En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

04.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

05.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

06.

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

07.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 6 heures 38 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 8 heures 11 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 9 heures 27 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 12 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 13 heures 7 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 18 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 1 jour 5 heures
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 7 heures 17 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 8 heures 54 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 11 heures 21 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 16 heures 12 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 17 heures 5 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 1 jour 5 heures
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
 Les Français paient leur électricité trop peu chère au goût d'EDF.
© Reuters
 Les Français paient leur électricité trop peu chère au goût d'EDF.
Sous tension

L'électricité trop bon marché pour les Français ? Quand EDF oublie qu'ils ne la paient pas uniquement via leur facture

Publié le 09 septembre 2014
Le prix de l'électricité ne cesse d'augmenter : coût des infrastructures, de la distribution et autres investissements... et les Français paient la note. Pourtant l'ancien PDG d'EDF Pierre Gadonneix estime dans une interview accordée au Journal du dimanche que "l'électricité a trop baissé pendant quinze ans".
Nicolas Mouchnino
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chargé de mission UFC-Que Choisir - Expertise dans le domaine de l'énergie et de l'environnement.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le prix de l'électricité ne cesse d'augmenter : coût des infrastructures, de la distribution et autres investissements... et les Français paient la note. Pourtant l'ancien PDG d'EDF Pierre Gadonneix estime dans une interview accordée au Journal du dimanche que "l'électricité a trop baissé pendant quinze ans".

Atlantico : Les Français paient leur électricité trop peu chère au goût d'EDF qui déplore un manque de fonds pour financer la modernisation des infrastructures. Les montants supportés par les Français pour leur électricité se résument-ils à ce dont ils s'acquittent quand ils paient leur facture ? Qui a financé le développement des infrastructures d'EDF ?

Nicolas Mouchnino: Il faut compter les investissements sur la sécurité et le renouvellement, une cure de jouvence des centrales, nucléaires et plus classiques, ainsi que les investissements sur les réseaux. En effet on a constaté une baisse de qualité ces dernières années. Les investissements concernent aussi les énergies renouvelables. Ces trois faisceaux font monter le prix de l'électricité : cure de jouvence des transports et des réseaux de distribution.

Pour l'essentiel l'investissement a été effectué par les consommateurs. Ce sont les contribuables, et la loi est très claire à ce sujet, qui sont censés couvrir les coûts du producteur d'électricité. Concernant le nucléaire, l'essentiel des investissements ont été financés par le consommateur via l'endettement d'EDF.

A quelle hauteur la France s'est-elle endettée pour ses infrastructures électriques ? Cette dette est-elle couverte à ce jour ?

Il faudrait additionner les investissements sur les modes de production et les réseaux. Le parc nucléaire est quasiment amorti aujourd'hui. C'est là tout le débat. Dans le tarif d'électricité, une partie est consacrée à l'accès à l'énergie nucléaire. Ce tarif est fixé par l'Etat, et permet de financer le parc nucléaire historique. Il n'est pas supposé financer les nouvelles centrales nucléaires censées arriver sur le marché, comme le nouvel EPR en cours de construction par exemple.

Comparer le prix de l'électricité en France à nos voisins européens a-t-il un sens ? Ce que les Français ont payé est-il vraiment en deçà de ce que payent leurs voisins européens ?

Pour UFC que choisir, ça n'a pas de sens. Aujourd'hui, on n'a pas le même outil de production que nos voisins européens. Sur l'électricité on estime qu'aujourd'hui au regard des moyens de production, la possibilité de concurrence est inexistante et on le constate depuis l'ouverture du marché. Au lieu d'avoir une baisse des prix du marché, on subit une augmentation régulière. Finalement, on se retrouve dans des situations où chaque Etat a mené sa politique comme bon lui semblait et l'ouverture à la concurrence fait qu'on a une tendance à l'harmonisation vers le haut pour les consommateurs français.

Le prix devrait évoluer, des investissements sont faits pour mener à bien les réparations classiques de maintenance et faire face aux problématiques de sécurité soulevés par l'évolution de la réglemenattion. Le tarif de l'Accès régulé à l'électricité nuclaire historique (ARENH) va devoir évoluer car un certain nombre d'investissements sont essentiels.

L'ARENH prend en compte le nucléaire, le coût de l'approvisionnement complémentaire, les coûts de transports et de production de l'électricité et les coûts de commercialisation. On constate un manque de transparence sur la question de fixation des tarifs d'électricité, sur les données qu'on prend en compte pour établir ces tarifs. De plus, rien n'encadre l'évolution des coûts d'EDF. UFC souhaite qu'on fixe une tendance à l'évolution des tarifs. Le dernier rapport de la Cour des comptes a montré que certaines rémunérations ont évolué plus rapidement que la moyenne des salariés français. Chaque année quand on fixe les tarifs réglementés, on fait un chèque en blanc à EDF. Toute la difficulté est de dire si l'évolution de ces coûts est justifiée. Il existe un outil que l'Etat n'a pas utilisé depuis 2008, qui est le contrat de service public entre l'Etat et EDF. celui-ci fixe l'évolution des coûts et permet de donner un objectif. C'est cela que regrette UFC. Un nouveau décret va sortir avec une nouvelle formule sans ce contrat de service public qui permet de lisser dans le temps les évolutions tarifaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires