faut les enrouler autour d'un bâton et tirer. Le processus peut durer plusieurs jours – voire plusieurs semaines – mais il est nécessaire d'être patient : pour éviter la rupture du parasite, il faut tirer le ver petit bout par petit bout.

7. Le ver filaire

Ce ver microscopique provoque la maladie tropicale filariose lymphatique : le ver filaire "séjourne" dans le système lymphatique humain. La maladie se déclenche quand un moustique mord une personne infectée : les petits vers infectent alors le moustique qui, à son tour, infecte l'humain. Soit le malade s'en sortira avec quelques ganglions, soit il développera une forme inflammatoire aiguë associée à de la fièvre, une inflammation du circuit lymphatique des extrémités des membres, une inflammation des testicules et une funiculite ou inflammation du cordon spermatique.

8. Le loa loa ou ver de l'œil

Ce ver s'attrape par la morsure d'une mouche à mangue. Nourris par le sang de leur victimes, les vers adultes peuvent atteindre les 7 centimètres. Extrêmement mobiles, ils se déplacent sous la peau et sous les conjonctives des yeux, entraînant des démangeaisons et une irritation des yeux. Là où le ver se ballade, peuvent se former des oedèmes – notamment l'oedème de Calabar. Malgré tout, les médecins ne décident pas toujours de traiter le loa loa, les complications engendrées pouvant se révéler plus importantes que le gêne de base. Si traitement il doit toutefois y a voir, il se fera par hospitalisation, par doses de diéthylcarbamazine, ou de Notézine, qui tue les micro-filaires.

9. Le Candiru ou poisson vampire

Un candiru est un poisson-chat parasite long de 3 centimètres : il boit du sang pour survivre, d'où son surnom de poisson vampire. Il se nourrit surtout du sang et de la chair des autres poissons, se logeant dans leurs branchies. Mais il est également très craint par l'homme, qu'il attaque via l'urètre. En Amazonie, les populations locales le craignent plus que le piranha, pourtant bien plus connu. Pour se protéger d'une éventuelle infection, elles portent des vêtements serrés, évitent d'uriner dans les rivières et vont même jusqu'à se tenir les parties génitales quand elles font leurs besoins.

10. L'oestre humain

Contrairement aux parasites qui pondent leurs œufs à l'intérieur des humains, l'oestre pond les siens dans les mouches et les tics, qui les déposent ensuite sur les humains. Au contact de la chaleur humaine, les larves éclosent et se logent sous la peau. Elles se nourrissent du sang de leur hôte, ce qui est souvement extrêmement douloureux pour ce dernier. Pour tuer le parasite, il arrive par exemple que les médecins l'asphyxient avec de la vaseline...

 

                                                                                                                                                                                                                                                                 Raphaëlle de Tappie

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

05.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

06.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen aztec
- 16/10/2014 - 16:21
et le hollandus rapacus
la plaie des comptes en banque