En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Sous les jupes des joueuses de tennis...

02.

Syrie : le Premier ministre reconduit

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 32 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 1 heure 9 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 2 heures 5 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 3 heures 39 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 5 heures 5 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Politique
Insatisfaction croissante

Retraites : le gouvernement face au piège du paradoxe de Tocqueville

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Politique
Futurs scrutins

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

il y a 6 heures 46 min
pépites > Justice
Jugement
Agression des policiers à Viry-Châtillon : 10 à 20 ans de réclusion pour 8 accusés, 5 personnes acquittées
il y a 17 heures 38 min
pépites > Justice
Fichée S
Ultra-gauche : une militante a été écrouée pour avoir espionné des policiers
il y a 20 heures 37 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 16 min 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 4 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet
il y a 5 heures 13 min
décryptage > Europe
Une page se tourne ?

La fin de règne d’Angela Merkel se dessine dans le congrès du SPD

il y a 5 heures 44 min
décryptage > France
Dichotomie

Gilets jaunes, black blocks et délinquants : une répression à géométrie variable

il y a 6 heures 33 min
décryptage > France
Vieillesse

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

il y a 7 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
5 décembre
Jean-Luc Mélenchon salue le "grand progrès" et "l’humanisme" de Marine Le Pen pour sa position sur la grève
il y a 18 heures 40 min
pépites > International
Chambre des représentants
Procédure de destitution contre Donald Trump : Nancy Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation
il y a 20 heures 55 min
© Reuters
 Aafia Siddiqui
© Reuters
 Aafia Siddiqui
Lady Al Qaïda, femme de têtes

Mais qui est Aafia Siddiqui, la scientifique pakistanaise emprisonnée pour laquelle les califoutraques islamiques sont prêts à décapiter otage sur otage ?

Publié le 29 août 2014
Aafia Siddiqui également appelée lady al-Qaïda est une figure du djihadisme depuis qu'elle a attenté à la vie d'officiers américains au Pakistan . Devenue icône depuis son emprisonnement, elle suscite l’intérêt de l'Etat Islamique qui souhaite la compter parmi ses rangs.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aafia Siddiqui également appelée lady al-Qaïda est une figure du djihadisme depuis qu'elle a attenté à la vie d'officiers américains au Pakistan . Devenue icône depuis son emprisonnement, elle suscite l’intérêt de l'Etat Islamique qui souhaite la compter parmi ses rangs.

Atlantico : Peu avant la mort du journaliste, l'Etat Islamique a proposé d'échanger James Foley contre Aafia Siddiqui, emprisonnée au Texas. Qui est celle que l'on surnomme aussi lady al-Qaïda ?

Alain Rodier : Aafia Siddiqui est pakistanaise aujourd'hui âgée de 42 ans. Issue d'une riche famille de la haute société pakistanaise, elle a effectué des études secondaires puis supérieures aux Etats-Unis où elle a obtenu un diplôme de docteur en neurosciences. Elle a même fréquenté la prestigieuse université MIT. Mariée un première fois lors d'une union arrangée (ce qui est traditionnel au Pakistan), elle a eu trois enfants de cette première union.

Très tôt, elle s'est montrée pieuse, en travaillant bénévolement pour des organisations étudiantes et caritatives musulmanes. C'est par ce biais qu'elle aurait été recrutée par un réseau clandestin d'Al-Qaida présent aux Etats-Unis

Retournée au Pakistan en 2003, son nom n'est apparu sur les listes des Most Wanted du FBI que lorsque Khaled Cheikh Mohammed, le chef opérationnel d'Al-Qaida considéré comme le planificateur des attentats du 11 septembre, a été arrêté. En effet, il a livré son nom lors des nombreuses séances de waterboarding (torture impliquant la simulation d'une noyade ndlr) auquel il a été soumis.

Disparue de la circulation en 2003, on n'a retrouvé sa trace qu'en 2008 à Ghazni en Afghanistan. Là, elle a attiré l'attention de la police afghane lors d'un contrôle de routine (une femme en burqa qui lisait une carte, cela a semblé curieux aux policiers d'un pays où très peu d'entre-elles savent lire en raison des restrictions machistes qui sont en vigueur). Elle a été arrêtée et interrogée en présence de militaires américains et d'un membre du FBI. Elle aurait profité d'un instant d'inattention de ses interrogateurs pour s'emparer d'un fusil d'assaut et tirer sur eux. Elle a alors été blessée. Les Américains l'ont ensuite exfiltré vers les Etats-Unis. 

Elle a été condamnée à une peine de 86 ans de prison en 2010. Quels sont les faits qui lui sont reprochés ?

Lors de son arrestation en 2008, des documents concernant la fabrication d'armes de destruction massive de type chimique et biologique ainsi qu'un flacon de cyanure de sodium ont été trouvés sur elle. Egalement, elle faisait mention de lieux très fréquentés aux Etats-Unis comme la statue de la Liberté.  

Les principaux faits qui lui sont reprochés sont d'avoir tenté d'assassiner les interrogateurs américains en Afghanistan. Lors de son procès, sa santé mentale a été mise en cause. Elle a été expulsée de l'audience pour hystérie à plusieurs reprises.

Elle a été reconnue coupable de tentative de meurtre avec préméditation sur des officiers américains en 2008. Son procès a-t-il été particulièrement médiatisé ? A-t-il soulevé des controverses ?

Oui. Particulièrement au Pakistan où elle est devenue une icône populaire. De nombreuses manifestations anti-américaines ont alors éclaté et les plus folles rumeurs ont couru à l'époque, comme le fait qu'elle ait été livrée par les services secrets pakistanais aux Américains, et que pendant les 5 ans où l'on a perdu sa trace, elle aurait été torturée et violée en détention. Un groupe terroriste a même adopté son nom.

Des associations de défense des Droits de l'Homme ont aussi protesté sur ses conditions d'arrestation et de jugement. Même Al-Zawahiri a tenté de négocier sa libération en échange d'un citoyen américain détenu par Al-Qaida.

Pourquoi l'Etat Islamique s'est-il penché sur son cas ? Quel symbole représente-t-elle pour les terroristes ?

Si l'EI parvenait à la faire libérer, ce serait une victoire psychologique majeure sur "Al-Qaida central". En effet, comme elle est très populaire dans le coeur des djihadistes et de leurs sympathisants, cela permettrait au mouvement de faire basculer de son côté beaucoup de personnes qui sont encore fidèles à al-Zawahiri.

Aafia Siddiqui est mariée à l'un des organisateurs du 11 septembre, Ammar al-Baluchi, emprisonné à Guantanamo. Pourquoi l'Etat Islamique souhaitait-il le retour d'Aafi Siddiqui en particulier et non celui de son mari par exemple?

Lui n'est pas un symbole auprès des populations. Il est même inconnu pour beaucoup de gens. Le cas de Siddiqui est célèbre. De plus, c'est une femme. Cela permettrait d'étayer le discours de l'EI en direction de la gente féminine. Il faut rappeler que, dans les zones qu'il contrôle,  l'EI autorise aux jeunes filles de suivre des études (certes séparées des garçons et encadrées par des cours de religion). L'objectif de l'EI est  de gagner le coeur et les esprits d'un maximum de musulmans sunnites afin de renforcer le califat.

Aafia Siddiqui était liée à al-Qaïda, elle est même surnommée " Lady al-Qaïda". L'Etat Islamique a-t-il pour ambition de rallier toutes les grandes figures d'al-Qaïda afin de montrer sa supériorité face au groupe dont il est issu ?

Effectivement. L'EI est en guerre ouverte avec "Al-Qaida central" dirigé par al-Zawahiri. Le Conseil consultatif du mouvement (l'instance de direction) est établi dans les zones tribales pakistanaises. Mais il "supervise" (avec de moins en moins d'influence) les mouvements affiliés ou associés qui sont Al-Qaida dans la Péninsule Arabique (AQPA), Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), les Shebabs somaliens, Boko Haram au Nigeria et des mouvements islamistes radicaux dans le Caucase et en Extrême-Orient. L'objectif d'Al-Bagdhadi, l'émir de l'EI, est de rallier toutes ces métastases sous la bannière du califat. Pour le "calife Ibrahim" comme Al-Baghdadi se fait appeler, Al-Zawahiri est un has been.
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Sous les jupes des joueuses de tennis...

02.

Syrie : le Premier ministre reconduit

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 29/08/2014 - 10:22
Moins prosaîquement
L' Etat Islamique recherche un cadre exemplaire et un symbole pour le recrutement de femmes-martyrs , afin d' alimenter ses deux brigades feminines Al Khansaa et Um Rayyan . Point Barre .