En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Renault en plein chaos post Ghosn

06.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 2 heures 54 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 7 heures 28 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 7 heures 47 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 20 heures 26 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 22 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 7 heures 11 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 8 heures 24 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 21 heures 58 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 22 heures 46 min
© Reuters
Lorsqu'une personne est mise dans le noir, elle a tendance à se caler sur un rythme de 48h.
© Reuters
Lorsqu'une personne est mise dans le noir, elle a tendance à se caler sur un rythme de 48h.
Remonté comme une pendule

Plongé dans le noir absolu, notre corps se cale sur des journées de 48h : la donnée qui pourrait vaincre le décalage horaire

Publié le 13 octobre 2014
Lorsqu'une personne est mise dans le noir, elle a tendance à se caler sur un rythme de 48h : 36 heures d'activité suivies de 12 heures de sommeil.
Joëlle Adrien est neurobiologiste et directrice de recherche à l'INSERM et à la SFRMS (Société française de recherche et médecine du sommeil). Elle est aussi présidente de l'Institut National du Sommeil et de la vigilance, etauteur de Mieux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joëlle Adrien
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joëlle Adrien est neurobiologiste et directrice de recherche à l'INSERM et à la SFRMS (Société française de recherche et médecine du sommeil). Elle est aussi présidente de l'Institut National du Sommeil et de la vigilance, etauteur de Mieux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lorsqu'une personne est mise dans le noir, elle a tendance à se caler sur un rythme de 48h : 36 heures d'activité suivies de 12 heures de sommeil.

Atlantico : En 1993 le sociologue Maurizio Montalbini a passé 366 jours sous terre, dans le cadre d'un programme de la Nasa. A la fin de ce séjour, il était convaincu que seulement 219 jours s'étaient écoulés et son cycle d'endormissement et de réveil avait presque doublé. Comment expliquer que la mise à l'isolement et l'absence de lumière naturelle aient cet effet sur notre rythme biologique et notre perception du temps ?

Joëlle Adrien : Nous avons une horloge biologique dans le cerveau qui fonctionne à son propre rythme. En général, ce rythme est plus long que 24h, environ 25h. En temps normal, cette horloge est synchronisée tous les jours par des signaux externes (des "donneurs de temps") qui indiquent "quelle heure il est". Notre horloge est donc réglée ou recalée chaque jour par des synchroniseurs, dont le principal est la lumière du jour. En l'absence de ces synchroniseurs (sous terre - sans la lumière naturelle - dans le cas présent et sans aucune indication de l'heure réelle), notre horloge reprend son rythme naturel. C'est-à-dire que nos "journées" durent plus de 24 heures. On accumule jour après jour ce retard quotidien pour finalement se retrouver avec plusieurs jours de retard par rapport au temps réel. Ainsi, M. Montalbini a passé 366 jours sous terre alors que son horloge n'en avait compté que 219, il "retardait" donc de 147 jours soit de 3528 heures. Ce qui fait, par jour : 3520/366=9h. Ses "journées" subjectives étaient donc, en moyenne, de 33 heures au lieu de 24.

D'après d'autres recherches, lorsqu'une personne est mise dans le noir, elle a tendance à se caler sur un rythme de 48h : 36 heures d'activité suivies de 12 heures de sommeil. Quelles explications peut-on apporter ?

Les personnes ayant participé à ces recherches n'étaient pas "mises dans le noir" mais, étant sans repère temporel venant de l'extérieur, créaient elles-mêmes les conditions de lumière et d'obscurité qu'elles voulaient. Elles allaient dormir quand elles avaient sommeil et se réveillaient naturellement. Dans ces conditions, leur sommeil se décalait d'environ une à deux heures chaque jour, mais certains cycles jour/nuit étaient particulièrement longs : 36 heures d'éveil suivies de 12 heures de sommeil. Tous les sujets n'ont pas réagi ainsi et il n'y a pas d'explication autre que l'horloge biologique s'est déréglée par rapport à son rythme spontané d'environ 25 heures. Il est important de remarquer que le rapport entre le temps de sommeil reste toujours proportionnellement le même, c'est-à-dire 1/3 du cycle, quelle que soit la durée de ce cycle.

En quoi ces savoirs peuvent-ils être utiles ? Pourrait-on apprendre à mieux gérer le décalage horaire par exemple ?

Savoir que ses rythmes biologiques - et notamment le sommeil - dépendent en grande partie de signaux de synchronisation est la clé de la compréhension des effets du décalage horaire sur le sommeil. En effet, l'horloge biologique a une certaine inertie, c'est-à-dire qu'elle ne se met pas tout de suite à l'heure locale du pays de destination. Donc on vit pendant un moment à contre-temps de son horloge : on dort quand l'horloge est en position de réveil, et vice-versa. Grâce aux signaux de synchronisation locaux, l'horloge se décalera petit à petit pour se régler sur l'heure locale. Cela prendra au moins 6 jours pour le cas d'un vol Paris-New York par exemple. Pour gérer au mieux le décalage horaire, il faut, en arrivant à destination, s'exposer le plus possible à la lumière du jour (le plus puissant sychroniseur) le matin et se protéger de la lumière en fin d'après-midi ou le soir.

Après une longue période de travail qui aurait altéré notre rythme habituel, ces connaissances en relatives au sommeil et à notre sensibilité au sommeil nous donnent-elles des clés pour mieux se "recaler" ?

Les clés pour se recaler sont les mêmes que celles concernant le décalage horaire : s'exposer le matin à la lumière du jour (ou à une lampe spéciale dite de luminothérapie). Ajoutons que, à la faveur des connaissances actuelles sur les effets de la lumière sur l'horloge, il est important de limiter l'exposition aux écrans d'ordinateurs ou tablettes le soir. En effet, leur type de lumière (très blanche) est, pour l'horloge, un puissant signal de "jour" et donc d'éveil. Par ailleurs, l'activité physique ou le sport sont également de bons sychroniseurs de l'horloge. Une marche énergique pratiquée régulièrement en début de matinée permettra un "recalage" plus rapide. Enfin, la capacité à "recaler" son horloge biologique n'est pas la même pour chacun. Certains sont très sensible aux changements de rythmes et d'autres moins.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Renault en plein chaos post Ghosn

06.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
chqrlie
- 13/10/2014 - 14:00
Erreur de calcul
Le calcul de la durée de la journée subjective de M. Montalbini est faux : il a passé 366 jours de 24h sous terre, soit 8784 heures, mais a comptabilisé sur la base de son rythme de vie seulement 219 jours, ces journées subjectives duraient donc en moyenne un peu plus de 40 heures.