En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

06.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

07.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 10 heures 29 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 14 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 16 heures 24 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 18 heures 56 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 20 heures 59 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 21 heures 27 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 22 heures 10 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 22 heures 28 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 22 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 9 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 11 heures 29 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 16 heures 3 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 17 heures 52 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 20 heures 51 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 21 heures 19 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 22 heures 4 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 22 heures 23 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 22 heures 37 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 22 heures 55 min
Inventaire après la rupture

Sarkozy, président d'un régime libéral autoritaire

Publié le 10 septembre 2011
Auteur du livre "Inventaire après rupture : Comment Sarkozy a changé la France", Francis Brochet analyse la curieuse ambivalence qui pousse le Président à paraître laxiste en matière de mœurs et intraitable en matière de sécurité. Extraits (1/2).
Francis Brochet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Brochet est journaliste au « Progrès de Lyon » et auteur de Inventaire après rupture (Editions François Bourin - 2011). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Auteur du livre "Inventaire après rupture : Comment Sarkozy a changé la France", Francis Brochet analyse la curieuse ambivalence qui pousse le Président à paraître laxiste en matière de mœurs et intraitable en matière de sécurité. Extraits (1/2).

Nous réclamons plus de sécurité, et de liberté. Et l’une, et l’autre. Il n’est plus temps de les opposer, comme dans la vieille bataille droite-gauche, mais de constater que sécurité et liberté peuvent être mariées, pour le meilleur et pour le pire. Curieuse ambivalence, souligne Antoine Garapon : nos sociétés «se montrent à la fois laxistes en matière de mœurs, mais sujettes à des phénomènes de paniques morales. En même temps qu’elles dépénalisent un grand nombre de comportements interdits (songeons à l’homosexualité), elles adoptent le principe de tolérance zéro[1]».

Nicolas Sarkozy s’inscrit parfaitement dans ce schéma. C’est pourquoi il est absurde de le caricaturer en cryptofasciste sécuritaire. Il est vrai que le Président, après le ministre de l’Intérieur, n’a cessé de renforcer l’appareil sécuritaire et de durcir la répression de la délinquance. Mais le même Président a développé les libertés économiques, refusé de censurer des livres ou des œuvres d’art, et interprété dans sa vie personnelle l’évolution libérale des mœurs.

Il est le président d’un régime que nous qualifierons de libéral-autoritaire. Un régime libéral, caractérisé par l’effacement de l’autorité de l’État devant la liberté des individus, par le recul de la notion de bien commun devant le jeu des intérêts particuliers. Et un régime autoritaire, car ces évolutions génèrent en parallèle la nécessité d’une répression rapide et brutale des écarts de conduite. C’est un mouvement dédoublé, aux allures de paradoxe, remarque Michel Foessel : « L’État peut accroître sa puissance en se dépossédant de son autorité, et le marché peut étendre la liberté des individus tout en organisant leur surveillance[2]. »

Nicolas Sarkozy n’affirme pas autre chose quand, au plus fort de la crise économique, il vante à Saint- Quentin le besoin de règles communes pour encadrer la liberté des individus comme des entreprises[3]. «La liberté, c’est de pouvoir prendre le métro sans se faire agresser par des voyous», lance-t-il, annonçant une nouvelle loi sécuritaire contre les bandes. « La liberté, ce n’est pas la dictature du marché », ajoute-t-il, promettant des mesures de régulation économique au sommet du G20 à Londres. Maximum de liberté d’un côté, pour l’épanouissement d’une société libérale et libertaire. Maximum de sécurité de l’autre, pour la tranquillité des individus et le fonctionnement optimal du marché.

Le modèle libéral-autoritaire n’est évidemment pas propre à la France de Nicolas Sarkozy. Il gagne du terrain dans l’ensemble de l’Europe, sous le masque du «Monstre doux » décrit par Raffaele Simone : la progression dans nos pays des valeurs traditionnellement à droite, dont la propriété et la liberté[4]. Le Monstre doux s’est illustré récemment en Suisse où, le même dimanche d’automne 2010, étaient organisés deux référendums. Le premier proposait l’expulsion automatique des criminels étrangers, quelle que soit l’importance de leur crime. Le second voulait taxer davantage les plus riches. Les Suisses ont naturellement dit oui au premier, non au second. Plus de sécurité, plus de liberté.

________________________

Extraits de Inventaire après rupture : Comment Sarkozy a changé la France, Bourin Editeur (8 septembre 2011)



[1] GARAPON Antoine, La Raison du moindre État, Éditions Odile Jacob, 2010.

[2] Cité par GARAPON Antoine, op. cit.

[3] Discours du 24 mars 2009.

[4] SIMONE Raffaele, Le Monstre doux, Gallimard, 2010.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Cap2006
- 12/09/2011 - 14:55
Sarkozy n'est en rien libéral
exemples en économies :
--> auto entrepreneur obligé de cotiser à une chambre des métiers, toute entière mobilisée contre lui...sans aucun intérêt pour les clients.
--> aides à tout và pour les amis...taxes à tout và sur les dépenses contraintes : téléphone, mutuelles,etc..

Coté sociétal : tout répressif et anti liberté d'expression maladif
Sarkozy est tout sauf un libéral... autoritaire OUI
brennec
- 12/09/2011 - 06:47
Que veut dire 'libéral' pour ce monsieur?
Libéral sarko? Ni dans les moeurs ni dans l'économie! De lois de plus en plus repressives (exemple lopsi ou hadopi pour ne citer que celles qui s'adresse a la moitié des français) des interventions désordonnées tous azimuth dans l'économie (histoire de l'enfoncer encore un peu plus), des 'régulations absurdes', il faut être aveugle pour le trouver libéral.
Lepongiste
- 11/09/2011 - 15:29
@amanite J'ai apprécié votre métaphore....
sur les sangliers !!