En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 24 min 28 sec
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 2 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 2 heures 51 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 3 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 4 heures 6 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 5 heures 32 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 18 heures 55 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 1 heure 14 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 1 heure 51 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 2 heures 48 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 4 heures 18 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 5 heures 29 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 18 heures 23 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 20 heures 2 min
© Reuters
Si cet article vous plaît, il vous fera bailler (ou peut-être pleurer)
© Reuters
Si cet article vous plaît, il vous fera bailler (ou peut-être pleurer)
Le sens du partage

Avertissement : si cet article vous plaît, il vous fera bailler (ou peut-être pleurer)

Publié le 17 août 2014
Oui, le bâillement et le rire sont communicatifs entre les hommes. Pourtant, certains autres facteurs rentrent en ligne de compte, comme les affinités et la proximité sociale entre les individus. C'est le résultat d'une étude menée par des chercheurs italiens, et qui concluent que cet aspect contagieux est en réalité une des plus spectaculaires manifestation d'empathie.
Thomas Hannagan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Hannagan est un chercheur en sciences cognitives. Il analyse notamment les mécanismes d'apprentissage du langage au niveau du cerveau. C'est un spécialiste sur les aspects théoriques de la lecture et du calcul dans le cerveau. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Oui, le bâillement et le rire sont communicatifs entre les hommes. Pourtant, certains autres facteurs rentrent en ligne de compte, comme les affinités et la proximité sociale entre les individus. C'est le résultat d'une étude menée par des chercheurs italiens, et qui concluent que cet aspect contagieux est en réalité une des plus spectaculaires manifestation d'empathie.

Atlantico : D'après les chercheurs des universités de Pise, Parme et Rome, les baillements communicatifs sont un signe d'empathie et un comportement de socialisation vis-à-vis de son interlocuteur. Quels sont les mécanismes cérébraux mis en avant dans cette étude qui expliquent ce phénomène ?

Thomas Hannagan : L'étude, publiée dans le journal accès libre PeerJ (voir ici), est entièrement basée sur l'observation comportementale, sans imagerie cérébrale. Si les auteurs restent donc discrets sur les mécanismes cérébraux qui sous-tendent leurs résultats, le système des "neurones miroirs" est évoqué. Ces neurones, distribués dans plusieurs régions du cerveau, s'activent lorsqu'un individu exécute une action ou qu'il voit cette même action exécutée par quelqu'un d'autre. Des études neuroscientifiques publiées en 2012 et 2013 montrent effectivement que chez l'homme, les neurones miroirs sont liés au phénomène de bâillements contagieux. 

D'autres comportements peuvent aussi prendre largement un caractère "collectif" sans raison apparente comme la peur, le stress, ou le rire. Pourquoi notre cerveau et nos émotions nous échappent-elles aussi dans ce genre de situation ?

Les phénomènes de contagion émotionnelle sont parmi les plus spectaculaires manifestation d'empathie. Mais l'empathie est une notion complexe, en laquelle les chercheurs voient un aspect automatique (empathie "affective") et un aspect plus conscient, qui demande une capacité de mise en perspective de soi vis-à-vis d'autrui (empathie "cognitive"). La partie automatique serait ainsi à l'oeuvre dans la contagion émotionnelle: il s'agit d'un comportement largement irrépressible, plutôt ancien du point de vue de l'évolution, puisqu'il se retrouve non seulement chez les primates proches de nous comme le bonobo, mais aussi, dans le cas des bâillements, chez d'autres mammifères comme le chien (voir ici).  

Peut-il y avoir un profil type de personne qui arrive à susciter, plus qu'une autre, un comportement incontrôlé communicatif ? Y a-t-il également des personnes qui y seraient plus sensibles ?

Je n'ai pas connaissance de travaux scientifiques sur ce sujet. Mais l'un des points importants de l'étude est que les phénomènes de contagion cognitive, qu'ils concernent les bâillements ou de manière générale, les émotions, sont plus forts chez les membres d'une même famille ou chez les sujets proches socialement. Les individus qui possèdent ou cultivent un comportement très social pourraient donc être d'avantage sujets à ce type de contagions que les autres.

L'étude italienne montre que les singes bonobos, assez proches de l'homme, sont aussi sujet aux bâillements collectifs mais sans le caractère empathique ou amical. Les hommes sont-ils les seuls à pouvoir cérébralement manifester ce type de sentiments ?

Non. En fait, l'étude montre qu'à l'intérieur des deux espèces, donc chez les bonobos comme chez les hommes, les bâillements sont toujours plus communicatifs entre individus liés par le sang ou socialement proches. Mais c'est à travers les espèces que l'étude révèle une empathie supérieure des humains. En effet, lorsque humains et bonobos sont appariés (unis ndlr) par affinités, on observe que les humains sont plus affectés par les bâillements des bonobos qui leurs sont chers, que ces derniers par ceux des humains. Même si notre espèce est souvent présentée comme étant la plus empathique, c'est donc seulement envers nos proches que nous autres humains démontrons plus d'empathie que les bonobos, nos voisins dans l'arbre de l'évolution. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires