En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

03.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct

06.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 4 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 5 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 6 heures 31 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 11 heures 41 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 12 heures 9 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 12 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 14 heures 47 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 15 heures 28 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 17 heures 7 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 4 heures 45 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 5 heures 40 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 7 heures 48 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 11 heures 55 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 12 heures 27 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 14 heures 23 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 15 heures 36 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 16 heures 39 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 17 heures 11 min
© Reuters
Faire du saut à l'élastique procure plus de bonheur que d'acheter une voiture.
© Reuters
Faire du saut à l'élastique procure plus de bonheur que d'acheter une voiture.
Le bonheur ne s'achète pas, il se vit

10 ans d’études et une conclusion sans appel : vous voulez être heureux, offrez-vous des expériences plutôt que de vous acheter des choses

Publié le 17 octobre 2014
Après avoir regardé, épluché et analysé plusieurs études sur les rapports entre consommation et bonheur, deux psychologues américains ont trouvé des différences en fonction des biens acquis. Les achats d'expérience, comme des vacances ou un concert, apportent infiniment plus de bonheur que les biens matériels comme les téléphones ou les voitures. Deux notions sont alors à distinguer, celles de plaisir et de confort.
Pierre Coté
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Coté a décidé en septembre 2006 de mettre en parenthèse sa carrière de consultant en marketing et communication afin de se consacrer totalement au développement de l’indice qu’il a créé, l'IRB, et à l’analyse du bonheur sous toutes ces formes. Il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir regardé, épluché et analysé plusieurs études sur les rapports entre consommation et bonheur, deux psychologues américains ont trouvé des différences en fonction des biens acquis. Les achats d'expérience, comme des vacances ou un concert, apportent infiniment plus de bonheur que les biens matériels comme les téléphones ou les voitures. Deux notions sont alors à distinguer, celles de plaisir et de confort.

Atlantico : Récemment, deux psychologues américains ont publié une méta-étude ayant pour objet la satisfaction dans la consommation. Selon une note de 2010 et parue dans le magazine Science, Matthew Killingsworth avait déjà établi que les achats matériels ne procuraient pas autant de bonheur que ceux ayant trait à une expérience. Comment expliquer que l'achat d'une expérience par conséquent éphémère procure davantage de satisfaction qu'un bien matériel durable ? 

Pierre Côté : L’être humain vit d’abord pour ressentir des choses, vivre des expériences. Il a besoin, consciemment ou non, de stimuler ces sens. L’expérience lui procure tous ces bienfaits, mais l’achat d’un bien, aussi convoité soit-il, non. Une fois l’achat consommé, le bien va rejoindre les autres et s’efface. L’expérience fait l’effet contraire. Elle génère des souvenirs et les souvenirs, surtout positifs, constituent l’essence de la vie.

Dans un univers commercial où les annonceurs font appel -et de façon parfois exagérée- à la fonction "expérience" de leurs produits, comment distinguer ce qui s'apparente à l'une ou l'autre des catégories ? Où la limite se situe-t-elle ?

À chacun de fixer ses limites, sinon, le marketing et la publicité se chargeront de constamment les repousser. Ces deux «sciences » existent principalement pour ces deux raisons. C’est simple, il faut savoir se contenter et apprécier ce que l’on a et aussi, ce n’est jamais facile, se poser la question du besoin. En ai-je vraiment besoin ? Et une fois consommé ou acheté, qu’est-ce que j’en retirerai, aujourd’hui, dans un mois, dans un an, dans 10 ans. Le phénomène des voisins gonflables est bien connu, avec aussi les taux d’endettement que l’on sait.

La sérénité apparaît d’ailleurs au 10e rang des 24 facteurs d’influence du bonheur recensés par l’IRB (Indice relatif de bonheur). Nous définissons la sérénité par l’absence d’envie des autres (ce qu’ils sont et ce qu’ils possèdent), de vivre en paix avec soi-même et ses décisions, de ne pas constamment douter et se remettre en question.

D’ailleurs, en passant, l’une des quatre clés que je mentionne à la fin de mes conférences pour qu’une personne puisse améliorer son état, c’est d’arriver à se distancer des conditionnements sociaux. Je n’ai pas de mérite, c’est Abraham Maslow qui l’avait écrit il y a 60 ans. De mon côté j’ai testé et il avait raison monsieur Maslow. Plus les gens admettent que leurs comportements et leurs agissements sont influencés par la société (la belle-mère, la conjointe, la famille, les amis, la société, etc.) plus leur IRB (Indice relatif de bonheur) baisse. En fait, il est important d’être fidèle à soi même, à ses valeurs, à ses opinions, à ses croyances. On appelle çà l’authenticité, une qualité plus rare, car elle demande du courage et une certaine force de caractère. Une qualité qui oblige parfois de dire non. Mais pour avoir cette qualité, je crois qu’il faut un minimum d’introspection et, minimalement, bien se connaître.

Les recherches abordent aussi le fait que la comparaison entre "expériences" se prête beaucoup moins que lorsqu'il s'agit d'un bien acquis, comme un téléphone ou une voiture. Peut-on dire alors que la compétition dans les biens consommés rend moins heureux ? Pourquoi se prête-t-elle moins dans le cas des "expériences" ?

C’est simple. Il n’y a pas deux expériences semblables, mais tous les Iphones 5 sont semblables. Il n’y a absolument rien, d’un point de vue consommation, qui distingue un détenteur d’un Iphone 5 d’un autre, alors que dans le même voyage en groupe, des personnes vivront des expériences différentes des autres, ne serait-ce que par les interelations qu’ils créeront avec les autres voyageurs.

A quel point également le fait que l'expérience fasse appel à soi, à son identité et à ses valeurs permet-il d'expliquer ces résultats ?

Par la "profondeur" que génère l’expérience. Le bien matériel ne nous touche qu’en surface, l’expérience nous rentre dedans et laisse des traces qui nous accompagne, parfois, pour toujours. L’expérience nous rend plus intelligent et plus intéressant. Dans une certaine mesure, elle nous glorifie. N’oublions pas. Nous sommes la somme de nos expériences.

Certains biens matériels procurant du confort ne peuvent-ils pas s'apparenter à une expérience ? N'y a-t-il pas aussi une distinction à établir entre les notions de confort, qui se rapportent davantage aux achats de biens matériels, et de plaisir ?

Les gens confondent souvent les deux notions (confort et bonheur). La première, nettement plus superficielle, contribue assurément à la seconde, mais le piège, c’est que le coût du confort rend souvent les gens prisonniers de ce confort. 34% selon les chiffres de l’IRB. Et pour le maintenir, ils n’ont plus aucune marge de manœuvre. Leur vie est en fait réglée ou régulée par leur confort et son maintien.  Leur sentiment de liberté est solidement altéré. Ils se retrouvent, le plus souvent, devant des situations de non choix.

Et pour en ajouter sur la notion de confort, importante certes, mais secondaire, les gens qui accordent le moins d’importance à leur confort dans l’évaluation de leur bonheur sont ceux qui affichent l’IRB le plus élevé alors que l’on observe l’inverse pour les personnes qui attribuent une très grande importance au confort dans l’évaluation de leur bonheur.

A quel point conforte-t-elle, ou au contraire contredit-elle ce que l'on savait déjà à propos des émotions procurées par la consommation, et la possession de biens ?

La consommation et la possession de bien s’inscrivent dans un mouvement implacable dont personne, en occident du moins, n’arrive à se défaire complètement. Dès la naissance, nous y sommes exposés et comme personne n’aime vraiment se faire montrer du doigt, nous embarquons dans ce mouvement. Un mouvement qui a ses bons côtés aussi, mais dans tous, c’est l’abus et le déséquilibre qui vient tout gâcher.

Dans quelle mesure cette distinction entre les deux achats est-il pris en compte aujourd'hui par les départements marketing et leurs campagnes de promotion, voire de conception de produits ?

J’ai entendu le terme "marketing expérientiel" pour la première fois il y a près de 20 ans. Et c’est sans doute une entreprise du Québec qui l’a inventé, du moins, qui l’a exploité de façon magistrale. Il s’agit du Cirque du Soleil. Tout, dans ce produit, relève de l’expérience, des sens et ce, dès que l’on approche du site et jusqu’à la sortie après le spectacle.

Le Cirque du Soleil n’a pas été sans réinventer la façon de présenter des spectacles en repoussant la barre toujours un peu en avant. Avant eux, Disney l’avait bien compris avec ses villages expérientiels.

Les objets les plus banals ont maintenant leurs expériences. Les détaillants de meubles ou céramiques, etc, créent maintenant des ambiances réelles, recréent une expérience la plus idéale possible. Les téléphones intelligents permettent d’échanger, d’entrer en contact, de vivre des expériences toutes aussi incroyables et agréables les unes que les autres, du moins en apparence, et même les produits financiers essaient de nous faire rêver en nous présentant des expériences parfois tirées par les cheveux.

Je crois que l’expérientiel est devenu le mot clé. J’ajouterais la désirabilité. Il faut que les produits se rendent désirables.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 16/10/2014 - 08:39
J'entends bien
ceux qui nous disent que la GPA sera un jour légale en France mais il faudra changer les adages, notamment celui-ci : non les enfants ne naissent pas dans les choux mais dans le compte épargne de leurs parents.
2bout
- 14/10/2014 - 13:27
L'émotion devrait dépasser la consommation :
Pas très bon pour l'économie tout ça. Mais si on revient à la GPA et au besoin de consommer de la couche ou de la bouillie en petits pots, il faudrait substituer un désir par un autre, et là Mr Coté, on entre dans votre domaine de compétences. Vous savez faire : Marketing et Communication. Nos placards sont remplis de trucs qui ne servent à rien et l'on a bien réussi à nous vendre Hollande et ses produits dérivés à l'Assemblée Nationale. Alors pour la GPA et ce qui en découle, la ballade dominicale dans un parc avec un landau, ce qui entre parenthèses n'est pas très éloigné du citadin sillonnant avec son caddie les rayons d'un hypermarché, je m'interrogeais sur la possibilité de rendre désirable la même ballade avec un déambulateur.