En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 7 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 7 heures 36 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 9 heures 32 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 10 heures 43 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 12 heures 34 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 13 heures 57 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 15 heures 11 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 7 heures 50 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 9 heures 48 sec
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 10 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 11 heures 27 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 13 heures 14 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 17 heures 25 min
Une affaire de filles et de garçons

Contraception : une multitude d’études et une conclusion, elle a amélioré la santé des femmes

Publié le 01 septembre 2014
Malgré les scandales relatifs aux pilules de 3e et de 4e générations, la contraception a permis d'améliorer considérablement le contrôle des naissances et garantit aux femmes un meilleur suivi de leur santé.
Odile Buisson est gynécologue-obstétricienne. Elle est également l'auteur de Qui a peur du point G et Sale temps pour les femmes aux éditions Jean-Claude Gawsewitch. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Odile Buisson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Odile Buisson est gynécologue-obstétricienne. Elle est également l'auteur de Qui a peur du point G et Sale temps pour les femmes aux éditions Jean-Claude Gawsewitch. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les scandales relatifs aux pilules de 3e et de 4e générations, la contraception a permis d'améliorer considérablement le contrôle des naissances et garantit aux femmes un meilleur suivi de leur santé.

Atlantico : Grâce à la mise en application du "Patient protection and Affordable Care Act", les femmes bénéficiant d'une assurance privée aux Etats-Unis seront bientôt totalement remboursées pour leur contraception. Dans quelle mesure un meilleur contrôle des naissances permet-il d'améliorer la santé des femmes ?

Odile Buisson : Le contrôle des naissances permet la dissociation entre vie sexuelle et vie reproductrice. Avoir une activité sexuelle sans la crainte d’une grossesse améliore la sexualité, source de bonne santé physique et mentale. De plus, une grossesse non désirée débouche très souvent sur une demande d’IVG or L’IVG n’est pas un geste anodin. Quelque-soit  la procédure utilisée il y a toujours un risque de complications même si celles-ci sont rares (hémorragie, infections perforation utérine, séquelle psychique, etc). Il faut également souligner l’intérêt majeur des contraceptifs dans le traitement des troubles du cycle menstruel. Les chiffres sont éloquents : 30 à 45% des femmes présente un syndrome prémenstruel (tension mammaire, ballonnements digestifs et troubles de l’humeur), plus de 50% des femmes ont des douleurs de règles et 10% d’entre elles sont contraintes de rester chez elles tant les malaises sont intolérables. Enfin certaines préparations contraceptives sont utilisées pour soigner l’acné des jeunes filles ainsi que  les nombreuses pathologies gynécologiques survenant à tous les stades de la vie des femmes.    

Les femmes bénéficient-elles d'un meilleur suivi gynécologique et d'un meilleur suivi d'une manière générale ?  

La prescription d’une contraception nécessite un examen médical général et un examen gynécologique qui est facultatif chez les jeunes filles car on a  plutôt recours à l’échographie pelvienne, moins intrusive. Les consultations sont  l’occasion de diagnostiquer  et soigner une éventuelle pathologie gynécologique ainsi que toute pathologie générale sévère. Il ne faut pas banaliser la prescription et le suivi de la contraception car c’est à chaque fois le moment de faire le point sur la santé générale des femmes.

Selon une étude menée par deux médecins américaines (lire ici), en rendant la contraception accessible, les femmes auraient tendance à se tourner vers des méthodes contraceptives de long terme, comme des stérilets ou des implants. Faut-il s'en réjouir ? ses contraception se révèlent-elles plus efficaces ? 

Il faut surtout se réjouir qu’elles se tournent vers une contraception efficace plutôt que vers des contraceptions astreignantes, présentant de fort taux d’échec telle que les contraceptions naturelles qui reviennent à la mode en France. L’implant est efficace dans quasiment 100% des cas. Les stérilets sont un peu moins efficaces que les pilules estro progestatives combinées mais sont tout de même satisfaisants y compris chez les jeunes femmes n’ayant pas eu d’enfant.

Pour autant, rendre les contraceptions plus accessibles signifie-t-il réellement un meilleur suivi général de la santé des femmes ? 

L’accessibilité à la contraception doit obligatoirement s’accompagner d’une bonne information ainsi que d’un suivi gynécologique sérieux. Mais en ce qui concerne la santé des femmes, les médecins sont actuellement confrontés à deux contre sens politiques. Le premier est d’avoir banalisé la prescription de la contraception alors que les récentes polémiques ont rappelé à tous, l’existence possible de complications rares mais graves. Le 2ème contresens est d’avoir rendu l’IVG gratuite sans en avoir fait de même pour la contraception. Ces incohérences ont déjà un coût puisque notre taux d’IVG a encore augmenté alors qu’il était déjà le plus élevé d’Europe.

Une contraception mal adaptée ne risque-t-elle pas au contraire de nuire à la santé des femmes ? 

Une contraception mal adaptée entraine toujours des complications qui vont des "petits ennuis" jusqu’à des risques plus graves. C’est pourquoi il faut choisir une contraception en fonction du type de demande de la patiente mais aussi en fonction du stade de sa vie génitale, de la pathologie éventuelle qu’elle présente et en fonction des traitements déjà institués car leur association peut diminuer l’efficacité d’une pilule ou augmenter la toxicité hépatique. Quoiqu’on en dise, ceci nécessite une solide formation aussi faut-il un nombre suffisant de médecins pour maintenir la santé des femmes à un bon niveau.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires