En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

05.

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 3 heures 3 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 4 heures 16 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 5 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 11 heures 49 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 3 heures 38 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 4 heures 56 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 5 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 10 heures 14 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 11 heures 53 min
© Reuters
 La stratégie économique de François Hollande consiste-t-elle à espérer que les Français soient tous atteints du syndrome de Stockholm ?
© Reuters
 La stratégie économique de François Hollande consiste-t-elle à espérer que les Français soient tous atteints du syndrome de Stockholm ?
Tribune

La stratégie économique de François Hollande consiste-t-elle à espérer que les Français soient tous atteints du syndrome de Stockholm ?

Publié le 26 juillet 2014
Cela fait belle lurette que la France ne se cherche plus de cap économique et a adopté la stratégie de la girouette. Au gré du vent médiatique et des "coups" politiciens à courte vue, la politique économique du pays est bringuebalée, la croissance est en berne et, n’en déplaise au chef de l’État, la courbe du chômage n’est pas prête de s’inverser. Et son allocution du 14 juillet n’est pas de nature à rassurer.
Christophe Mazurier, né le 26 Février 1962, est le Président Directeur Général de la Banque privée genevoise Pasche. Il s'intéresse également aux questions environnementales, et soutient, aux côtés du gouvernement des Bahamas, des projets de lutte...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Mazurier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Mazurier, né le 26 Février 1962, est le Président Directeur Général de la Banque privée genevoise Pasche. Il s'intéresse également aux questions environnementales, et soutient, aux côtés du gouvernement des Bahamas, des projets de lutte...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cela fait belle lurette que la France ne se cherche plus de cap économique et a adopté la stratégie de la girouette. Au gré du vent médiatique et des "coups" politiciens à courte vue, la politique économique du pays est bringuebalée, la croissance est en berne et, n’en déplaise au chef de l’État, la courbe du chômage n’est pas prête de s’inverser. Et son allocution du 14 juillet n’est pas de nature à rassurer.

Soyons honnêtes ! La France n’a pas attendu l’élection d’un président socialiste pour devenir le bateau ivre de la politique économique. Là où l’Allemagne pousse son avantage de moins en moins discrètement pour valoriser son industrie et ses exportations au risque de saper la croissance de la moitié de la zone euro, on serait en peine d’identifier la stratégie économique de nos dirigeants successifs de François Mitterrand à François Hollande en passant par Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Mais l’actuel locataire de l’Elysée pousse beaucoup plus loin que ses prédécesseurs le petit jeu de l’inconstance (voire de l’inconsistance) économique. Une politique économique totalement illisible, émaillée d’annonces contradictoires et de promesses intenables (et non tenues), qui accroit encore la dégradation de l’économie française.

François Hollande a réaffirmé au mépris de tout bon sens (et sous les dorures de l’Elysée où il avait juré, dans une autre vie, de ne jamais recevoir de journalistes) que la reprise était palpable. Une énième incantation stérile pour celui qui n’est plus même un capitaine de pédalo mais un bouchon qui flotte au gré des flots et s’accroche à l’hypothèse miraculeuse d’un retournement de tendance pour croire encore à ses chances de réélection.

Mais le président de la République n’est pas seul à bord de cette galère. Quand Michel Sapin se déclare "l’ami de la Finance", prenant sciemment et très symboliquement le contre-pied de l’un des discours de campagne les plus emblématiques du président de la République, nuls cris d’orfraie dans la majorité. Pas d’appel à la démission et on évoque simplement une "inflexion" dans l ligne du gouvernement.

Pourtant, au-delà du ridicule de la situation, les propos du ministre des Finances posent un véritable problème démocratique. De quelle légitimité peut encore se réclamer une majorité qui n’hésite pas à se positionner à l’extrême opposé des positions défendues lors des campagnes présidentielles et législatives. Les électeurs de gauche doivent avoir du mal à avaler la pilule.

On sait que François Hollande aime à avancer masqué. Au point d’avoir oublié de prévenir ses électeurs qu’il ambitionnait de mener une politique de l’offre aux antipodes de la culture économique classique du parti socialiste et de la gauche française ? Une orientation en tout cas salutaire même si on se demande bien où le gouvernement va aller pêcher les 50 milliards du pacte de responsabilité

Pas dans les poches des contribuables apparemment où François Hollande n’a pas hésité à piocher allègrement depuis son élection. La politique fiscale de gauche (visant à multiplier les coups de bambous sur les entreprises et les particuliers) a montré ses limites. Mais la majorité socialiste n’en est pas à une contradiction près…

La stratégie économique de François Hollande confine ici à l’absurde. Des taux d’imposition devenus insupportables et produisant l’effet inverse en matière de rentrées fiscales… suivis d’un "cadeau fiscal" qui n’est en réalité qu’un quasi-retour aux taux précédents. Le gouvernement espère-t-il que la Nation entière se trouve victime du syndrome de Stockholm ?

Et que penser de la stratégie du gouvernement en matière de ré-industrialisation ? Si le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, se fait le chantre du patriotisme économique, difficile de voir dans son volontarisme autre chose qu’une posture politicienne visant à s’assurer les bonnes grâces de la gauche du PS.

C’est une chose de faire la tournée des rares sites industriels qui survivent dans l’hexagone, un casque de chantier vissé sur la tête… mais c’en est une autre que de donner aux industriels français les moyens de garder les outils de production en France. Et dans ce domaine, l’encéphalogramme du pays est désespérément plat et rien ne sera fait pour que la lame de fond des délocalisations ne soit brisée.

Une seule constante toutefois depuis le début du quinquennat et plus globalement depuis vingt ans : le poids de l’immobilisme et la force des conservatismes qui nous poussent vers le mur en réduisant en poussière nos espoirs de reprise, laminant la croissance et construisant in fine une machine à fabriquer du chômage.

La France doit sortir des modèles idéologiques du siècle passé. Il n’y a pas de politique économique de droite ou de gauche. Pas de politique pro ou anti finance. Il y a des politiques pragmatiques piochant aux quatre coins du monde les recettes qui fonctionnent et des politiques idéologiques qui ne visent qu’à capter les aspirations de ses clientèles et ne servent qu’à fractionner l’opinion publique française en segments marketing au gré d’annonces "clivantes".

Une politique sans cap ni ambition qui n’est pas une invention du gouvernement actuel mais que François Hollande a su pousser à un paroxysme insupportable dont la France aura peine à se relever.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

05.

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evy
- 28/07/2014 - 10:10
Juste sa nouvelle copine
est atteinte de cécité. Les journalistes et les médias sont atteint de stupidité et pensent manipuler le monde, mais le monde va les désagréger à leurs tours. Les idéologiques sont dangereux car ils ne raisonnent que dans leur sens. Les malades de religion n'ont plus de réflexion , ils sont manipulés. Tout ça va amener les humains à se détruire .
langue de pivert
- 26/07/2014 - 16:39
Avec la gauche...à tous les coups on perd !
On peut se consoler en se disant qu'une vraie politique de gauche (genre Aubry) aurait été probablement encore pire ! Espérons que les cocus français jouent cette carte en 2017 pour que le socialisme disparaisse pour toujours de notre pays en 2022 ! D'ici là Mme Lagarde et le FMI administreront la France. Cela sera un moindre mal... mais l'épargne des français sera réquisitionnée, chyprée ! On ne peut pas tout avoir ! ☺
Anguerrand
- 26/07/2014 - 13:00
Les français sont des veaux disait De Gaulle
Il avait raison, Hollande-Valls nous envoient tout droit dans le mur, tout le monde le sait, et pas la moindre réaction, pas la moindre manif, va t on se réveiller?