En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 24 min 11 sec
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 1 heure 9 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 2 heures 36 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 2 heures 55 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 6 heures 20 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 6 heures 59 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 7 heures 21 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 7 heures 24 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L'habile stratégie de Xi Jinping pour placer la Chine au centre de l'échiquier mondial

il y a 7 heures 24 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 46 min 43 sec
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 2 heures 2 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 2 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 7 heures 22 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le libéralisme : seul véritable humanisme

il y a 7 heures 24 min
© Reuters
Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.
© Reuters
Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.
Précarité longue durée

La trappe à précarité française : l’analyse des données sur 30 ans des condamnés aux CDD éternels

Publié le 26 septembre 2014
Si la part des CDI est encore fortement majoritaire en France, le marché de l'emploi semble s'être progressivement figé au cours des 30 dernières années. Entre personnes qualifiées bénéficiant d'une stabilité de l'emploi et personnes non qualifiées condamnées à des contrats de plus en plus courts, le fracture est réelle. Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la part des CDI est encore fortement majoritaire en France, le marché de l'emploi semble s'être progressivement figé au cours des 30 dernières années. Entre personnes qualifiées bénéficiant d'une stabilité de l'emploi et personnes non qualifiées condamnées à des contrats de plus en plus courts, le fracture est réelle. Le contrat court n'est plus une passerelle vers le CDI, mais un état permanent.

Le 17 septembre L’INSEE publiait son panorama "Emploi et Salaires" regroupant un vaste ensemble d’études sur les sujets concernés. Dans un dossier intitulée "Une rotation de la main-d’œuvre presque quintuplée en 30 ans : plus qu’un essor des formes particulières d’emploi, un profond changement de leur usage" l’Insee met en avant un changement profond de la structure de l’emploi en France. La précarité de l’emploi n’est plus un phénomène transitoire, mais une trappe dans laquelle certaines catégories de la population se trouvent coincées.

L’étude constate tout d’abord une certaine stabilité de l’emploi en CDI en France. "De fait, en 2011, le CDI reste la forme dominante de contrat de travail puisqu’il concerne 87 % des salariés du privé".

Si la part de l’intérim, des stages, mais surtout des CDD connait une forte progression au cours des années 80 et 90, celle-ci s’est stabilisée dans le courant des années 2000. Afin d’étayer cette apparente stabilité du marché de l’emploi, l’INSEE recherche alors le degré de mobilité (personnes qui changent d’emploi) des salariés, mais également leur niveau de "rotation" :  


"Alors que le taux de mobilité des salariés, de 16 % en 1982, est quasi stable autour de 20 % depuis 1989, le taux de rotation de la main-d’œuvre a quant à lui presque quintuplé sur 30 ans, passant de 38 % en 1982 à 177 % en 2011. Cela veut dire qu’en 2011, pour 100 salariés présents à un moment donné dans un établissement, il y a eu 177 actes d’embauche et de débauche (possiblement des mêmes salariés) dans un laps de temps d’un an. Il y en avait 38 en 1982."

Une situation qui indique que les personnes en intérim ou en CDD ont vu leurs conditions de travail se précariser. Les contrats sont de plus en plus nombreux et donc de plus en plus courts, ce qui permet d’expliquer cette très forte progression du "roulement" :


"2.3% des personnes embauchées représentent 32% des embauches hors intérim ; elles ont en moyenne 41 contrats dans l’année et 5 établissements différents".


De l’autre côté de la barrière, la part des salariés dans une situation stables représentent 70 à 75%. Ainsi, le résultat de cette situation est que le marché de l’emploi se fracture en deux catégories, entre ceux qui subissent des contrats toujrous plus courts et ceux qui sont attachés à leur position. Une situation qui a pour conséquence de voir se réduire la part des personnes embauchées en CDI après une période d’instabilité:


"De fait, la probabilité qu’un salarié en CDD ou en intérim occupe un emploi en CDI un an plus tard ne cesse de diminuer sur longue période".

En 1982, environ 50% des salariés précaires trouvaient un CDI dans l’année. En 2011, cette proportion chute à environ 20%, suite à une baisse continue tout au long de la période considérée.


Puis, l’INSEE envisage la question posée sous l’angle des secteurs concernés. Ici, ce sont les niveaux de qualification qui vont avoir la plus grande influence sur le type de contrat du salarié.


"Certains métiers restent à l’écart du mouvement global de la hausse de la rotation, notamment parmi les cadres". Pour les ingénieurs par exemple, la situation s’est même améliorée sur cette durée de 30 ans, leur taux de rotation a ainsi diminué malgré une multiplication par cinq des effectifs dans le pays. Par contre, pour les moins qualifiés, la situation est bien différente.


"Parmi les sept familles professionnelles à plus fort taux de rotation, six concernent des ouvriers non qualifiés et leur taux de rotation élevé s’explique par un fort recours à l’intérim".


Ici, c’est l’argument du contrat précaire comme première étape, ou étape intermédiaire vers la stabilité qui est mise à mal. Car la tendance en place depuis 30 ans apporte une conclusion bien différente. C’est une fracture entre emplois qualifiés stables et emplois faiblement qualifiés instables et précaires qui a eu lieu.


"Ces différents constats suggèrent que le fonctionnement du marché du travail tend à s’éloigner d’un modèle de file d’attente, où les emplois instables sont des tremplins vers l’emploi stable, pour se rapprocher d’un modèle segmenté, où les emplois stables et les emplois instables forment deux mondes séparés, les emplois instables constituant une « trappe » pour ceux qui les occupent".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires