En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 6 min 48 sec
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 56 min 44 sec
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 3 heures 35 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 9 heures 6 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 20 heures 11 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 31 min 56 sec
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 2 heures 38 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 8 heures 47 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 20 heures 35 min
Dopage

Antidopage, chasse aux sorcières des bien-pensants

Publié le 27 août 2011
Un mois avant les championnats du monde d'athlétisme, cinq Jamaïcains ont été contrôlés positifs aux produits dopants. Une affaire qui effraie le monde de l'athlétisme, régulièrement concerné par les cas de dopage de sportifs inconnus et de premier plan, tels Marion Jones ou Ben Johnson.
Alexandre Mauron est professeur ordinaire à la Faculté de médecine de l’Université de Genève où il y enseigne la bioéthique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Mauron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Mauron est professeur ordinaire à la Faculté de médecine de l’Université de Genève où il y enseigne la bioéthique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un mois avant les championnats du monde d'athlétisme, cinq Jamaïcains ont été contrôlés positifs aux produits dopants. Une affaire qui effraie le monde de l'athlétisme, régulièrement concerné par les cas de dopage de sportifs inconnus et de premier plan, tels Marion Jones ou Ben Johnson.

Atlantico : Lorsqu'on voit des performances surhumaines de la part de sportifs, non se demande si l'on peut atteindre ces performances sans se doper ?

 

Alexandre Mauron : La question que vous posez est celle que tout le monde se pose quand il est question de dopage. Le dopage n'est-il pas devenu une sorte de composante nécessaire de certains sports de très haut niveau? Mais je ne suis pas un médecin du sport, je ne peux pas me prononcer sur la performance en tant que telle.

 

L'antidopage est-il alors une hypocrisie ?

 

Il y a un aspect d'hypocrisie dans le sens où la popularité de beaucoup de sports surfe sur un certain nombre d'idées bien-pensantes telles que « le sport c'est la santé », « le sport est composante d'une société saine », etc. En même temps, le sport de haut niveau présente ce problème structurel du dopage, et au fond je pense que les politiques publiques seraient moins hypocrites si elles se limitaient à combattre les formes de dopage qui sont nuisibles à la santé, ce qui lui donnerait des objectifs plus réalistes, donc moins rhétoriques.

 

Quelles formes de dopage ne sont pas dangereuses pour la santé ?

 

Si par dopage, j’entends les modes d'améliorer les performances au moyen d'artifices, on ne peut pas dire que toutes soient nocives pour la santé. Par définition, le dopage est une pratique clandestine, il doit y avoir des méthodes de dopage dont les dangers pour la santé sont mal connus. Je ne vois pas comment l'on peut dire de façon péremptoire que tout dopage est nuisible pour la santé. C'est comme si au fond être immoral était également nuisible.


Il y a toutes sortes de pratiques diététiques qui sont plus ou moins farfelues et dont on attend des effets mirobolants pour la performance et qui ne sont pas particulièrement dangereuses. A un certain moment, la marijuana était inscrite dans la liste des produits dopants, ce qui est paradoxal, car on ne voit pas quelle performance serait augmentée par cette substance, et sa nocivité dépendant de nombreux facteurs. Il y a même des usages médicaux de la marijuana. La frontière entre le dopage et une substance thérapeutique a de la peine a être défini.

 

Le dopage est alors un problème qui va à l'encontre de l'esprit sportif …

 

Personne ne sait ce qu'est l'esprit sportif. Si on lit les documents de l'Agence mondiale antidopage, l'esprit sportif n'est jamais défini. C'est plutôt une sorte de fatras d'idées bien-pensantes comme « la compétition », « respecter l'autre », … Sous le label esprit sportif, on y met des idées floues. On a du mal à utiliser l'éthique à ce propos car on ne sait pas très bien de quoi on parle.

 

Le dopage ne représente-t-il pas au final le désir de performance dans la société ?

 

Il y a un certain culte de la performance dans la société contemporaine, c'est certain, et une partie de la souffrance sociale actuelle vient du fait qu'on propose au public un idéal qui est inatteignable. Cela engendre de la frustration. La montée en épingle des exploits sportifs fait partie de ce culte de la performance actuelle qui est un phénomène assez régressif et nuisible.

 

 

Quelle alternative proposez-vous aux politiques antidopage actuelles ?

 

Je proposerais que l'on repense les politiques antidopage sous un angle qui soit plus étroitement médical. On se donne des objectifs plus limités mais plus précis, basés sur une lecture sans préjugé de la nocivité plus ou moins grande des différents produits. Une partie de l'hypocrisie actuelle est son coté extrémiste. On dit « le dopage jamais dans aucune circonstance », que l'on va se battre contre toute forme de dopage. L'hypocrisie est de faire croire aux gens que cette politique actuelle est possible alors qu'elle est un échec.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
dopage, sport
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
GBCKT
- 28/08/2011 - 08:28
C'est à l'image de la pratique médicale, docteur.
Nous sommes des animaux sociaux; struggle for life/aimez vous les uns les autres. Ma liberté /liberté des autres.
Des idéaux régulateurs variés et inévitablement bricolés. Des techniques mal foutues que l'on juxtapose.
Des charlatans qui maximisent leurs profits au détriment de leurs clients-patients/ la poursuite de l'impossible. Plus haut, plus fort, plus jeune, plus mince. Médiator docteur!
Alex de M.
- 27/08/2011 - 17:46
@Thegap : Le suicide est très ordinaire aussi !
Il y aura toujours un "sportif" plus fou ou plus désespéré ou plus inconscient pour se suicider à chaque épreuve avec un dopage extrême. Inacceptable si le sport n'est plus qu'un jeu "au premier qui se tue".
A l'opposé considérer que tout ce qui améliore (peut être) la performance est dopant est absurde aussi.
Alors limiter la notion de dopage aux couplet produits-dosages putativement toxiques ?
ropib
- 27/08/2011 - 16:06
Autorisation ?
On pourrait imaginer une forme d'autorisation du dopage, en considérant tout sport comme un sport mécanique. Ainsi sur les podiums les athlètes seraient accompagnés de leurs pharmaciens et ne toucheraient qu'une petite partie des récompenses. Sans doute que la "victoire" ferait un peu moins rêver... Ça n'arrivera pas, mais ce serait intéressant de voir que ce n'est pas pour des raisons morales.