En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

05.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

06.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

07.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

ça vient d'être publié
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 36 min 34 sec
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 1 heure 7 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 10 heures 15 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 11 heures 41 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 12 heures 41 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 14 heures 6 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 20 heures 40 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 50 min 48 sec
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 1 heure 29 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 11 heures 8 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 12 heures 8 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 13 heures 24 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 14 heures 45 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 19 heures 58 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 20 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 21 heures 21 min
© Reuters
Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.
© Reuters
Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.
Précarité longue durée

La trappe à précarité française : l’analyse des données sur 30 ans des condamnés aux CDD éternels

Publié le 26 septembre 2014
Si la part des CDI est encore fortement majoritaire en France, le marché de l'emploi semble s'être progressivement figé au cours des 30 dernières années. Entre personnes qualifiées bénéficiant d'une stabilité de l'emploi et personnes non qualifiées condamnées à des contrats de plus en plus courts, le fracture est réelle. Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la part des CDI est encore fortement majoritaire en France, le marché de l'emploi semble s'être progressivement figé au cours des 30 dernières années. Entre personnes qualifiées bénéficiant d'une stabilité de l'emploi et personnes non qualifiées condamnées à des contrats de plus en plus courts, le fracture est réelle. Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.

Le 17 septembre L’INSEE publiait son panorama "Emploi et Salaires" regroupant un vaste ensemble d’études sur les sujets concernés. Dans un dossier intitulée "Une rotation de la main-d’œuvre presque quintuplée en 30 ans : plus qu’un essor des formes particulières d’emploi, un profond changement de leur usage" l’Insee met en avant un changement profond de la structure de l’emploi en France. La précarité de l’emploi n’est plus un phénomène transitoire, mais une trappe dans laquelle certaines catégories de la population se trouvent coincées.

L’étude constate tout d’abord une certaine stabilité de l’emploi en CDI en France. "De fait, en 2011, le CDI reste la forme dominante de contrat de travail puisqu’il concerne 87 % des salariés du privé".

Si la part de l’intérim, des stages, mais surtout des CDD connait une forte progression au cours des années 80 et 90, celle-ci s’est stabilisée dans le courant des années 2000. Afin d’étayer cette apparente stabilité du marché de l’emploi, l’INSEE recherche alors le degré de mobilité (personnes qui changent d’emploi) des salariés, mais également leur niveau de "rotation" :  


"Alors que le taux de mobilité des salariés, de 16 % en 1982, est quasi stable autour de 20 % depuis 1989, le taux de rotation de la main-d’œuvre a quant à lui presque quintuplé sur 30 ans, passant de 38 % en 1982 à 177 % en 2011. Cela veut dire qu’en 2011, pour 100 salariés présents à un moment donné dans un établissement, il y a eu 177 actes d’embauche et de débauche (possiblement des mêmes salariés) dans un laps de temps d’un an. Il y en avait 38 en 1982."

Une situation qui indique que les personnes en intérim ou en CDD ont vu leurs conditions de travail se précariser. Les contrats sont de plus en plus nombreux et donc de plus en plus courts, ce qui permet d’expliquer cette très forte progression du "roulement" :


"2.3% des personnes embauchées représentent 32% des embauches hors intérim ; elles ont en moyenne 41 contrats dans l’année et 5 établissements différents".


De l’autre côté de la barrière, la part des salariés dans une situation stables représentent 70 à 75%. Ainsi, le résultat de cette situation est que le marché de l’emploi se fracture en deux catégories, entre ceux qui subissent des contrats toujrous plus courts et ceux qui sont attachés à leur position. Une situation qui a pour conséquence de voir se réduire la part des personnes embauchées en CDI après une période d’instabilité:


"De fait, la probabilité qu’un salarié en CDD ou en intérim occupe un emploi en CDI un an plus tard ne cesse de diminuer sur longue période".

En 1982, environ 50% des salariés précaires trouvaient un CDI dans l’année. En 2011, cette proportion chute à environ 20%, suite à une baisse continue tout au long de la période considérée.


Puis, l’INSEE envisage la question posée sous l’angle des secteurs concernés. Ici, ce sont les niveaux de qualification qui vont avoir la plus grande influence sur le type de contrat du salarié.


"Certains métiers restent à l’écart du mouvement global de la hausse de la rotation, notamment parmi les cadres". Pour les ingénieurs par exemple, la situation s’est même améliorée sur cette durée de 30 ans, leur taux de rotation a ainsi diminué malgré une multiplication par cinq des effectifs dans le pays. Par contre, pour les moins qualifiés, la situation est bien différente.


"Parmi les sept familles professionnelles à plus fort taux de rotation, six concernent des ouvriers non qualifiés et leur taux de rotation élevé s’explique par un fort recours à l’intérim".


Ici, c’est l’argument du contrat précaire comme première étape, ou étape intermédiaire vers la stabilité qui est mise à mal. Car la tendance en place depuis 30 ans apporte une conclusion bien différente. C’est une fracture entre emplois qualifiés stables et emplois faiblement qualifiés instables et précaires qui a eu lieu.


"Ces différents constats suggèrent que le fonctionnement du marché du travail tend à s’éloigner d’un modèle de file d’attente, où les emplois instables sont des tremplins vers l’emploi stable, pour se rapprocher d’un modèle segmenté, où les emplois stables et les emplois instables forment deux mondes séparés, les emplois instables constituant une « trappe » pour ceux qui les occupent".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

05.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

06.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

07.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires